La semaine dernière, j'ai fait une nouvelle expérience "couture" suite à mon séjour à New York, celle du workshop ! J'avais vraiment envie de partager avec vous ce moment car grâce à lui, j'ai pu voir une autre manière de coudre.

Généralement, nous avons chacune notre machine à coudre, notre petit atelier que nous avons aménagé dans notre intérieur, nos petites habitudes. Mais finalement, nous sommes seules au moment de passer le tissu sous notre aiguille. Heureusement que la communauté couture sur les réseaux sociaux existes pour que l'on puisse partager ensemble notre passion ^^

Avec le workshop, on vit tout cela en direct. Allez hop je vous explique comme cela fonctionne !

  workshop-cousette-cherie-6  

LE CONCEPT DU WORKSHOP


 

Comme vous le savez, je suis amenée depuis plusieurs semaines à passer une partie de mon temps à New York. Je partage donc ma vie entre Paris et les Etats-Unis, entre la découverte d'une nouvelle culture et le réconfort de mes habitudes. Du coup, je mets mon atelier parisien au repos pour quelques semaines avant d'avoir la joie de le retrouver. Forcément, la question "Mais comment vais-je bien pouvoir coudre à New York?" c'est très vite posée. Et oui, en accro, il m'était impossible d'imaginer de ne pas toucher à une machine durant autant de temps ^^

Il me restait donc deux possibilités, soit m'acheter une nouvelle machine à coudre (mais relativement contraignant et ni la place pour un nouvel atelier), soit trouver le moyen d'en louer une durant quelques heures.

En faisant pas mal de recherche, j'ai découvert la boutique Brooklyn Craft Compagny qui propose des sessions de mise à dispostion de machine à coudre. Mais pas seulement !

Il s'agit avant tout d'une boutique où vous pouvez y trouver de la laine, des tissus, de la mercerie mais aussi des livres, des accessoires pour le tissages, et plein de goodies trop mignons. Parfait pour toutes les activités créatives. La différence avec une boutique classique est qu'au fond de la pièce, vous trouverez un grand espace avec une grande table capable d'accueillir des machines à coudre, d'étaler son tissu...

La location de machine à coudre n'est pas possible tous les jours de la semaine. Il faut se fier aux calendriers des ateliers car "l'Open Sewing Hour" est fixé de la même manière. On peut réserver sur le site internet le nombre d'heure dont on aura besoin, ou alors passer directement à la boutique le moment venu en espérant qu'il reste un place. Un fois le créneau bloqué, c'est très simple, on s'installe et on coud tel qu'on le ferait chez soi. En ce qui me concerne, j'avais coupé mon projet avant d'y aller, histoire de gagner un peu de temps. Mais cela n'est pas une obligation, on peut très bien commencer son projet la bas, et la grande table permet de pouvoir découper tranquillement son tissu.  

LES PLUS !


  Avec du recul, je peux vous dire que j'ai vraiment apprécier cette expérience et je n'hésiterai pas à recommencer
  • La bonne humeur et la convivialité. Et oui, c'est le gros points positif, on est pas seules lorsque l'on coud. On peut ainsi échanger sur nos projets, découvrir de nouveaux patrons et univers, s'entraider, et tout cela dans la joie et la bonne humeur. Pour une personne qui comme moi arrive dans une nouvelle ville et qui ne connait personne, c'est également un bon moyen de rencontrer du monde, d'échanger mais aussi d'améliorer sa maitrise de l'anglais ^^
  • Le matériel. Tout est mis à disposition pour mener à bien sa cousette du jour. Les machines à coudre sont des Bernina. C'est la première fois que j'en testais et je les ai trouvées au top ! On a aussi à notre disposition, une table et fer à repasser, du fil, des ciseaux... Bref, tout le nécessaire de la parfaite couturière.
  • Les ateliers. En dehors de la location à l'heure des machines à coudre, vous avez aussi la possibilité de vous inscrire à des ateliers créatifs en tout genre, couture, tricot, broderie, callygraphie.... Vous ne pouvez que trouver votre bonheur ! De mon côté la teinture de tissus me fait bien envie ^^
 

LES MOINS !


  Il n'y en a pas beaucoup, mais je dirais :
  • Le coût. J'ai payé 7 euros / heure, ce qui mine de rien peut très vite chiffrer si l'on vient de manière régulière. Si c'est occasionnellement, il s'agit du compromis parfait. Par contre, pour du long terme, mieux vaut acheter sa machine à coudre.
  • Le rythme à tenir. Lorsque l'on coud chez soi, on peut avoir ses habitudes et coudre à son rythme, prendre des pauses quand on le souhaite. Pour le coup, ici, nos habitudes sont mises à mal, le matériel n'est pas le notre alors il faut s'habituer. Et mine de rien, on a quand même envie de rentabiliser la location, alors on coud s'en s'arrêter.
 

MES ADRESSES PARISIENNE


 

Si vous aussi vous n'avez pas de machine à coudre ou que vous souhaitez coudre dans la bonne humeur et partager votre passion de la couture, voici quelques adresses parisiennes qui ont pensées à vous :)

  • Brin de cousette - 2, rue Richard Lenoir 75011 PARIS  - 6 euros / heure
  • Anna Ka Bazaar - 16 rue Keller 75011 PARIS - 8 euros / heure
  • La mercerie Fine - 25, rue Saint-Sébastien 75011 PARIS - La boutique de propose pas la location à l'heure mais des cours d'accompagnement de projets et un espace salon de thé pour papoter entre créatives
  • Ze Fabrik - 1 rue Marceau Colin, 95220 Herblay - Propose des abonnements mensuels de 1 à 12 mois permettant d'accéder aux machines à coudre mises à disposition mais aussi à d'autres outils (brodeuse, imprimante textile...)
 

Si vous aussi vous avez de bonnes adresse, n'hésitez pas à me les communiquer, notamment pour celles habitant en province ;)

De votre côté, avez-vous déjà tester ce type de lieu et qu'en pensez-vous ?   workshop-cousette-cherie-6 workshop-cousette-cherie-6 workshop-cousette-cherie-6 [gallery columns="2" size="medium" link="none" ids="11156,11155"] workshop-cousette-cherie-6 signature-cousette-cherie
Autant j'ai réussi à me passer d'une surjeteuse durant pas mal de temps, autant aujourd'hui il me serait difficile de m'en passer. Les finitions sont parfaites, plus de petits fils qui dépassent et tout ça en un rien de temps. Mais ce qu'il faut savoir c'est qu'une surjeteuse offre plein d'autres possibilités pour laisser cours à sa créativité. S'il y a un point dont je ne pourrais plus me passer aujourd'hui, c'est le bord roulé. Celui-ci ce réalise avec seulement deux fils de la surjeteuse et permet d'avoir une jolie finition de bordure. Il est parfait pour réaliser des foulards et entre parfaitement dans la tendance du moment : les volants. Et oui, grâce à ce point, vos volants n'ont jamais été aussi bien finis et beaux ^^ C'est ce que je vous dévoile aujourd'hui, en vous proposant de réaliser une housse de coussin décorée de jolies bandes volantées. diy-pfaff-cousettecherie-coussin-volant2

LE MATERIEL


  • Un surjeteuse. J'utilise ici la Hobbylock 2.5 de chez Pfaff.
  • Du tissu pour la housse de coussin
  • Du tissu pour les bandes de volant
  • Une fermeture éclair invisible
  • Une règle
  • Une craie ou feutre
  • Du fil

COMMENT PROCEDE-T-ON ?


  diy-pfaff-cousettecherie-coussin-volant2  
  1. Pliez votre tissu pour la housse en deux, tracez un carré aux dimensions de votre coussin en y ajoutant 3 cm (le mien fait 45x45, j'ai réalisé un carré de 48x48 cm), puis coupez.
  2. Au pli de votre tissu pour les volants, tracez puis coupez trois bandes de 5cm de large et de la longueur de votre coussin. Ainsi, vous obtenez une bande de deux fois la longueur du coussin.
  3. A l'aide de votre surjeteuse, venez roulotter chaque bord de vos trois bandes.
  4. Ensuite, programmez votre machine a coudre sur un point simple en veillant à avoir le point le plus large et la tension la plus lâche. Cela va vous permettre de froncer vos bandes. Pour plus de facilité, je réalise un point d'arrêt au départ mais pas à la fin pour pouvoir adapter la longueur du volant à la largeur de la housse.
  5. Sur un coté de housse, venez tracer des repères pour positionner vos volants, à 10cm de chaque bord puis au milieu des deux premiers repères.
  6. Après avoir ajusté vos volants, les maintenir à l'aide d'épingles, puis les coudre sur leur milieu. J'ai choisi un point droit tout simple, mais pour plus d'originalité vous pouvez également réaliser un point de broderie.
  7. Pour finir,  on vient coudre sa fermeture éclaire sur l'un des côtés puis tout le contour. Veillez à bien dégager les angles avant de retourner votre housse.
diy-pfaff-cousettecherie-coussin-volant2 diy-pfaff-cousettecherie-coussin-volant2

Article réalisé en partenariat avec Pfaff

signature-cousette-cherie