Et voilà, il s’agit de ma dernière cousette prise en photo durant notre road-trip dans l’ouest américain. Je dois vous avouer que je suis un peu nostalgique, chaque article m’a permis d’avoir l’impression d’y retourner un peu et de revoir ces magnifiques paysages. Mais pour le consoler, je suis en train de rédiger l’article sur le road-trip en lui-même ^^ Je le veux très complet donc cela me prend pas mal de temps. Promis, je fais vite !

Pour clôturer ce superbe voyage, j’ai choisi le patron qui m’avait fait abandonner toutes mes cousettes en cours l’été dernier, le top Dénia de Pauline Alice. Et cette fois, je l’ai eu dans la version que j’espérais dès le départ, en seersuckers bleu ciel. Celui-ci vient des Coupons de Saint Pierre, le sublime tissu avec une touche lurex qui nous a toutes fait craquer au printemps ^^

 

cousette-cherie-top-denia-V2-3

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Lors de la sortie du top Dénia, c’est sa version de présentation en seersucker bleu ciel qui m’a fait craquer. Mais à ce moment là, j’avais eu tellement envie de partir en vacance avec mon Dénia que je n’ai eu le temps de trouver mon tissu. J’avais donc misé pour ma première version sur un polyester rayé des Coupons de Saint Pierre tout comme pour mon seersucker du jour.

Ce n’est pas la première fois que ce tissu passe sous mon pied presseur. J’avais déjà eu l’occasion de le découvrir avec mon top Bloom de la dernière collection Dessine moi un Patron. Aujourd’hui encore, je reste sur ma position. Ce tissu est vraiment top, facile à coudre et agréable à porter.

Cependant, avec le temps, je me suis rendue compte qui se froissait plus vite que ce dont j’avais imaginé. Avec Bloom cela se voit moins car il est assez près du corps. Mais avec Dénia et son ampleur, les plis marquent plus rapidement. Ce n’est pas une catastrophe non plus ^^

Je vous disais dans mon premier article que je regrettais de ne pas avoir acheté les autres couleurs. Et bien maintenant, je pleure car je le regrette vraiment… Et oui, les seersuckers lurex ont été victimes de leur succès. Je ne sais pas si un réassort sera possible car apparemment le fournisseur est en rupture. Bref, je me demande ce qui m’est passé par la tête. C’est ça d’avoir voulu être raisonnable ^^

 

 

LE PATRON DENIA


 

Le top Dénia avait été un de mes coups de coeur du printemps dernier. Il était sorti juste avant nos vacances en Floride et je m’étais tout de suite vu le porter sur un short (ce que j’avais fait bien sur ^^). Tous ses détails m’ont plu, ses manches à revers, son dos boutonné et son noeud sur le devant. Il ne m’a pas quitté de l’été 2017 et je prends plaisir à le porter cette année.

Mais ma première version est concurrencée par celle en seersucker, celle que je voulais depuis le départ. Ce top de Pauline Alice est tellement simple à coudre. Oui oui, contrairement à ce que tous ces détails laissent penser, il est vraiment accessible. Sa seule difficulté sera dans le dos boutonné mais le livret est vraiment clair et permet d’avancer sans appréhension. J’ai aussi retiré la parementure pour la remplacer par un biais de propreté le long de l’encolure.

Tout comme ma première version, je l’ai cousu en 36 histoire de casser l’ampleur du top. Par contre, je me demande si je n’aurais pas dû le rallonger un peu. Sur les photos, je le trouve un peu court… Après ça vient peut être de moi ^^

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize
  • 8 boutons de 10-12 mm

Les techniques utilisées :

  • Les manches revers
  • La patte de boutonnage
  • Les boutonnières

 

Très sincèrement, je pense que Dénia est vraiment accessible à des débutantes intermédiaires, c’est à dire ayant quelque cousette à leur actif sans pour autant maitriser toutes les techniques. Les coutures principales sont droites, il s’agit surtout d’assemblage. Dénia peut permettre de réaliser son premier boutonnage,  d’autant plus que la technique utilisée est simple à réaliser.

 

Bon vivement les prochaines photos vacances ^^ Le prochain voyage est déjà choisi et les billets d’avion réservés, j’ai tellement hâte de vous en dire un peu plus car c’est un voyage donc je rêve depuis 15 ans. Tout ce que je peux vous dire c’est que laines et tissus colorés seront au rendez-vous ^^ Vous avez une idée ?

 

Bon courage pour la fin de semaine, c’est bientôt le week-end ^^

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-top-denia-V2-9

cousette-cherie-top-denia-V2-9

cousette-cherie-top-denia-V2-9

cousette-cherie-top-denia-V2-9

cousette-cherie-top-denia-V2-9

 

A VOUS DE JOUER


 

 

 

Ma cousette du jour n’était pas vraiment prévue à mon programme d’avant départ en vacances mais elle s’est imposée d’elle-même dès sa sortie. La blouse Denia de Pauline Alice a été une révélation pour moi, je la voulais dans mon dressing sans plus tarder. En la commandant, je me suis rendue d’une chose. Je n’avais jamais cousu de patron Pauline Alice!!! Encore maintenant en écrivant l’article je me demande comment cela est possible car nombreuses de ses créations m’avaient séduites à leur sortie et les cousettes de Julie, notamment la jupe Safor, me donnaient envie. Du coup, avec un peu (non, beaucoup ^^) de retard, je vais à mon tour vous donner mon avis sur les patrons Pauline et Alice. 

cousettecherie-blouse-denia-4

cousettecherie-blouse-denia-4

cousettecherie-blouse-denia-4

Le patron de la blouse Denia est disponible au format PDF, parfait quand comme moi vous n’avez pas le temps d’attendre votre commande par voie postale. Par contre, à vous la joyeuse session de collage découpage ^^ J’ai tout de suite adhéré au livret d’explication qui est vraiment clair et permet d’avancer sans difficulté dans le montage du modèle. Ce qui est un vrai plus pour Denia car la blouse en elle-même peut sembler compliquée avec ses nombreux détails mais qui finalement me semble accessible pour les couturières débutantes avancées. En fait, Denia permettra d’appréhender de nouvelles techniques de montages mais au final l’assemblage est très simple en suivant les instructions.

Denia se compose de 5 parties pour le dos et devant ainsi que des manches avec revers. Le dos est boutonné ce qui est peut être la partie délicate pour des débutantes mais largement surmontable. Le modèle est ample, alors en fonction de l’effet recherché, il vous faudra adapter votre taille. En ce qui me concerne, je l’ai réalisé en 36 au lieu de mon 38 habituel car je voulais éviter le côté trop ample. D’autant plus que le noeud sur le devant vient en ajouter un peu plus. Pour moi, Denia est la parfaite blouse pour les beaux jours, c’est pour cela que j’ai eu envie de la porter avec un short et des sandales. Par contre, à mon avis, elle est plus adaptée pour un côté décontracté que pour aller au travail même si on la réalise dans un tissu plus chic.

Pour ma première version, j’avais envie de copier la version en seersucker de Pauline Alice mais dans mon délai très court, je n’ai pas réussi à trouver une version à rayure bleu. Du coup, direction Les Coupons de Saint Pierre où j’ai trouvé mon bonheur avec ce tissu à rayures bleues parfaites pour aller dans l’esprit « marin » que j’affectionne. Je suis fan du jeu de rayures horizontales et verticales qui revisitent le côté classique de la marinière. Le tissu est assez lourd et épais mais convient tout de même à Denia même si pour ma prochaine version, je privilégierais un tissu plus fluide. Aussi, les noeuds n’étant pas doublés, veillez à ce que votre tissu soit neutre ou joli sur l’envers pour qu’un moment de faire le noeud vous ne soyez pas face à une mauvaise surprise ^^

cousettecherie-blouse-denia-4

cousettecherie-blouse-denia-4

cousettecherie-blouse-denia-4

Je suis vraiment sous le charme de Denia et ma version marinière revisitée sera parfaite pour cet été. Qu’en pensez-vous ?

signature-cousette-cherie