Cette semaine, c’est une cousette que j’ai vraiment pris plaisir à coudre que je vous dévoile. Vous le savez, les robes sont mon péchés mignon ! Celle du jour, aurait pu être ma robe pour le thème de février du Working Girl Projet mais une autre idée me trottait à l’esprit ^^Pour autant, je ne pouvais pas ne pas coudre la robe Désert de Super Bison dans une association crêpe et dentelle bleu marine de chez Tissus des Ursules.

 

ousette-cherie-robe-desert-2

 

LE CHOIX DES TISSUS


 

Lorsque la boutique Tissus des Ursules a pris contact avec moi afin de me faire découvrir ses tissus, je dois vous avouer que je ne connaissais pas du tout leurs boutiques… Je me suis donc un peu renseignée et j’ai été surprise de découvrir qu’il existait un grand nombre de boutique en France. Principalement situées en Ile de France, vallée du Rhône et côte d’Azur. J’ai donc facilement compris pourquoi je ne connaissais pas, et oui je n’ai jamais vécu dans ces régions et il n’y a pas de boutique parisienne ^^

Du coup, je me suis penchée sur leur site internet qui dispose d’un choix impressionnant de tissus. Tissus des Ursules propose des tissus d’ameublement pour votre déco et des tissus d’habillement pour votre garde-robe. Ils sont classés par type de matière ce qui est pratique pour les recherches, mais pour plus de précision n’hésitez pas à utiliser le module « recherche ». En effet, la boutique dispose d’un large choix de tissus, si l’on recherche quelque chose de précis il est plus simple de passer par ce biais. Mais si vous n’avez pas d’idée précise, laissez-vous porter par les pages, vous tomberez forcément sur votre bonheur ! En ce qui me concerne, c’est ce que j’ai fait ^^

 

cousette-cherie-robe-desert-9

 

Très vite, en me baladant sur le site, j’ai découvert que la boutique proposait une belle sélection de tissus basiques comme le coton, les crêpes, les sergés, les gabardines… C’est donc assez naturellement que je me suis dirigée vers ce type de matière en choisissant un crêpe extensible bleu marine. Je souhaitais coudre une robe et le crêpe est une valeur sûre pour un joli tombé. Celui-ci est lourd mais pas trop, ce qui fait qu’il tombe bien tout en restant agréable à porter. Son côté extensible ajoute du confort, on est plus libre de ses mouvements.

J’avais donc envie d’une robe, mais pas trop classique. Il me fallait donc un détail qui allait donner du pep’s à ma cousette. Cette dentelle palme marine m’a tout de suite plu car je la voyait bien en jeu de transparence pour ma robe, notamment sur les manches. Elle est simple à coudre car elle reste assez épaisse. On fait juste attention aux raccords en coupant afin que le résultat soit plus joli.

 

Les + :

  • Un crêpe agréable à porter
  • Un crêpe lourd comme il faut pou un joli tomber
  • Une dentelle épaisse qui se coud facilement

Les – :

  • RAS

 

cousette-cherie-robe-desert-9

cousette-cherie-robe-desert-9

 

LE PATRON DÉSERT


 

La robe Désert de Super Bison est sortie en fin d’année dernière et elle m’a rapidement fait de l’oeil. Je l’ai tout de suite vu avec une association dentelle et tissu uni afin de dévoiler subtilement le dos et les bras.

En achetant Désert, vous pourrez réaliser une blouse ou un robe selon votre préférence. La forme est classique sur le devant avec un col rond et de petites pinces poitrines. Tout se joue au niveau du dos avec un jolie empiècement boutonnée qui vient créer un faux dos nu. Au niveau des manches, vous avez le choix entre 3 longueurs. Pour la version manche longue, le détail du large poignet boutonné est vraiment très joli. Pour un côté ultra féminin, les têtes de manches sont froncées pour créer un peu de volume.

En ce qui me concerne, j’ai coupé la partie haute en taille 38 et la partie basse en 36 car Désert a une forme évasée. J’avais envie d’une robe un peu plus près du corps sans qu’elle le soit de trop. Je fait d’avoir coupé une taille en dessous est parfait car je suis confortable dans ma robe sans trop en faire niveau volume. Pour les manches, j’ai choisi une longueur 3/4 car je voulais couper la dentelle en suivant sa ligne afin d’obtenir une jolie bordure en pointe.

Au niveau du dos, je n’ai pas doublé l’empiècement afin d’avoir le jeu de transparence. Pour cela, j’ai procédé de la même manière que pour les manches sur la partie basse. Pour l’encolure, j’ai cousu un biais ton sur ton. Idem pour la partie boutonnière mais cette fois j’ai cousu le biais déplié. Je vous conseille de ne pas choisir de boutons trop lourd afin que cela ne pèse pas sur la dentelle.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize
  • 80 cm de dentelle en 1m40 de laize
  • 3 boutons en 10/12mm de diamètre

Les techniques utilisées :

  • Montage des manches à tête froncée
  • Réalisation de pinces poitrine
  • Coudre de la dentelle
  • Coudre un empiècement
  • Réaliser des boutonnière

Le patron Désert est évalué pour un niveau confirmé de couture mais tout le pas à pas est disponible en photos mais également en vidéo sur la chaîne Youtube de Super Bison.

Sincèrement, le pus difficile réside dans la partie haute. En étant intermédiaire, il est possible de coudre Désert en prenant son temps et en regardant bien la vidéo. Mais c’est jouable, alors lancez-vous ^^

 

Je vous retrouve très vite pour poursuivre avec le Working Girl Project !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-desert-9

cousette-cherie-robe-desert-9

cousette-cherie-robe-desert-9

cousette-cherie-robe-desert-9

cousette-cherie-robe-desert-9

 

A VOUS DE JOUER


 

 

 

Avant d’entamer sérieusement le Working Girl Project et le côté sérieux, je voulais partager une cousette un peu cocooning qui ne me quitte plus. Le Cardicool Cosmo de Super Bison m’a tout de suite séduite au moment de sa sortie et le côté doudou du molleton paillettes de chez Little Fabrics est irrésistible.

 

cousette-cherie-cardicool-cosmo-1

 

LE CHOIX DU TISSU


Vous vous souvenez, j’avais passé une journée sur le stand de Little Fabrics durant le dernier salon Création et Savoir-Faire. Tous ces tissus qui me regardaient et me faisaient de l’œil, forcément je ne pouvais que craquer. Il y en a un qui a été plus fort que les autres, ce molleton rose pastel avec des paillettes dorées. Si si je suis formel, il a tout fait pour que je l’achète ^^

Déjà, il a dû mettre un aimant car je me suis retrouvée dans sa zone continuellement. Ensuite, il a fait en sorte de séduire beaucoup de clientes pour que je le touche. Enfin, il a fait en sorte que je croise plusieurs cousettes pour me donner envie. Vous voyez je ne suis vraiment pas fautive ^^

Bon plus sérieusement, ce molleton est vraiment top. Sa couleur est lumineuse et douce, pile dans ce que j’aime en ce moment. Les paillettes dorées apportent la touche « waouh » mais restent subtiles. A l’intérieur, un côté doudou ultra moelleux et chaud parfait pour l’hiver. Au niveau de la couture, rien a dire, il ne s’effiloche pas et ne laisse pas plein de paillettes en me coupant.

Ensuite avec les bonnes aiguilles et le bon point de couture, tout se passe très bien. Je l’ai passé à la machine avant de le coude mais je n’ai pas eu l’impression qu’il ait rétréci comme cela peut arriver avec certains molleton.

Pour celles qui ne seraient pas fan du rose, il est également disponible en noir, bleu, gris…

 

Les + :

  • Son côté doudou à l’intérieur
  • Sa couleurs douce et lumineuse
  • Ses paillettes dorées

Les – :

  • RAS

 

cousette-cherie-cardicool-cosmo-6

cousette-cherie-cardicool-cosmo-6

 

LE PATRON CARDICOOL COSMO


 

Avec mon molleton à paillettes, j’avais envie d’un gilet moelleux et chaud. Mais, je n’avais pas forcément envie d’un nouveau gilet Monceau. J’ai hésité avec le gilet Irma d’Ikatee mais c’est finalement le Cardicool Cosmo de chez Super Bison qui m’a convaincu.

J’ai tout de suite aimé sa forme arrondie, ses poches et la possibilité de le fermer avec un bouton ou un ruban pour un esprit veste. D’ailleurs, j’ai bien envie de le tester avec un tissu non extensible pour voir ce que cela peut donner.

J’ai cousu mon Cardicool en taille 38 mais je pense sincèrement qu’un 36 aurait suffit car la coupe est définitivement loose. Je n’ai apporté aucune modification au patron, ni sur la hauteur, ni sur la longueur des manches. Malgré cela je trouve qu’il descend un peu bas pour moi et je dois retrousser une fois supplémentaire les manches. En gros, si vous souhaitez une coupe loose choisissez votre taille habituelle, si vous souhaitez quelque chose de plus ajusté coupez une taille en dessous.

J’ai entièrement cousu le gilet à la surjeteuse. Du coup, il a pris forme en un rien de temps. Mais je ne pense que cela prenne vraiment plus de temps avec une simple machine à coudre.

Il est conseillé 1m70 de tissu pour une laize d’1m50 mais j’ai réussi à placer toutes les pièces dans mon coupon d’1m40. Par contre, le parement du bas n’était pas coupé au pli pour l’intérieur.

Pour fermé mon gilet, j’ai choisi un joli ruban en satin rose pâle.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m40 de tissu sweat en 1m60 de laize
  • 1m20 de ruban de 39mm de large

Les techniques utilisées :

  • Coudre un tissu extensible
  • Utiliser une surjeteuse

 

Le Cardicool Cosmo est adapté à un niveau de couturière intermédiaire car il demande de maîtriser la couture d’un tissu extensible. Pour le reste, c’est facilement accessible car les coutures sont droites et ne demandent pas de techniques particulières.

Et vous, qu’elle est votre pièce cocooning fétiche ?

 

Je vous souhaite bon courage pour la fin de semaine, le week-end approche !!

signature-cousette-cherie

 

A VOUS DE JOUER


 

 

 

Et voilà, nous sommes samedi et pour débuter le week-end, je viens clôturer ma semaine dédiée à la nouvelle collection de Dessine moi un Patron. C’est du sweat Granite dont je vais vous parler aujourd’hui et c’est pour moi La belle surprise de cette collection ^^

 

cousette-cherie-sweat-granite-1

 

LE PATRON GRANITE


 

Comme je vous le disais, le sweat Granite est pour moi la pièce de cette nouvelle collection. Pourquoi ? Tout simplement car ce n’est pas un sweat comme les autres, il vient bousculer la forme classique.

Il garde le côté sportswear tout en étant féminin et un brin original. Sa forme est large, sa ligne d’épaule est tombante sur le bras, mais surtout ses manches sont Wahou !!! Le jeu de pli proposé au niveau du poignet apporte un superbe volume. Idéal pour une pièce à la pointe de la mode !

Ce sont tous ces éléments qui m’ont plu. Lorsque l’on coud Granite, on est assuré d’avoir une pièce qui vient bousculer la coupe classique du sweat.

Le matériel nécessaire :

  • 1m50 de tissus jersey ou molleton
  • 60 cm de bord côtes si vous retenez cette option

Les techniques utilisées :

  • La couture d’un tissu extensible
  • L’utilisation du bord côtes

 

Granite est conçu pour être cousu avec une surjeteuse, ainsi les marges de coutures sont de 0,7cm. Du coup, si vous souhaitez coudre votre sweat avec votre machine à coudre, pensez à rajouter quelques centimètres.

Le montage est vraiment simple et les explications sont claires pour que les débutantes soient à l’aise. Cependant, prenez votre temps si cela est la première fois que vous manipulez un tissu extensible et/ou une surjeteuse.

Normalement, l’encolure et les poignets sont en bord côtes. En ce qui me concerne, j’ai choisi de les réaliser dans mon tissu initial car il m’était difficile de trouver le bon coloris de bord côtes, mon tissu n’étant ni vraiment blanc ni vraiment écru. Mon tissu était assez extensible pour procéder de cette manière, autrement cela aurait été assez compliqué. Pour cela, j’ai coupé des bandes de la même largeur que celle voulu pour le bord côte. Concernant la longueur, j’ai enlevé quelques centimètre par rapport à la longueur de l’encolure et des poignets.

De manière générale, j’ai réalisé mon sweat granite en taille 36 pour éviter un côté trop ample. Cependant, je pense que j’aurais dû rallonger un peu mes manches pour obtenir le volume attendu. Mine de rien l’effet Wahou a été limité.

 

 

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Ce tissu, je dois vous avouer que cela faisait longtemps que je louchais dessus. Du coup, je me suis empressée de l’acheter en sachant que j’allais coudre Granite.

C’est chez Super Bison que je l’ai trouvé. Comme je vous l’avais dis, j’aime beaucoup la sélection de tissu, notamment les jerseys et les molletons, que propose la marque. Certains sont trop mignons pour les enfants et d’autres conviennent parfaitement au dressing d’adulte.

Celui-ci est écru mais tricoté avec un fil noir pour un côté chiné que j’adore. Il change vraiment des sweats que l’on a pu voir. Et en plus, il est tout doux à l’intérieur pour un résultat ultra confortable et chaud ^^

Super Bison a dernièrement ajouté une sélection de bord côté pour les associer à leurs jerseys. Je ne sais pas s’il y en a un adapté à ce tissu mais tout ce que je peux dire c’est que ceux à paillettes ont l’air Canon!!!

 

De votre côté, qu’avez-vous pensez de cette nouvelle collection Dessine moi un Patron ? Lequel est votre préféré ?

 

Je vous souhaite un superbe week-end à tous !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-sweat-granite-1

cousette-cherie-sweat-granite-1

cousette-cherie-sweat-granite-1

cousette-cherie-sweat-granite-1

 

A VOUS DE JOUER


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Quel plaisir de vous retrouver aujourd’hui et de partager avec vous une cousette qui me tenait vraiment à coeur ! La combinaison Maya de Super Bison est sortie la semaine dernière et j’ai eu la chance de pouvoir la découvrir en avant-première. Mais vous me connaissez, les combi, c’est vraiment pas mon truc… C’est donc, une version blouse que je vous propose, en crêpe imprimé de chez Les Coupons de Saint Pierre, et je vous dévoile tous les secrets pour modifier le parton ^^

 

LE CHOIX DU TISSU


 

N’habitant pas très loin de Montmartre et de ses fameuses boutiques de tissus, j’ai régulièrement la possibilité de m’y rendre lorsqu’il me manque quelque chose. Les Coupons de Saint Pierre sont un passage obligatoire et il est assez rare que je reparte sans un coupon. C’est ce qui s’est passé il y a quelques semaines maintenant, lorsque j’ai déniché ce crêpe bleu marine à l’imprimé trèfles. En le voyant, je savais qu’il m’était impossible de le laisser passer ^^

Ce qui est bien avec les coupons de 3 mètres, c’est que l’on peut facilement y glisser deux projets coutures différents. Pour le coup, j’imaginais très bien une blouse/chemise et une robe avec ce joli imprimé. Épais, fluide et vaporeux, ce crêpe se prête parfaitement à ce type de cousettes. C’est donc avec la blouse que j’ai débuté et, en ce qui me concerne, j’adore le rendu ! Une blouse facile à porter, à l’imprimé discret mais mignon, et au super tombé, bref tout ce que j’aime. Je dois vous avouer qu’elle ne me quitte plus, je l’ai déjà portée et lavée plusieurs fois, le tissu ne bouge pas et ne me tient pas chaud.

Le seul inconvénient que j’ai pu rencontrer est dans l’effilochage du tissu. Je ne vous raconte pas, mais il y avais plein de petits fils chez moi. Tellement, que j’ai du passer l’aspirateur une fois au milieu de la réalisation et une fois à la fin. Mais bon, il s’agit de quelques minutes de plus pour une blouse que j’adore !!

Il me reste assez de tissu pour une robe, avez-vous une idée en tête ?

 

 

LA PATRON MAYA


Comme vous le savez, je ne suis pas une fan de combinaison… Je ne trouve pas cela particulièrement flatteur sur ma silhouette et surtout je ne vois pas comment je pourrais en porter et à quelles occasions. Cependant, j’ai toujours un gros coup de coeur pour les hauts de combinaison, souvent très travaillé et avec des détails qui me font tilte ^^ J’avais déjà connu cette sensation avec la combinaison Honorine du Laboratoire Familial que j’avais transformé en blouse (vous pouvez la redécouvrir ici). Lorsque Sophie, la créatrice de Super Bison, m’a proposé de découvrir son prochain patron, la combinaison Maya, c’est exactement la même chose qui s’est produit.

Super Bison est une marque que j’aime beaucoup pour deux choses : sa boutique de tissu avec sa superbe sélection de jersey et molleton, et ses patrons femmes aux formes douces et féminines. La marque avait débuté avec les patrons enfants, puis est venue élargir sa gamme avec des versions femmes de certains modèles. J’avais eu le plaisir de réaliser le gilet Adèle ainsi que la jupe Nina. Ces pièces ont parfaitement intégrés mon dressing aujourd’hui.

La combinaison Maya est le premier patron qui ne possède pas sa déclinaison pour les enfants et qui est entièrement dédié à la femme. Il s’agit d’une version pantalon, ceinturée à la taille (plutôt entre la taille et les hanche ^^), avec un haut à volant et patte de boutonnage. Un esprit chemisier qui m’a tout de suite plu. Je me suis donc dit : « Si la combinaison n’est pas faite pour toi, la blouse l’est totalement » ^^.

La combinaison est réalisable avec ou sans manches et selon le type de tissu, vous obtiendrez une version à l’esprit totalement différent. En crêpe, elle sera résolument chic et en chambray plus casual. Dans tous les cas, choisissez un tissu épais mais fluide afin qu’il soit facile à travailler et vous permettent d’obtenir de jolis volants tout en ayant de la tenue pour la partie pantalon.

Le matériel nécessaire pour une blouse :

  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • 7 boutons de 10 ou 12mm
  • Du biais pour l’encolure
  • De l’entoilage thermocollant pour la patte de boutonnage

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Le pli plat
  • Les volants
  • La patte de boutonnage et les boutonnières
  • La pose du biais
  • Le montage des manches

 

Bien qu’en ne réalisant que la partie supérieure de la combinaison, le nombre de techniques utilisées reste assez élevé, qui nécessitent de bonnes bases.. Ainsi, je penses que ce projet convient surtout à des couturières avancées.

 

Comment allonger le buste d’un patron ?

Parfois, il est peut être nécessaire d’ajuster un patron sur sa hauteur pour tout simplement le faire correspondre à sa stature. C’est donc assez souvent que je réalise cette opération car les patrons sont principalement conçus pour une stature d’1m65 alors que je mesure 1m70. On retrouve de plus en plus des patrons intégrant une ligne de coupe, ainsi on sait exactement où couper pour allonger ou raccourcir le patron, notamment au niveau du buste.

Cependant, il arrive encore que des patrons ne le prévoient pas et c’est donc la que je sors ma technique de choc ^^

Pour allonger ou raccourcir un patron, je prends les différentes pièces composant mon buste puis je viens marquer la ligne de taille (la majorité des patrons intègrent cette marque). La ligne de coupe doit être situé avant la ligne de taille et après les éventuelles pinces poitrine, arrondis ou empiècements. Une fois tous ces éléments relevés, je vais venir tracer ma ligne de coupe en faisant en sorte que celle-ci soit à la même distance de la ligne de taille sur l’ensemble des pièces concernées. Ainsi, ma ligne de coupe sera en continuité sur l’ensemble des parties et je garderais l’harmonie voulu dans le patron.

Un fois la ligne de coupe réaliser, on vient découper le patron puis on positionne les deux parties sur le tissu en les écartant du nombre de centimètre voulu en plus.

Les modifications à apporter à Maya

La combinaison Maya est ceinturée juste en dessous de la taille et juste au dessus des hanches. Ainsi, pour l’adapter en blouse, il est nécessaire d’allonger le buste afin d’éviter qu’elle ne soit trop courte. Cependant, vu les détails présents sur la partie haute de la blouse, il était impossible de juste allonger par le bas. Il était donc nécessaire d’allonger le buste grâce à technique énoncée au dessus pour garder l’harmonie générale.

J’ai donc :

  1. Dessiné ma ligne de coupe sur les pièces 1, 2 et 3 du patron et qui constituent le devant
  2. Dessiné ma ligne de coupe sur les pièces 5 et 6 du patron et qui forment le dos
  3. Dessiné ma ligne de coupe sur la pièce 7 du patron et qui correspond au volant

Pour le volant, j’ai coupé au niveau de la ligne d’épaules (marquée sur le patron) et j’ai ajouté 10 cm au moment de couper mon tissu. Ma nouvelle ligne d’épaules est venu se positionner au milieu de cet ajout et cela a permis d’allonger mon volant de 5 cm dans le dos et de 5 cm sur le devant.

Pour les dos et devant, je me suis aidée des différents repères présents sur le patron car ils se trouvaient avant la taille et après les différents éléments de la partie haute. Vous trouverez sur les photos qui suivent, les mesures utilisées pour créer ma ligne. Ensuite, j’ai ajouté à chaque fois 10 cm. Je penses qu’il s’agit de la bonne longueur pour mon 1m70, si vous être plus petite, n’hésitez pas à en enlever.

Si vous avez d’autres questions sur comment allonger son buste ou besoin d’aide supplémentaire pour adapter la combinaison Maya en blouse, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message.

Je suis assez curieuse mais suis-je la seule à préférer les combinaisons en blouse ? ^^

 

Je vous souhaite une belle semaine et une belle rentrée !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

cousette-cherie-blouse-maya-10

 

A VOUS DE JOUER


 

Enregistrer

Enregistrer

Cet hiver je pense avoir fait une fixette sur la flanelle, cette matière ultra douce et chaude parfaite lorsqu’il fait froid et que l’on a envie d’une sensation de confort.

C’est une matière que j’avais l’habitude de porter étant petite, notamment pour des pyjamas et des petites chemises à carreau ^^ Même si j’adore toujours ces deux pièces, j’ai eu envie d’utiliser la flanelle pour des réalisations plus féminines mais qui gardent leur confort. Oui oui c’est possible d’allier les deux ^^

jupe-nina-cousettecherie

jupe-nina-cousettecherie

C’est chez Cousette que j’ai totalement craqué en achetant quasiment toute sa sélection de flanelle à pois (seule la terracotta m’a échappé ^^). Grise, noir, blanche j’ai eu un vrai plaisir à recevoir ces tissus à chacune de mes commandes. La version grise avait donné une robe Vogue de Louis Antoinette Paris qui ne me quitte pas. Aujourd’hui, c’est la version noir que je vous dévoile avant de trouver le projet parfait pour la version blanche. 

Je ne vais pas vous faire à nouveau l’éloge de cette flanelle qui est juste ouf!! Mais je peux vous dire aujourd’hui, après moult lavage, qu’elle résiste super bien. Elle ne peluche pas et ne rétrécie pas au lavage, me permettant de profiter de ma robe Vogue encore quelque temps. 

Ce tissu je l’ai tout de suite vu pour une jupe toute mignonne, Tout comme Julie avec sa jupe Manon du livre de Jolie Bobine. De mon côté, j’ai craqué pour la version femme de la jupe Lucie de Super Bison, la jupe Nina. J’avais adore réaliser leur gilet Adèle et cela s’est confirmé avec la jupe. C’est pour moi le patron parfait de la traditionnelle jupe patineuse mais tout en ayant des petits détails qui viennent casser le côté classique. Un empiècement en pointe sur le devant, la possibilité d’ajouter une boutonnière de décoration, des fronces pour le volume. Bref j’adore !

Les explications sont toujours aussi claires et permettent vraiment aux couturières débutantes de se lancer. D’ordinaire, je ne suis pas fan des explications avec photos, préférant les schémas plus claires. Mais avec super Bison les photos sont bien pensées avec des tissus neutres qui nous permettent de tout de suite comprendre la démarche à suivre. 

J’ai réalisé ma version en 38 mais à pense qu’un 36 aurait suffit, ou alors j’aurais dû tirer un peu plus sur l’élastique au moment de le coudre afin de resserrer l’arrière. Du coup, je n’ai pas vraiment l’effet taille haute initialement voulu. Malgré cela, cette jupe je l’aime et cet amour est d’autant plus fort avec ma flanelle à pois favorite ^^

jupe-nina-cousettecherie

jupe-nina-cousettecherie

jupe-nina-cousettecherie

Il me reste la flanelle blanche à utiliser, des idées ?

signature-cousette-cherie

En matière de gilet, vous le savez, j’ai un patron chouchou, que j’ai réalisé et décliné à de multiples reprises. Je vous parle bien sûr , du gilet Monceau de Cozy Little World que j’adore. Mais voila, de une, Julie m’a interdit d’en réaliser de nouveau et de deux, il vrai qu’il est vraiment sympa de découvrir d’autres modèles de patrons ^^

veste-adele-superbison-cousettecherie

veste-adele-superbison-cousettecherie

veste-adele-superbison-cousettecherie

Alors quand j’ai eu la chance de pouvoir découvrir la version femme de la veste Adèle de Super Bison, j’étais ultra ravie de pouvoir enfin me coudre un nouveau gilet. Super Bison, c’est avant tout une marque de patron pour enfant qui propose depuis peu une déclinaison pour femme de la veste Camille destinée aux petites filles. J’ai adoré la présentation du patron en le recevant. Bon ok, la boite prend de la place dans la bibliothèque de patron mais le livret explicatif est vraiment sympa, et joliment présenté. Ce qui est top, c’est qu’en plus de très beaux patrons, la boutique de tissus regorge de jersey, matelassés et autres juste sublimes et qui accompagnent à merveille chaque modèles. Le gros gros plus du moment est qu’une grande partie de ces tissus sont bio et ça c’est top lorsque l’on souhaite réaliser des vêtements en veillant sur les enfants mais aussi les adultes.

Pour réaliser mon gilet, j’ai d’ailleurs choisi un matelassé rose pâle bio issu de leur boutique. Il est vraiment superbe, doux et vraiment agréable à porter pour les premiers frimas. Par contre, pensez à surfiler les bords car mine de rien il perd un peu du rembourrage. En ce qui me concerne, il n’a pas bougé au lavage contrairement à d’autres matelassés qui perdent quelques centimètres et qui vaut mieux laver avant de couper.  

Ensuite, le montage est hyper facile et à la portée des couturières débutantes. On commence par assembler les pièces haut et bas du devant. Pour moi, il s’agit d’un modèle qui peut assez vite devenir un basique de garde-robe, alors c’est à cet endroit que l’on peut laisser s’exprimer sa créativité en ajoutant un passepoil, un galon ou même en utilisant un tissu contrastant sur le haut. En tout cas, de mon côté j’ai craqué pour ce galon à pompons ^^ Puis, on assemble les épaules pour pouvoir coudre la tête de manche avant de coudre le dessous de manche et les côtés dans leur continuité. On vient poser les parementures et j’adore celle du bas qui permet de bien finir le gilet. Je n’ai pas surfiler les bords de parementure mais posé un biais en jersey viscose et même s’il est plus cher que ceux en coton, je n’hésiterais pas à en reprendre. Pour fermer son gilet on a le choix de réaliser des boutonnières ou de poser des bouton pressions.

veste-adele-superbison-cousettecherie

veste-adele-superbison-cousettecherie

veste-adele-superbison-cousettecherie

C’est pour moi un gilet plein de promesse et riche en possibilités de déclinaison. Et pourquoi pas le réaliser d’un un tissu plus rigide pour une version veste ? ^^

signature-cousette-cherie