Aujourd’hui, j’avais envie d’associer un patron que j’adore et une matière qui ne me quitte jamais en hiver. Il s’agit de la blouse Indispensable de Delphine et Morissette en flanelle à pois de chez Cousette.

 

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

L’hiver dernier, j’ai eu comme une obsession pour la flanelle et plus particulièrement celles à pois, proposées par la boutique Cousette. Je l’avais acheté en noire, en grise et en blanc. Les deux premières donné vie à une jupe Nina de chez Super Bison et à une robe Vogue de Louis Antoinette.

Ma flanelle blanche était un peu restée de côté car je n’arrivais pas à trouver le patron parfait. Puis l’hiver se terminant, j’ai eu envie de projets plus légers pas forcément adapté à la flanelle.

Mais avec les premiers frimas de cet hiver, j’ai eu envie de revenir à cette matière que j’adore, douce et chaude. Un vrai doudou à glisser sous un pull tout en restant chic.

La flanelle de chez Cousette est vraiment top. Très facile à coudre, elle ne s’effiloche pas et ne glisse pas. Elle n’est pas trop épaisse pour garder une certaine fluidité tout en tenant bien chaud. De plus, même après plusieurs lavages, je n’ai pas constaté de bouloches contrairement à d’autres flanelles de ma garde-robe.

Cette année encore, la flanelle est présente chez Cousette, où vous pourrez retrouver tous ces motifs à pois, bleu marine, gris, noir… mais aussi des versions à carreaux qui me donnent sacrément envie pour mes prochains projets hivernaux.

 

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

 

LE PATRON INDISPENSABLE


 

J’avais déjà eu l’occasion de coudre la blouse Indispensable de Delphine et Morissette pour l’hiver 2016. J’avais adoré ce patron et je dois vous avouer que je suis surprise de le coudre à nouveau seulement aujourd’hui. Tout m’avait plu dans ce modèle et ma version avec plis sur le côté ne m’avait plus quitté.

Lorsque vous acheté le patron Indispensable (d’ailleurs, il porte très bien son nom ^^), ce n’est pas un mais trois patrons que vous avez la possibilité de coudre. Selon l’endroit où vous positionnerez votre basque, votre blouse aura un rendu totalement différent. Vous pouvez la positionner sur le devant et derrière, seulement dans le dos ou comme moi avec deux petites basques sur les côtés.

J’ai réalisé ma blouse dans ma taille habituelle et la seule modification apportée a été d’allonger le dos et le devant de 5 cm pour qu’elle corresponde à ma stature.

 

Le matériel nécessaire pour les basques côtés :

  • 1m20 de tissu en laize 1m40
  • Du biais pour l’encolure

Les techniques utilisées :

  • Les pinces poitrine
  • Les fronces
  • L’insertion d’un empiècement
  • La pose d’un biais d’encolure

 

L’Indispensable est une blouse assez simple à réaliser et convient à des débutantes qui souhaitent appendre de nouvelles techniques comme les fronces et la réalisation de pinces. Les explications du livret peuvent paraitre sommaire et faire peur mais la créatrice à réaliser un super pas à pas qui nous accompagne très bien et nous permet de comprendre certaines parties techniques notamment l’insertion des basques.

On commence donc par coudre les pinces poitrine puis le dos et le devant au niveau des épaules et côtés. Ensuite, on vient assembler les manches puis les coudre sur les têtes de manches. La partie délicate vient ensuite avec l’inclusion des basques (selon le format choisi). Pour les deux basques de côté, il s’agit de venir froncer les hauts des rectangles puis de venir les coudre dans l’espace créé par le dos et le devant. Ce qui est délicat, c’est de faire en sorte d’avoir un bel angle droit au moment de coudre son rectangle. En ce qui me concerne, je préfère coudre la partie supérieure puis les côtés car je trouve mes angles plus nets que si j’avais tout cousu dans la continuité.

Comme son nom le dit si bien, la blouse Indispensable le devient vraiment et cette fois, je ne pense pas attendre aussi longtemps avant de coudre la prochaine. J’ai déjà en tête une version avec une simple basque dans le dos.

 

Et vous, quel est votre patron « indispensable » ?

 

Belle fin de semaine à toutes !

 

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

cousette-cherie-blouse-indispensable-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

Cette cousette, je devais vous la dévoiler depuis quelques semaines déjà. Mais, vous connaissez mon exigence sur les boutons et celle-ci en méritait des jolis et délicats que j’ai eu un peu de mal à trouver.

C’est surtout un coup de coeur pour un superbe tissu fleuri de chez Eglantine de Zoé dont je vais vous parler aujourd’hui et que j’ai associé au patron de la chemise Lilas de Delphine et Morisette.

 

cousette-cherie-chemise-lilas-8

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Ce n’est pas la première fois dont je vois parle des tissus d’Eglantine et Zoé et de mon amour pour eux ^^  Pour moi, ils réunissent tous les critères que je recherche pour mon tissu idéal. Une belle matière avec de jolis couleurs et imprimés, mais surtout qui privilégie une origine européenne et même française du tissu. C’est donc toujours un grand plaisir de répondre oui pour découvrir les nouveaux tissu des collections de Zoé.

Pour cet automne, Zoé nous propose des tissus tant flamboyant que verdoyant pour correspondre vraiment aux couleurs de la saison. Difficile de résister à ces motifs fleuris mais aussi aux petites cigognes ^^

En ce qui me concerne, j’ai eu une véritable coup de coeur pour ce tissu fleuris où les tons roses, bordeaux, camel et bleus se marient idéalement au fond rose nude. Un motif plein de douceur qui rentre parfaitement dans la tendance fleurie de cet automne. Et puis, j’avais quand même envie que les beaux jours perdurent un peu ^^

C’est vrai qu’il s’agit d’un tissu qui change de mes habitudes plus sobre et résolument aux motifs plus discrets. Mais ces derniers temps, j’ai envie de faire évoluer mon style, tenter de nouvelles choses et surtout ne pas hésiter à me lancer quand un motif plus présent me plait vraiment.

Concernant le tissu, aucun souci à l’horizon, il est très agréable à porter avec sa douceur et sa fluidité. On ne le sent pas sur la peau et permet d’obtenir une pièce féminine. Pour la couture, le tissu bouge un peu mais avec quelques épingles le problème est rapidement résolu.

Direction le site de Zoé pour découvrir toutes ses merveilles de tissus pour de jolies créations et même juste pour le plaisir des yeux ^^

 

 

LE PATRON LILAS


 

J’ai mis très longtemps à trouver le patron idéal pour mon tissu fleuri. Il devait remplir deux critères : être une chemise et rentrer dans 1m50 de tissu.

Après avoir regardé toutes les marques possibles de patrons, j’ai découvert la chemise Lilas de Delphine et Morissette. J’ai tout de suite aimé son côté chemise mais blousante et un côté simple de réalisation (comparé à d’autres modèles de chemises). Lilas a de jolis détails, comme un empiècement devant que l’on peut jouer contrastant ou souligner d’un passepoil (ce que j’ai fait ^^), des fronces au dos et sur le devant pour un volume délicat, un col chemise et des poignets boutonnés.

Bref , Lilas remplissait tous mes critères. J’ai réalisé ma version en taille 38 mais je pense qu’une taille en dessous aurait été suffisante avec le volume créé par les fronces. J’ai aussi allonger le buste de 5 cm pour correspondre à ma stature. J’ai donc dû ajouter deux boutons supplémentaires.

Le matériel nécessaire  :

  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • Du thermocollant fin
  • 8-10 boutons de 1cm de diamètre (selon si vous allongez la hauteur)

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les pattes de boutonnage et boutonnières
  • Le col chemise
  • Les fronces
  • La fentes indéchirable et poignets
  • Les pinces poitrine

 

Tous les critères étaient donc réunis mais voilà, la phase couture ne fut pas de tout repos…

Tout a débuté avec le patron en lui-même. Je suis déjà depuis quelque temps en saturation devant les patrons PDF, l’étape découpage et scotchage n’étant pas mon activité favorite. Mais là, en plus de cette activité, il a également fallut que je décalque plusieurs pièces, celles-ci se superposant entre elles. Je peux comprendre cette technique pour un patron pochette en raison des coûts d’impression mais pour un PDF, j’ai un peu du mal.

Ensuite est venue la coupe, et là c’est moi qui ne sait plus lire… Je n’avais pas vu qu’il fallait ajouter 1,5cm au pli des pièces de col. Heureusement qu’il me restait un peu de tissu.

Enfin arrive l’assemblage où tout s’emboite comme il le faut. On s’occupe donc en premier des fronces au niveau du dos et du devant (c’est à ce moment là que l’on peut insérer son passepoil) puis on assemble au niveau des épaules. Après avoir thermocollé vos pattes de boutonnage, on vient les coudre sur les deux partie du devant. On s’occupe ensuite de la partie du col (j’ai thermocollé qu’une pièce sur deux pour éviter un côté ultra rigide et garder de la souplesse). Enfin, on vient s’occuper des manches en réalisant sur chacune une fente indéchirable avant de positionner les bandes de poignets et de monter les manches. Un ourlet sur le bas et c’est fini.

C’est la première fois que je réalisais une fente indéchirable et même si je ne suis pas entièrement satisfaite du résultat, je suis ravie d’avoir pu apprendre une nouvelle technique qui permet d’obtenir une jolie finition au niveau des poignets. Pour m’aider dans la réalisation, je me suis aidé des tutos disponibles sur les sites de République du chiffon et de Pauline Alice, qui sont tous deux très bien fait. Pensez bien à rabattre un des côtés de la fente (celui du plus grand côté de manche), vers l’intérieur pour ensuite le prendre dans la bande poignet, cela vous évitera de tout démonter comme moi ^^

S’il y a bien une technique que je dois impérativement améliorer, c’est la pose de col chemise. Je n’arrive toujours pas à obtenir une pose nickel à la hauteur de mes  attentes. C’est réellement une prise de tête pour moi car j’ai vraiment envie de multiplier le nombre de chemises cousues mais le fait de louper à chaque fois mes cols me décourage vraiment…

Si vous avez une technique infaillible je suis vraiment preneuse car je désespère…

Merci beaucoup de l’aide que vous m’apporterez ^^

 

Rendez très vite pour une nouvelle cousette ^^

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-chemise-lilas-8

cousette-cherie-chemise-lilas-8

cousette-cherie-chemise-lilas-8

cousette-cherie-chemise-lilas-8

cousette-cherie-chemise-lilas-8

cousette-cherie-chemise-lilas-8

 

A VOUS DE JOUER


 

Enregistrer

Enregistrer

Définitivement, les carreaux sont devenus ma lubie du moment ! A tel point, qu’en moins d’un mois, je vous propose déjà deux créations avec cet imprimé. Pour moi, les couleurs associées aux carreaux, en font l’allié idéal pour l’automne en rentrant parfaitement dans le thème. ^^

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

Vous souvenez-vous de ce tissu que j’avais acheté l’année dernière à Lisbonne ? Dans un premier temps, je l’avais utilisé pour un écharpe en faisant un ourlet roulotté tout autour. Finalement, je l’ai assez peu porté l’hiver dernier et j’étais déçue de ne pas vraiment profiter de cet imprimé tartan à mis chemin entre le violine et le bordeaux. Du coup, j’ai décidé de réutiliser mon tissu en réalisant une petite blouse que je pourrais facilement associer à un gilet pour affronter l’hiver.

Pour moi, le « Grand Oublié » de Delphine et Morissette se mariait parfaitement avec mon tissu ^^ Depuis longtemps, j’avais envie d’une blouse croisée dans le dos, alors l’occasion était parfaite.

De manière générale, j’ai gardé l’esprit du patron, mais je suis simplement venu ajouter du détail au niveau des manches. Pour cela, je me suis appuyée du livre « Apprendre à coudre ses robes et petits hauts  » de Charlotte Auzou et plus particulièrement d’un détail de manches qu’elle propose pour la blouse New York. Il s’agit d’une bande de tissu doublée avec les bord arrondis sur chaque extrémités et que l’on vient coudre sur le bas de la manche en croisant plus ou moins les arrondis selon nos envies. Pour souligner l’arrondis, j’ai ajouté un petit passepoil bleu marine en velours, piqué d’un fil beige.

Pour le dos, il s’agit de deux pans que l’on assemble et qui sont maintenu au niveau du col.On peut soit laisser libre soit, comme moi, piquer les deux pièces sur la longueur et ainsi éviter que le dos ne soit trop découvert. Si c’est cette option que vous retenez, ne piquez par jusqu’en bas, ainsi on garde l’effet ouvert et un joli mouvement sur le bas. Pour que mon arrondis soit joli, j’ai posé un biais de propreté sur l’ensemble du bord venant sur le dos. Pour moi, la finition est plus jolie qu’avec un ourlet simple.

Pour finir, on assemble le tout et nous voilà avec une nouvelle blouse ^^

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

Allez, je pars en recherche de mon prochain coup de coeur carreaux ^^ Et vous, sera-t-il aussi votre imprimé fétiche ?

signature-cousette-cherie

Je dois vous dire que je suis vraiment ravie de débuter l’année 2016 avec ce projet couturesque que j’ai vraiment pris plaisir à réaliser. Déjà, grâce au patron que je trouve super et qui m’a donné envie de faire d’autres variantes mais aussi grâce au tissu d’une super qualité et avec un imprimé que j’adore.

Cette nouvelle année commence bien et s’annonce prometteuse, avec déjà pleins d’idées en tête et une hâte de découvrir de nouveaux tissus et les nouvelles collections de patrons.

Allez c’est parti pour de nouvelles aventures créatives !!!

IMGP4585

IMGP4585

Depuis que nous avons lancé le blog avec Julie, j’apprécie vraiment de pouvoir découvrir de nouveaux types de tissus avec des provenances diverses. C’est là que je me rend compte combien la couture s’est développée et modernisée car à mes débuts, j’avais juste une boutique pour pouvoir faire mes choix. Aujourd’hui, nous pouvons vraiment laisser libre court à nos idées, avec cette offre variée.

Alors, lorsque Diep a pris contact avec nous pour tester les tissus japonais qu’elle propose dans sa boutique DIY District, j’ai tout de suite été emballée car ce sont des tissus que j’ai pu découvrir très récemment et que j’aime beaucoup travailler. Ils sont toujours de superbe qualité, avec une tenue vraiment irréprochable et celui que je vous présente aujourd’hui ne déroge pas une seule seconde à la règle. J’ai eu un coup de cœur pour ce tissu et son imprimé bleu marine et rouge, pile dans les couleurs que j’affectionne.

L’association de ce tissu avec le patron de la blouse l’Indispensable de Delphine et Morissette est parfaite car il est épais juste comme il le faut pour que le top ait de la tenue tout en restant léger.

J’ai eu un coup de cœur pour cette version de la blouse avec ces pans de fronces de chaque côté qui lui apportent une touche d’originalité qui la différencie des autres modèles existant. De plus, le patron taille parfaitement bien, je l’ai juste rallongé un peu à cause de ma taille et du fait que je n’aime pas que mes blouses soient trop courtes. De même, en achetant ce patron, on a pas une mais trois variantes possibles. Une à basques devant et derrière, une avec basque uniquement dans le dos et une avec les plis sur le côté (celle que je vous présente aujourd’hui).

Elle se compose de 6 pièces : un devant, un dos, des manches et de deux rectangles pour les empiècements de côté. Au départ, tout s’assemble comme pour un top normal avec deux pinces poitrine et un montage des manches basique. Ensuite, il s’agit de créer des fronces sur le haut des rectangle afin de créer de l’ampleur, puis de les insérer dans l’espace prévu sur chaque côté. Même si la manipulation peut paraître compliquée pour que les angles soient corrects, les explications sont claires et permettent d’y arriver sans difficultés. Pour la finition, j’ai simplement posé un biais apparent bleu marine pour changer des bandes de propretés classiques qui ne se voient pas.

IMGP4585

IMGP4585

IMGP4585

IMGP4585

Au final, en une soirée, coupe du tissu comprise, vous avez une nouvelle blouse qui vient joliment compléter votre garde robe. Alors, allez-vous aussi céder à l’appel de l’Indispensable ?

signature-cousette-cherie