Je vous avez dit que l'été était fini mais avec la grisaille de ces derniers jours, j'ai eu envie de faire revenir le soleil de partager un petit top que je m'étais cousu avant de partir en vacances.

Ce top est en réalité une robe, Lillan de chez Nanöo que l'on a beaucoup apperçu ces derniers mois. De mon côté, j'ai eu envie d'un petit haut portable en été mais aussi à l'automne sous un gilet moelleux.

Aujourd'hui, je vous propose de vous dévoiler comment vous pouvez adapter ce patron de robe en blouse ^^

  cousette-cherie-top-lillan-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Mon envie de me coudre une Lillan version top m'est venue juste avant de partir en vacances. Du coup, j'ai dû piocher dans mon stock de tissus, n'ayant pas le temps de faire les boutiques. Finalement, ce lin des Coupons de Saint Pierre m'est apparu comme une évidence. A la fois matière par excellence de l'été, son côté un peu épais convient parfaitement à des températures plus fraiches.

Le lin est une matière naturelle que j'aime beaucoup, notamment avec son tissage qui lui donne son côté chiné. La seule chose qui me gêne c'est que cette matière se froisse beaucoup. Sachant mon désamour du repassage, cela peut poser souci ^^

Le tissu est facile à coudre car il ne glisse pas et marque plutôt bien pour réaliser la patte de boutonnage. Son côté un peu épais rend la réalisation des fronces un peu délicate mais en prenant son temps, on s'en sort très bien.

Mon lin beige clair n'est plus disponible, mais vous pouvez le trouver en gris clair tout aussi joli.

[gallery link="none" size="large" ids="11526,11532,11525"]  

LE PATRON LILLAN


 

Les robes Lillan et Idoia de Nanöo ont été les pièces phare de cet été dans notre univers de la couture. Nanöo a envahi les réseaux sociaux en un rien de temps, hissant ses robes au rang de it-pièce. Les nombreuses versions ont toutes été plus jolies les unes que les autres, réinterprétant de multiples manières les modèles. Il faut dire que les possibilités d'interprétations sont infinies.

C'est grâce à Instagram que j'ai peu découvrir l'univers doux et frais de Cristina. Les coupes sont simples mais toujours avec de jolis détails. La créatrice nous propose sur sa boutique en ligne ses patrons fillettes et femmes, soit en pdf, soit en pochette, mais aussi des kits tout en main pour coudre sa création. Pour les non couturières, pas de panique, vous pouvez aussi succomber à la tentation Nanöo grâce à une partie vêtements finis.

De mon côté, j'ai craqué pour Lillan. Sa coupe est droite avec un bas froncé ou resserré à la taille grâce à un élastique. Son devant fait toute la différence avec sa boutonnière décalée. Vous l'aurez compris, Lillan est simple à réaliser et confortable à porter, tout en restant chic et féminine. A la base parfaite petite robe d'été, Cristina a répondu à nos envies en lui donnant des manches longues pour qu'elle nous accompagne cet hiver également. Ainsi, pour celles ayant déjà le patron "été", vous pouvez télécharger les manches seules sur le site de Nanöo. C'est d'ailleurs dans une version manches longues que je compte réaliser ma première version robe ^^Et oui, car ce n'est pas une robe que j'ai cousu cet été mais un top à basque gardant la partie haute.

 

Le matériel nécessaire pour une blouse :

  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • Du biais pour l'encolure et les emmanchures
  • 50cm de bande de dentelle (ou passepoil selon vos envies)
  • 5 boutons si vous choisissez cette option

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les pattes de boutonnages
  • L'insertion d'une bande de dentelle
  • La pose du biais
  • Les fronces
 

Comme je vous le disais, Lillan est une robe très simple à coudre et il en va de même pour la version top. Alors, les couturières débutantes n'hésitez pas à vous lancer !!! Le livret d'explication est vraiment très bien fait, avec des explications claires et illustrées de schémas.

On commence donc par le haut (pour la robe et le top). Pour cela, on forme les pattes de boutonnage et on réalise les boutonnières si on choisi de poser des boutons. On coud ensemble les épaules et les côtés. Ensuite, on s'attaque au bas en montant les poches puis en assemblant les côtés. Deux option s'offre ensuite à nous, soit on fronce légèrement, soit on pose un élastique pour marquer un peu plus la taille. Dans le cas numéro un, on vient passer un fil de fronce et les former avant d'assembler le haut avec le bas. Dans le cas numéro deux, on assemble le haut avec le bas puis on vient coudre une bande tout autour de la couture avant d'y glisser un élastique. Dans les deux cas, assemblez vos pattes de boutonnage ensemble sur le bas grâce à quelques points de couture afin d'éviter qu'elles ne bougent au moment d'assembler le haut et le bas.

En ce qui me concerne, j'ai réalisé Lillan en taille 38. Ainsi, elle n'est ni trop large ni trop serrée. Je suis venue glisser une bande de dentelle entre les deux pattes de boutonnage. En effet, j'ai choisi de réaliser des pattes fictives. C'est à dire que je suis venue coudre les deux pattes l'une avec l'autre par deux lignes de couture. Je voulais mettre des petits boutons sans réaliser de boutonnière mais finalement, je n'ai pas réussi à en trouver qui me plaisaient.

Comment obtenir un top ?

 

La transformation de Lillan en top est vraiment simple. Pour cela, vous devez :

  1. Monter la partie haute comme indiqué dans le livret d'explication.
  2. Coupez deux bandes de tissus de 22 cm de largeur pour 85 cm de longueur (ces dimensions tiennent compte des marges de couture de 1cm et de 3cm pour l'ourlet). Au delà d'une taille 40, n'hésitez pas à allonger un peu plus les bandes pour garder un peu de fronces.
  3. Assembler les bandes de tissus ensembles, endroit contre endroit, par les petits côtés.
  4. Monter votre fil de fronces et former les fronces.
  5. Coudre le haut et la basque, endroit contre endroit, en veillant à bien répartir les fronces.
  6. Finir avec l'ourlet sur le bas de la basque.
  Et voilà, vous pouvez vous aussi réaliser votre Lillan en top ^^ Allez-vous succomber ?   signature-cousette-cherie cousette-cherie-top-lillan-3 cousette-cherie-top-lillan-3 cousette-cherie-top-lillan-3 cousette-cherie-top-lillan-3 cousette-cherie-top-lillan-3  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11534,11535"]   Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Aujourd'hui, je vous présente ma dernière création de l'été. Et oui, l'été est terminé place à l'automne !!!

C'est avec ma version de la robe Bleuet de Deer and Doe en viscose bleu de chez Les Coupons de Saint Pierre que je clos la saison estivale.

  cousette-cherie-robe-bleuet-9  

LE PATRON BLEUET


 

Cette cousette, cela fait plusieurs semaines que je dois vous la présenter mais mon appareil photo avait décidé de faire des siennes. Mais ouf, le problème est résolu !

La robe Bleuet est venue clore ma liste des projets pour l'été. Elle n'était pas prévue, mais la marque m'a fait la belle surprise que de me proposer d'être l'une de ses revieweuses. Et comme j'adore les robes, j'étais forcément folle de joie ^^

Début septembre, Deer and Doe a sorti sa nouvelle collection. Personne n'a pu y échapper, elle est juste canon ! Elle propose des pièces intemporelles et ultra tendance pour cet hiver. Surtout, elle s'adapte aux femmes enceintes avec le top Givre déclinable en robe. Je me dis que le jour où je sauterais ce pas, je serais ravie d'avoir de bons patrons pour d'adapter à ma nouvelle morphologie. Mais en attendant, je vais profiter de la version classique ^^ La jupe midi Azara complète la collection pour rentrer parfaitement dans la tendance de cet hiver.

La belle surprise vient de la réédition de la robe Bleuet, l'un des premiers patrons de la marque, en version modernisée. Je n'avais cousu cette robe au moment de sa sortie, alors je suis ravie de pouvoir me rattraper ^^

Il s'agit d'une robe chemise aux découpes princesse qui viennent souligner les courbes féminines. Pas besoin de ceinture pour resserrer la taille, la forme suit parfaitement les formes. On peut varier les versions : avec ou sans mancherons, avec ou sans martingale en forme de noeud dans le dos.

Le matériel nécessaire :

  • 2m60 de tissus pour 1m50 de laize
  • 1m de biais
  • 14 boutons
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les découpes princesse
  • La patte de boutonnage et les boutonnières
  • La pose d'un col
  • La pose du biais
 

En ce qui me concerne, je l'ai voulu dans une version sobre, sans manche et sans martingale. J'ai un peu hésité sur la taille, mais vu sa forme près du corps, je l'ai réalisée en 38 de peur d'être un peu à l'étroit. Au final, je suis ravie car cela me permet d'être parfaitement à l'aise tout en restant féminine. Je l'ai allongé de 4 cm pour correspondre à ma stature, ainsi elle tombe juste au dessus du genou comme j'aime porter une robe.

De manière générale, j'ai vraiment pris plaisir à coudre cette robe Bleuet. Les instructions sont très claires et facilite vraiment la couture. Et oui, même avec de l'expérience, on aime de bonnes explications avec des schémas assez clairs. D'ailleurs, Bleuet n'est pas adaptée aux couturières débutantes vu les détails techniques qu'elle présente. Mieux vaut avoir de bonnes notions de couture pour se lancer.

  [gallery size="large" link="none" ids="11471,11464,11465"]  

LE CHOIX DU TISSU


 

Je suis restée sur la couleur favorite pour coudre ma première Bleuet : le bleu ! Quoi que je fasse, cette couleur m'attire dès que je rentre dans une boutique ^^

Vu que j'avais un délai assez court pour coudre ma robe, je me suis rendue aux Coupons de Saint Pierre, ma boutique de secours lorsque j'ai envie d'aller vite. Après pas mal d'hésitation sur le style que je voulais donner à ma robe (chic, casual, estivales...), je me suis décidée sur cette viscose bleue. Ce que j'aime dans ce tissu, c'est que son côté uni n'est pas uniforme. Elle présente plusieurs nuances de bleu, très subtiles un peu comme pourrait l'être un chambray.

Le tissu n'est ni trop fin, ni trop épais mais dispose d'un joli tombé pour convenir à la forme de la robe. Il est facile à coudre, ne glisse pas et ne s'effiloche pas. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais je crois que l'effilochage d'un tissu m’obsède, j'en parle à chaque fois ^^En même temps, il n'y a rien de pie pour moi qu'un tissu qui me demande de passer plusieurs fois l'aspirateur durant une session couture ^^

Pour terminer ma robe, j'ai choisi des boutons assez sobres, bleu transparent dans le même ton que le tissu. Je les ai dénichés à la mercerie Frou-Frou, situé juste à côte de la boutique des Coupons.

  Et vous, avez-vous dit définitivement adieu à l'été ?

Je vous souhaite un très beau week-end et vous donne rendez-vous pour de nouvelles aventure la semaine prochaine.

signature-cousette-cherie   cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11458,11459"] Enregistrer Enregistrer
 

Olala, je suis tellement contente de vous retrouver aujourd'hui, après deux semaines de vacances. Celles-ci m'ont fait réellement du bien avec le retour en France de mon chéri pour ses congés et les retrouvailles avec ma famille en Serbie. Me voilà regonflée à bloc pour cet automne. Je vais pouvoir me lancer dans les projets couture dont je vous avais parlé dans mon article précédent^^

En attendant les cousettes automnales, il me reste quelques projets plus légers à vous dévoiler. Je commence avec mon imprimé favori, les rayures esprit marinière et le top Morea de Slow Sunday Paris.

  cousette-cherie-top-morea-2  

LE CHOIX DU TISSU


 

Avant de partir en vacances, je me suis mise à faire un peu de tri dans ma garde-robe pour faire le point sur ce que je portais ou non et sur ce qui pouvait me manquer. A mon grand désarroi et en marinière addict que je suis, je me suis rendue compte que ma pile de marinière avait sérieusement baissée, abimée au fil du temps. C'est donc en dernière minutes que j'ai cousu Morea, avec cette folle envie de rayures bretonnes ^^

Je n'avais pas forcément le temps de me mettre en quête d'un tissu à rayures. Je me suis donc tournée vers mon stock et j'ai ressorti ce tissu que vous connaissez déjà car je l'avais utilisé pour mon top Dénia de Pauline Alice. Il s'agit de ce crêpe polyester à rayures fines et bleues des Coupons de Saint Pierre que j'avais acheté ce printemps. Ce qui est top avec les coupons, c'est qu'il nous reste toujours un bout de tissu pour un second projet ^^

En comparant les deux réalisations, je me rends compte qu'il était plus adapté à Morea qu'à Dénia. Son côté épais n'était pas l'idéal pour le volume créé par le noeud. Alors que les détails plus fins de Dénia sont ainsi plus structurés.

  cousette-cherie-top-morea-4  

LE PATRON MOREA


 

Ah les patrons Slow Sunday Paris, je les adore !! A chaque nouvelle collection, au moins deux modèles me plaisent si ce n'est tous. Tout me plait dans cette marque, l'univers doux et féminin, la gentillesse de Caroline, les détails toujours placés au bon endroit et surtout un modèle qui tombe toujours à la perfection.

C'est un peu tardivement que je me lance dans sa collection estivale mais le temps m'a manqué au moment de sa sortie. Pourtant, celle-ci m'a immédiatement plu, j'étais sous le charme de ces nouveaux modèles. Bon ok, hormis la combinaison car je n'en porte jamais ^^

Cette nouvelle collection se compose de 4 patrons : la combinaison Ischia, la robe/top Elba, le top Imaia et la robe/top Morea.

C'est ce que j'aime avec Slow Sunday Paris, la majorité des patrons sont déclinables en plusieurs versions. Ainsi, on achète un patron et on peut le réaliser en 2 ou 3 versions différentes et fonction des options que l'on associe.

C'est donc avec Morea en version top que je me suis lancée avant l’arrivée de l'automne. J'ai également dans ma bibliothèque le patron Elba mais j'ai bien l'impression que je devrais attendre l'année prochaine avant de me lancer et pouvoir le porter.

Le matériel nécessaire pour le top :

  • 1m30 de tissu pour 1m40 de laize (Si comme moi vous avez des raccords, comptez 1m50 de tissu)
  • Du biais pour l'encolure

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les pinces
  • Les fronces
  • Le montage de l'encolure américaine
  • La pose du biais
  • Le montage des manches
  Morea est assez simple à réaliser et permettra à des couturières débutantes (avec quelques projets déjà cousus) d'apprendre de nouvelles techniques qui restent assez simples à appréhender. Le patron est déclinable en robe ou en top et présente plusieurs détails. Tout d'abord, une encolure croisée sur les épaules entre le dos et le devant, des pinces sur le devant au niveau du cou, un bas arrondi avec fente, un dos à empiècement et fronces. Tous ces détails peuvent faire peur vu leur nombre, mais la réalisation est vraiment accessible. On commence donc par coudre les pinces devant et réaliser les fronces au dos avant de coudre l'empiècement. Je dois vous avouer que j'ai fini par laisser tomber l'idée d'un quelconque raccord ^^ Au final, le côté décalé c'est pas mal non ? ^^. Ensuite on pose le biais pour l'encolure et on pose les parementures bas pour une jolie finition (pour les fixer, on peut réaliser des points invisibles à la main ou surpiquer comme je l'ai fait). Enfin, on couds les côtés et on suit les marques pour placer l'encolure et monter les manches. J'ai cousu mon top en 36 et je n'ai fait aucune modification mise à part allonger de 3-4 cm pour correspondre à ma stature.   Je souhaiterais coudre plusieurs versions manches longues de marinières, avez-vous des adresses fétiches pour dénicher de beaux tissus rayés ?  

Très belle semaine à toutes et on se retrouve samedi pour un nouvel article ^^

signature-cousette-cherie cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2 cousette-cherie-top-morea-2  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11443,11444"]   Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer
Ma cousette du jour n'était pas vraiment prévue à mon programme d'avant départ en vacances mais elle s'est imposée d'elle-même dès sa sortie. La blouse Denia de Pauline Alice a été une révélation pour moi, je la voulais dans mon dressing sans plus tarder. En la commandant, je me suis rendue d'une chose. Je n'avais jamais cousu de patron Pauline Alice!!! Encore maintenant en écrivant l'article je me demande comment cela est possible car nombreuses de ses créations m'avaient séduites à leur sortie et les cousettes de Julie, notamment la jupe Safor, me donnaient envie. Du coup, avec un peu (non, beaucoup ^^) de retard, je vais à mon tour vous donner mon avis sur les patrons Pauline et Alice.  cousettecherie-blouse-denia-4 cousettecherie-blouse-denia-4 cousettecherie-blouse-denia-4 Le patron de la blouse Denia est disponible au format PDF, parfait quand comme moi vous n'avez pas le temps d'attendre votre commande par voie postale. Par contre, à vous la joyeuse session de collage découpage ^^ J'ai tout de suite adhéré au livret d'explication qui est vraiment clair et permet d'avancer sans difficulté dans le montage du modèle. Ce qui est un vrai plus pour Denia car la blouse en elle-même peut sembler compliquée avec ses nombreux détails mais qui finalement me semble accessible pour les couturières débutantes avancées. En fait, Denia permettra d'appréhender de nouvelles techniques de montages mais au final l'assemblage est très simple en suivant les instructions.

Denia se compose de 5 parties pour le dos et devant ainsi que des manches avec revers. Le dos est boutonné ce qui est peut être la partie délicate pour des débutantes mais largement surmontable. Le modèle est ample, alors en fonction de l'effet recherché, il vous faudra adapter votre taille. En ce qui me concerne, je l'ai réalisé en 36 au lieu de mon 38 habituel car je voulais éviter le côté trop ample. D'autant plus que le noeud sur le devant vient en ajouter un peu plus. Pour moi, Denia est la parfaite blouse pour les beaux jours, c'est pour cela que j'ai eu envie de la porter avec un short et des sandales. Par contre, à mon avis, elle est plus adaptée pour un côté décontracté que pour aller au travail même si on la réalise dans un tissu plus chic.

Pour ma première version, j'avais envie de copier la version en seersucker de Pauline Alice mais dans mon délai très court, je n'ai pas réussi à trouver une version à rayure bleu. Du coup, direction Les Coupons de Saint Pierre où j'ai trouvé mon bonheur avec ce tissu à rayures bleues parfaites pour aller dans l'esprit "marin" que j'affectionne. Je suis fan du jeu de rayures horizontales et verticales qui revisitent le côté classique de la marinière. Le tissu est assez lourd et épais mais convient tout de même à Denia même si pour ma prochaine version, je privilégierais un tissu plus fluide. Aussi, les noeuds n'étant pas doublés, veillez à ce que votre tissu soit neutre ou joli sur l'envers pour qu'un moment de faire le noeud vous ne soyez pas face à une mauvaise surprise ^^

cousettecherie-blouse-denia-4 cousettecherie-blouse-denia-4 cousettecherie-blouse-denia-4 Je suis vraiment sous le charme de Denia et ma version marinière revisitée sera parfaite pour cet été. Qu'en pensez-vous ? signature-cousette-cherie
Alerte coup de cœur!!!! Oui, tout est dit dans ces quelques mots, j'ai eu un véritable coup de cœur pour la robe que je vous dévoile aujourd'hui. Dès que Raphaëlle, créatrice de Ready to Sew, nous a dévoilé les premiers clichés de Jolene, j'ai été totalement fan de sa dernière création et cela s'est confirmé en la réalisant. Le souci avec un tel sentiment, c'est que l'on a très peur de se planter ou que le modèle ne nous aille pas. Du coup, j'ai pris tout mon temps, mais vraiment, pour être sure que les finitions soient les plus belles possibles et que Jolene tombe parfaitement.  Jolene c'est un super patron qui vous permet de réaliser soit une robe longueur midi ou genou, soit une blouse manche courte ou 3/4. On a aussi la possibilité de choisir un col arrondi ou pointu. Bref, on a l'embarra du choix et toutes les combinaisons sont possibles et moi je les aime toutes ^^ cousettecherie-robe-jolene-3 cousettecherie-robe-jolene-3 cousettecherie-robe-jolene-3

De mon côté, j'ai choisi de réaliser une version robe, juste au dessus du genou et avec le col pointu. Cette robe chemise, marquée à la taille, a pour moi le détail qui change tout, son fronçage sur le devant et le dos du buste. Cela peut bien sûr faire un peu peur à cause du volume que les fronces peuvent créer. Franchement ce n'est pas le cas car il reste léger. En fonction de la combinaison que vous allez choisir, le tissu devra être plus ou moins rigide. Me concernant, ayant choisi le col pointu, il me fallait un tissu assez raide mais confortable. C'est donc vers un jean brut de chez Les Coupons de Saint Pierre que je me suis tournée. Il est super confortable car il contient un peu d'élasthanne et vient apporter une touche moderne à ma robe. Pour une version, plus légère, un chambray, lin, tencel... seront tout aussi parfait. 

La robe est pleine de détails, du coup je ne pense pas qu'une couturière débutante doive se lancer car pas mal de techniques sont proposées mais qui nécessitent de bonne bases de couture. Par contre, une couturière plus intermédiaire y trouvera son bonheur pour apprendre de nouvelles techniques comme le montage de la boutonnière et surtout celui du col. Cette dernière étape est toujours celle que je redoute car j'ai toujours un côté moins joli que l'autre, allez savoir pourquoi... Et cette fois, et bien rebelote ça tombait mal sur le côté gauche... Imaginez ma frustration, moi qui voulait une Jolene parfaite. En m'y reprenant à plusieurs reprise, j'ai finalement réussi à avoir le résultat que j'espérais ^^

Comme à son habitude, Raphaëlle accompagne son patron d'un livret d'explication juste parfait et des plus complet. Les schémas sont précis et permettent vraiment de mettre un visuel sur l'explication et ainsi d'avancer plus rapidement sur son projet. Cela est vraiment parfait pour les couturières qui souhaitent apprendre de nouvelles techniques car ainsi il n'y a pas de possibilité de se tromper. Un vrai bijou ! Oui j'aime Jolene et je le revendique ^^ 

Il y a des périodes dans la vie d'une couturière où l'on prend moins de plaisir à coudre mais je dois dire que ces dernières semaines cela a été un vrai plaisir d'utiliser ma machine, chaque pièces cousues va trouver sa place dans mon dressing et m'accompagnera durant les beaux jours. Et jolene en fait vraiment partie ! J'ai vraiment hâte de trouver de petites merveilles New yorkaise pour les partager avec vous ^^

cousettecherie-robe-jolene-3 cousettecherie-robe-jolene-3 cousettecherie-robe-jolene-3 N'hésitez pas à me dire dans les commantaires si vous aussi vous avez succombé à Jolene ^^ signature-cousette-cherie
La magie d'instagram a encore frappé ! J'adore m'y balader, découvrir de nouveaux profils, de nouveaux univers et surtout de nouvelles marques de patron. Il y a peu, je suis tombée nez à nez avec un modèle tout droit venu des États-Unis, le bento tee. Déjà son nom m'avait convaincu mais c'est la forme de ce modèle qui m'a séduite. Déclinable à souhait en version tee-shirt mais aussi en manches longues, on l'imagine très vite dans un côté confort avec du molleton mais aussi en version plus chic avec un beau crêpe. Bref, un patron comme je les aime, laissant libre court à notre imagination. bentotee-lieslco-cousettecherie bentotee-lieslco-cousettecherie bentotee-lieslco-cousettecherie Le bento tee, c'est un top aux épaules tombantes, à la coupe droite mais dont la particularité vient de ses poches sur le devant, intégrées à une ligne de couture horizontale qui se prolonge dans le dos. On doit ce patron génial à Liesl + co qui propose également des modèles féminins aux coupes originales mais aussi épurées. Tous ses patrons sont disponibles chez Oliver + s, qui regorge de patrons ultra sympa ^^ Pour ma première version, les températures ultra négatives m'ont convaincu qu'un sweat serait parait. Quoi de mieux qu'un molleton tout doux à l'intérieur pour affronter le froid et avec une sensation d'ultra confort ? Le mien vient des Coupons de Saint Pierre, il est tout simplement parfait, épais, doux, un gris clair au top, pour avoir un sweat à la fois passe-partout mais qui fait son effet. Depuis, il ne me quitte plus j'adore cet effet doudou ^^ La réalisation est quant à elle ultra simple. Véridique, en 1 heure vous avez un sweat, un tee-shit super sympa à porter. Il est parfait pour les couturières débutantes car tout s'emboite parfaitement, sans aucune difficultés. Les explications sont accompagnées de petits schémas, parfait pour celles qui ne maitrise pas l'anglais. On commence donc par assembler la partie haute du devant, et la partie basse. en cousant le long des formes tétris ^^ Ensuite, on s'occupe du dos en cousant la partie haute et basse. On coud les têtes de manches au niveau des émanchures après avoir cousu les épaules, puis on coup les côtés. Le Bento Too se termine par des ourlets simples mais il y a tout de même une encolure "sweat". Petits conseils : faire attention aux marges de couture qui sont certes incluses mais de 0,6mm environ et non de 1cm et penser à bien repasser au niveau des poches pour qu'elles soient bien plaquées, surtout avec un tissu assez épais. bentotee-lieslco-cousettecherie bentotee-lieslco-cousettecherie bentotee-lieslco-cousettecherie La boutique The Sweet Mercerie a également succombé à la tentation Bento Tee et vous propose sur son blog une super mise en avant de mon nouveau patron chouchou ^^ Et vous, allez-vous succomber au Bento Tee ? signature-cousette-cherie