L’année dernière déjà, je vous annonçais que j’allais me lancer dans la réalisation de mon premier maillot de bain. Finalement, avec un séjour à Lisbonne où les plages ne sont pas forcément au rendez-vous et à une légère appréhension quant à coudre une matière si extensible, j’avais quelque peu laissé tomber cette idée.

Mais voilà, je n’avais plus d’excuses à avancer avec des vacances prévues en Sicile et à Malte pour cet été. J’allais forcément devoir ressortir mon maillot sur ces magnifiques plages ^^

maillot-abigail-ohhhlulupattern-cousettecherie

J’ai donc fait un petit tour dans ma réserve de tissus pour y retrouver le lycra rayé acheté l’année dernière chez Bennytex et que Julie avait déjà utilisé pour réaliser son maillot marin l’année dernière. N’ayant que des maillots de bain deux pièces, j’avais une folle envie d’une version une pièce pour changer un peu mes habitudes. J’ai été ravie de voir que l’offre de patron s’etait particulièrement enrichie ces derniers mois, proposant plusieurs modèles tous plus beaux les uns que les autres. Du coup, mon choix a été plus difficile à faire que prévu mais j’ai finalement craqué pour le maillot de bain Abigail de Ohhh Lulu Pattern à l’esprit vintage à souhait et ultra féminin avec son joli décolleté.

Une fois le tissu coupé, je dois vous avouer que j’ai commencé à avoir des sueurs froides… Mais une fois les réglages de points fait et les premières coutures réalisées correctement, toute mon appréhension a disparu et cela même au moment de poser les élastiques. A l’origine, le maillot de bain est doublé sur tout la partie du corps. Mais mon tissu étant pas mal épais et donc totalement opaque, je ne l’ai pas doublé sauf pour la partie du dos qui referme le maillot. J’ai donc posé mes élastiques à 1 cm du bord puis je les recouvert avec le surplus de couture.

On commence donc par coudre le bas puis les côtés. Ensuite, on vient poser les élastiques sur les bordures du dos est des jambes. Ensuite, on s’occupe de la partie du haut. C’est ici que j’ai apporté quelques modifications. A l’origine, le dos se ferme avec une attache, sauf que je trouvais plus jolie de refermer avec un noeud comme pour le cou. Du coup, j’ai rallongé le bout de l’empiècement dos afin d’obtenir une bande assez longue pour former un noeud. Pour que le rendu soit plus jolie, j’ai doublé cette partie avec du lycra blanc de chez Ma Petite Mercerie que j’ai coupé au même dimension sur l’empiècement tissu. Je les ai cousu ensemble, endroit contre endroit, puis j’ai retourné l’ensemble. Ensuite, j’ai assemblé les deux empiècements poitrine et j’ai fixé un élastique sur les parties hautes, gauche et droite. On coud ensemble un empiècement poitrine avec un du dos, puis on positionne chaque élément avec la partie basse. On coud les bretelles pour l’attache du cou et le tour est joué ^^

maillot-abigail-ohhhlulupattern-cousettecherie

maillot-abigail-ohhhlulupattern-cousettecherie

maillot-abigail-ohhhlulupattern-cousettecherie

Me voilà complètement fan de mon nouveau maillot 🙂

signature-cousette-cherie

Je dois vous avouer que cet article a un côté surprenant tant les looks dits « sportswear » ne sont pas dans mes habitudes. Je dois même vous dire que les seules paires de basket que je possède sont ma paire de running et ma paire de converse, souvenir de mon adolescence. Bien qu’elle puisse revêtir un caractère confort que beaucoup peuvent apprécier, je ne me sens pas forcément moi-même dans ce genre de tenue.

Pourtant, en voyant le patron du gilet Thelma dans le dernier numéro du magazine de La Maison Victor, toutes mes certitudes se sont trouvées bousculées !!

Gilet Thelma - La maison victor 1

Gilet Thelma - La maison victor 1

Ce gilet, pouvant être adapté en veste, est plein de jolis détails le rendant ainsi très féminin tout en gardant son esprit décontracté. J’ai tout de suite aimé son col remontant légèrement sur la nuque, ses manches sur le devant, son zip, ses manches raglans… Bref, tout m’a plu dans ce modèle.

Bien que j’envisage d’adapter ce modèle en une version veste avec doublure, je voulais garder l’esprit gilet pour cette première réalisation. J’ai donc choisi un lainage tissé gris foncé de chez Bennytex, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui utilisé pour illustré l’article dans le magazine. J’ai hésité à ganser mes surplus de couture vu que le tissu s’effilochait beaucoup, mais finalement un simple surfilage a été nécessaire.

Et pour finir, un reste de ma viscose ivoire de chez Cousette pour les poches et un zip métallique argenté pour fermer joliment mon gilet !

Avec tous ces détails, la réalisation du gilet Thelma peut paraitre complexe au premier abord. Pour autant, les explications sont très claires et très bien illustrées, venant ainsi nous rassurer. On commence ainsi par assembler les poches et les différentes pièces de devant. Ensuite, à la pose du zip puis à l’assemblage des pièces du dos. Vient l’assemblage du devant et du dos pour terminer par la parmenture et les ourlets.

Pour ma part, j’ai effectué une surpiqure le long du bord du zip pour à la fois maintenir la parmenture et maitriser les différentes épaisseurs de tissu. De même, j’ai fixé les poches à l’intérieur de cette parmenture, évitant ainsi qu’elles ne soient voyantes en mettant les mains dans les poches.

Gilet Thelma - La maison victor 1

Gilet Thelma - La maison victor 1

Gilet Thelma - La maison victor 1

Gilet Thelma - La maison victor 1

Et vous, avez-vous succombé au charme du gilet Thelma ?

signature-cousette-cherie

J’adore les mariages, c’est un fait ^^ Tout y est toujours très beau, très émouvant et on vient célébrer une des plus belle chose, l’amour que deux personnes se portent l’une envers l’autre. Mais aller à un mariage c’est aussi l’occasion de se faire une jolie robe, une qui ne ressemble pas à celles que l’on porte au quotidien. C’est donc toujours un vrai plaisir de choisir un modèle, un tissu, de la dentelle… pour imaginer la tenue parfaite qui nous fera sentir que c’est un jour à part.

Robe Georgina

Cela faisait pas mal de temps que j’avais en tête le patron de la robe Georgina de République du Chiffon mais j’attendais le bon moment pour l’utiliser et enfin il a fini par se présenter avec le mariage d’une amie le week-end dernier. J’aime beaucoup le décolleté dans le dos de cette robe, qui la rend différente des autres robes tout en restant élégante. J’ai tout de suite eu envie de jouer sur ce détail, en faisant en sorte que le dos soit l’élément vraiment principal de ma robe.

Robe Georgina

Cependant, il m’a été difficile de ne pas succomber à la tentation de la robe noire mais je trouvais cela assez triste pour aller à un mariage. Du coup, il me fallait une robe non noire, mais d’une couleur adaptable à la saison, à savoir l’automne. Je me suis donc replongée dans mon stock de tissus et j’ai redécouvert ce coton satin de couleur bordeaux, acheté chez Bennytex et idéal pour cette robe car il est suffisamment épais pour un joli tombé.

Robe Georgina

Pour la réalisation, pas de réelles difficultés malgré les nombreux détails de la robes (pinces, ceinture…) car le livret apporte tout les explications nécessaires. Du coup, si l’on suit bien toutes les étapes, on doit y arriver sans soucis ^^

Pour le dos, je n’ai gardé que la partie du dessus afin de pouvoir ajouter une bande de dentelle, et ainsi donner un esprit « fête » à ma robe. C’est vraiment le petit plus de ce modèle, on peut très facilement l’adapter à nos envie et ainsi avoir différentes versions avec juste un détail qui change.

Détails robe Georgina

Très belle semaine à toutes !

signature-cousette-cherie