Cette semaine, c’est une nouvelle blouse que je vous dévoile sur le blog. Un patron qui attendait depuis longtemps que je le découvre et que j’en devienne addict. Un tissu qui me fait sortir de ma zone de confort avec un imprimé assez présent mais que j’adore!!

Allez c’est parti avec ma première Aime comme Miroir en viscose fleurie de chez Couturette ^^ 

 

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Je vous ai déjà parlé du concept Couturette aux mois de janvier et février. Une chouette idée de vente de tissu sous forme de coupon mystère (ou non selon son choix). Un bon moyen de sortir de sa zone de confort en laissant place à un peu de surprise au moment de recevoir sa commande et à un peu d’imagination au moment de choisir un patron pour le tissu reçu. 

Ce mois-ci encore, j’ai eu la chance de pouvoir choisir un coupon parmi la sélection Couturette du mois de mars. Et c’est vers cette viscose fleurie (type de fleur indéterminée ^^) bleu marine, blanche et avec une pointe de jaune. 

Ces derniers temps, je suis attirée vers des couleurs douces et pastels mais aussi vers plus d’imprimés notamment floraux. Une chose assez inhabituelle sachant que je porte rarement de tissu imprimé dans mon quotidien, préférant de nature les matières unis ou imprimés vraiment discrets.

Mais lorsque Sarah m’a dévoilé sa sélection de mars, j’ai tout de suite eu un coup de coeur pour ce tissu. Un imprimé présent mais pas trop tape à l’oeil et qui pouvait facilement être atténué avec une coupe basique. C’est simple depuis que je l’ai cousu, je l’adore !!! J’étais tellement triste de ne pas avoir pu faire de photos plus rapidement pour vous la dévoiler avant. Vivement que les beaux jours arrivent pour que tout soit parfait ^^

Le tissu est très agréable à porter grâce à sa fluidité et il est non transparent, ce qui n’est pas négligeable pour une blouse. Il est aussi simple à coudre car il ne glisse pas. Par contre, il s’effiloche un peu et nécessite donc un bon surfilage ou même prévoir des coutures anglaises. Pour les parties nécessitant un renfort comme les cols ou boutonnières, il est important de prévoir un bon thermocollage pour apporter la tenue nécessaire.

 

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

LE PATRON AIME COMME MIROIR


 

Ne me demandez pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour coudre mon premier Aime comme Miroir car je n’ai pas du tout la réponse ^^

C’est une véritable bombe que Marie d’Aime comme Marie nous a imaginé. Tout dans ce patron le destine à devenir un véritable basique de toute garde-robe. Avec son col en V et sa boutonnière que l’on peut placer devant ou derrière, on peut jouer à pile ou face à l’infini.

Depuis peu, Marie vous propose aussi un tuto pour « pimper » votre Miroir en y ajoutant une basque pour un maxi effet ^^ Le tuto est à retrouver sur son journal.

Pour ma première version, j’ai réalisé mon Miroir en taille M et j’ai choisi de positionner le boutonnage sur le devant. La blouse taille parfaitement bien sur la partie corps et épaule. Par contre, je me sens un peu à l’étroit au niveau des bras (sans pour autant empêcher les mouvements). Je pense élargir d’1 ou 2 cm le corps des manches pour ma prochaine version. J’ai aussi allongé le corps de 4cm pour que la blouse corresponde à ma stature d’1m70.

J’ai aussi choisi de réaliser de vraies boutonnières avec des petits boutons blancs et dorés. Pour cela, j’ai bien pensé à thermocoller ma patte de boutonnage sinon le tissu aurait gondolé et les boutons auraient été trop lourds.

En ce qui concerne l’encolure dos, j’ai suivi les explications du livret en posant un biais. Par contre, pour la prochaine fois, je pense créer une parementure dos pour la coudre avec la patte de boutonnage. Je trouve que la finition sera plus jolie de cette manière. De même, j’ai fait un ourlet classique sur le bas au lieu de poser un biais. Pour cela, j’ai cousu le bas de la parementure devant à 3 cm du bord pour me laisser suffisamment de tissu pour l’ourlet.

 

Le matériels nécessaires :

  • 1m60 de tissus pour 1m40 de laize
  • 6 boutons de 12mm
  • 40cm de biais
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les pinces poitrines
  • La pose de biais
  • Le montage de manches
  • Les boutonnières

 

Aime comme Miroir est une blouse simple qui en jette et qui se coud assez rapidement. Amies couturières aux quelques premières réalisations, je vous invite à succomber à Miroir. Les possibilités sont multiples, son seul mot d’ordre : devenir la blouse basique et incontournable de votre dressing !!

N’hésitez pas à jeter un oeil sur Instagram pour y découvrir toutes les versions réalisées et toutes plus jolies les unes que les autres grâce au #aimecommemiroir ^^

 

Et vous, vous l’imaginez comment votre Aime comme Miroir ?

 

Très belle semaine à toutes !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

 

 

A VOUS DE JOUER


 

Me voila de retour après plusieurs semaines d’absence sur le blog. Mon mojo couture a fini par revenir, je commençais un peu à désespérer… Je dois vous avouer que je n’avais jamais connu une telle période, à faire un rejet de la machine à coudre, comme si mon envie de coudre avait définitivement disparue. Pourtant, beaucoup de patrons et de tissus me faisaient envie et auraient dû me motiver. Mais là, rien… J’en suis venue à me poser beaucoup de questions, est-ce que cela allait passer ? Pourquoi ce rejet ? Je dois vous avouer qu’aujourd’hui encore, je n’ai pas réponse à cette question.

Aussi bizarre que cela puisse être, c’est en préparant mes envies pour le printemps que j’ai retrouvé le chemin vers ma machine à coudre et que depuis je ne m’arrête pas. Comme quoi, une petite pause fait souvent du bien et permet de bien se relancer ^^ Cette phase restera un mystère pour moi ^^

C’est notamment le tissu dont je vais vous parler aujourd’hui qui m’a redonné le sourire et une motivation du tonnerre. Les paillettes c’est forcément ultra motivant et cette maille dorée de chez Couturette l’est tout autant. Avec elle, j’ai lâché mon idée initiale pour ma version pull de la blouse Paulette de Cousette.

LE CHOIX DU TISSU


 

Je vous avez parlé du concept Couturette dans mon dernier article. J’avais eu le plaisir de tester un chambray ultra fluide pour ma blouse Soroya et j’en étais ravie tant la qualité du tissu était belle. Le tissu reste nickel après plusieurs lavage et surtout il ne froisse pas ^^ Je vous invite donc à redécouvrir mon article pour mieux comprendre ce concept original de vente de tissus avec un effet « surprise » wahou!!!

Ce mois-ci encore, Sarah a renouvelé sa confiance en me donnant la possibilité de choisir un nouveau coupon dans sa sélection de février (qui a d’ailleurs été prise d’assaut ^^)

Mon mojo couture étant au plus bas à ce moment là, j’ai été prise d’une super motivation en voyant cette maille lurex dorée. Il faut dire que je suis attirée vers les paillettes assez facilement comme pour la couleur bordeaux. Il me le fallait absolument !! J’ai trépigné d’impatience de le recevoir (d’autant plus que la neige est venue s’en mêler ^^) et il m’en a fallut de peu de sauter l’étape lavage du tissu ^^ Inimaginable pour moi à ce moment là vu la période que je traversais. Finalement, il faut surement un déclic pour se relancer et ce tissu fut le mien !

Ainsi, ni une ni deux mon tissu était coupé et je dois vous dire que cela fut un vrai plaisir. Il ne s’effiloche pas (même si j’ai quand même surjeté pour de jolies finitions) et surtout il ne perd pas ses paillettes. Et oui, rien de pire que de voir son sol recouvert de petits bouts de lurex lui donnant un effet « boule à facettes »… Bien entendu, je vous parle de vécu ^^ Là, rien du tout sur le sol, un vrai bonheur !!
Ensuite, la maille est vraiment agréable à coudre. Elle est fine et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle se prête parfaitement à ce patron. Plus épaisse, je pense que le rendu aurait été plus raide et moins en adéquation avec le style voulu par le modèle.
Elle est aussi très agréable à porter, elle ne gratte pas et suit bien les mouvements du corps. Le petit pull parfait pour le début du printemps nécessitant encore de se protéger du froid.
 cousette-cherie-pull-paulette-1
cousette-cherie-pull-paulette-1

LE PATRON PAULETTE


On connait toute la boutique Cousette pour sa très belle sélection de tissus. En ce qui me concerne, il s’agit de l’une de les boutiques en ligne préférée. J’y jette très souvent un oeil, remplissant mon panier de jolies merveilles.
Du coup, une de mes frustrations du Csf de l’automne dernier était de ne pas pouvoir être présente et ainsi féliciter Cécilia pour son lancement de patron. Car oui, l’aventure Cousette va plus loin aujourd’hui avec une gamme de patrons à son nom.
Sa collection à l’esprit confortable mais féminine se compose aujourd’hui de 5 pièces : deux robes, un pantalon, un manteau, et une blouse. C’est notamment pour cette blouse Paulette que j’ai eu un coup de coeur dès sa sortie. Très vite, je l’ai imaginée dans un tissu fluide mais surtout dans une version pull dans une maille pas trop épaisse. J’y ai tout de suite vu un pull confortable à porter mais structuré avec les plis sur les épaules. Bref le combo parfait à mes yeux !
J’avais déjà en ma possession le tissu parfait, une maille blanche duveteuse comme du mohair, achetée à New York. Finalement, mon craquage pour la maille dorée Couturette a fait changer mes plans mais je pense tout de même en coudre une deuxième version tant je suis convaincue ^^
Paulette, c’est un top ample avec une encolure ronde dont toute sa particularité vient de son jeu de plis sur les épaules. Le dos est joliment souligné par une fente au milieu fermée par un petit bouton.
En ce qui me concerne, j’ai réalisé Paulette une taille en dessous de celle habituelle, soit une taille S au lieu du M. Cela est notamment dû à mon tissu, s’agissant d’une maille il est préférable de coudre une taille en dessous pour garde l’esprit du patron. Cela est vraiment important sachant que la forme elle-même de Paulette est ample.
Le matériel nécessaire :
  • 1m70 de tissu en laize d’1m40 pour ma taille
  • Du thermocollant et un bouton si vous la réalisez avec un tissu souple
Les techniques utilisées :
  • Coudre de la maille (si vous choisissez la version pull)
  • Réaliser des plis

Couturières débutantes, je ne peux que vous inviter à vous lancer. Il s’agit d’un patron très simple à réaliser, encore plus si vous choisissez la version pull.

En effet, pour la réaliser, j’ai retiré la fente au niveau du dos et enlevé la parementure prévue pour l’encolure. A la place, j’ai choisi de coudre une bande d’encolure habituellement utilisée pour les sweats. Ainsi, la seule difficulté qui peut rester est la réalisation des plis qui demandent un peu de minutie. Mais sincèrement, rien d’insurmontable. La version blouse en tissu souple est tout autant accessible aux débutantes, les points techniques étant très bien expliqués dans le livret d’accompagnement.

Par contre, j’insiste vraiment sur le fait d’utiliser une maille plutôt fine pour être sûre d’obtenir un joli effet blousant et de beaux plis.

Les patrons Cousette sont réellement une belle surprise. On sent réellement le travail de stylisme, et le souci du détail pour que chaque élément soit parfait. Bref une belle découverte !!
Je suis réellement ravie de reprendre le chemin du blog et des articles. De continuer à partager avec vous ma passion pour la couture. Je tenais sincèrement à vous remercier de me suivre et de m’encourager chaque jour.
Très belle semaine à toute !
signature-cousette-cherie
 cousette-cherie-pull-paulette-1
cousette-cherie-pull-paulette-1
cousette-cherie-pull-paulette-1
cousette-cherie-pull-paulette-1
cousette-cherie-pull-paulette-1

A VOUS DE JOUER


Quel plaisir de vous retrouver cette semaine pour vous parler d’un nouveau concept de vente de tissu et d’un patron que j’adore. J’ai mis un peu de temps à vous en parler ici mais des petits événements m’ont un peu éloignés de ma machine à coudre en ce début d’année. 

Cousu le week-end dernier, j’avais vraiment hâte de vous dévoiler ma blouse Soroya de chez Slow Sunday Paris dans un chambray de folie venant de la boutique Couturette qui propose un nouveau concept pour acheter vos tissus. 

 

cousette-cherie-blouse-soroya-4

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Au mois de décembre, j’ai eu le plaisir d’être contactée par Sarah, créatrice d’une nouvelle boutique en ligne de tissus, Couturette. Mais attention, il ne s’agit pas d’une boutique en ligne classique, Sarah vous propose un tout nouveau concept qui révolutionne notre manière d’acheter nos tissus. Son concept, je l’avais découvert via Facebook l’été dernier et je m’étais dit qu’il fallait que je tente une petite commande lorsque mon stock aurait un peu diminué. Bon c’est une utopie de penser que cela allait arriver ^^ Vous imaginez donc bien que j’étais ravie que Sarah me contacte pour découvrir ses tissus et son univers. Allez je vous raconte tout de ce nouveau concept ^^

 

Le concept Couturette

 

Lorsque l’on coud, il y a un un élément dont on ne peut pas se passer : le tissu. On devient assez vite addict et notre stock s’agrandit progressivement pour être sûre que l’on aura la matière, l’imprimé parfait pour notre prochaine cousette. Mais finalement, en analysant notre manière d’acheter, on peut se rendre rapidement compte que l’on se tourne toujours vers les mêmes matières, les mêmes coloris. On prend finalement peu de risque sauf à quelques exceptions où l’on est attiré vers un imprimé plus imposant, une couleur plus vive mais sans arriver à trouver le bon patron et en ayant peur de le porter au quotidien.

Avec Couturette, Sarah nous propose de sortir de notre zone de confort avec ses coupons surprise/sans surprise !

L’idée des coupons surprise, c’est de commander un ou plusieurs coupons mais de ne découvrir qu’à la livraison le choix de Sarah. Une vraie surprise qui nous pousse à dépasser nos limites et tenter des choses nouvelles qui au premier abord nous auraient fait peur. La couture est aussi un moyen d’expression, avec laquelle on peut se surpasser et exprimer sa créativité. Alors quoi de mieux que de devoir composer avec un tissu vers lequel on ne se serait pas tourné et arriver à l’adapter à son style et univers ? La sélection de Sarah est raccord avec les tendances du moment, rassurant pour celles qui souhaitent tenter l’aventure avec surprise tout en restant dans l’air du temps ^^

Pour les plus téméraires, il est possible de choisir soi-même son coupon une fois que toutes les commandes « surprise » seront passées (vers le 21 du mois) et ainsi garder le suspens pour les aventurières.

Il existe plusieurs options : un, trois ou cinq coupons. Plus vous prenez de coupons plus le prix du coupon baisse. 10,99 euros pour débuter, un super prix pour un coupon de 3 mètres.

Je vous conseille vivement de commander et choisir rapidement vos coupons car les quantités sont limitées. Les sélections de Sarah sont pointues et piles dans les tendances. Le petit plus, elle vous propose de petits tutos pour utiliser ses coupons ^^

 

Mon expérience Couturette

 

En ce qui me concerne, je ne suis pas une grande aventurière ^^ J’aime pouvoir choisir mon tissu, éventuellement le toucher. Cela m’aide à me projeter et trouver le patron qui lui correspondra le plus.

Pour ma première expérience, j’ai choisi un chambray bleu gris, d’une fluidité et d’une douceur incroyable. La couleur est superbe, même si je dois vous avouer qu’il a été difficile de lui rendre justice en photo.

Le tissu est vraiment d’une belle qualité. Il ne brille pas, ne glisse pas et ne s’effiloche pas. On prend un réel plaisir à le coudre mais surtout à le porter. Sa fluidité permet de suivre les mouvements mais son tombé un peu lourd permet que le vêtement ait de la tenue.

Je suis  plus que ravie de mon expérience Couturette et agréablement surprise de la qualité de sa sélection. Qui sait, peut-être que j’oserais la surprise et ferais ressortir mon côté aventurière ^^

LE PATRON SOROYA 


 

J’ai eu un véritable coup de cœur pour la dernière collection de Slow Sunday ParIs. Il est vraiment rare que tous les modèles (ou presque) d’une collection me plaisent et me donnent envie de leur donner une place dans mon dressing. Mais pour celle-ci cela a été le cas. Mise à part la robe Tilia qui ne correspond pas à mon style, je trouve tous les autres pièces sublimes et fidèle au style de Caroline la créatrice. Son univers féminin, frais et doux m’inspire beaucoup et correspond au vêtements que j’aime porter. Les détails sont subtils et bien placés pour une pièces abouties et aux finitions parfaites. 

La collection se compose de 5 patrons : la robe Tilia, la jupe Vega (3 versions possibles), le pantalon Melvil, la blouse ou robe Soroya, la robe Eila (ultra canon!!!) et la veste Harrison.

Soroya s’est une blouse mais aussi une robe, deux patrons pour le prix d’un avec toutes les variantes possibles pour laisser libre court à son imagination et ses envies. Elle dispose de détails originaux et bien placés comme son empiècement en découpe pointe sur le devant et le dos que l’on peut boutonner sur la partie que l’on préfère, et son son encolure est ronde.La partie basse de la blouse est froncée pour un joli volume. Ses manches sont 3/4 et boutonnées au niveau des poignets, un petit volant vient dessiner l’emmanchure un peu basse. Pour la version robe, un lien coulissant vient resserrer la taille pour une maitrise du volume et dessiner la silhouette.

C’est donc vers la version blouse que j’ai dirigé mon choix pour cette première réalisation. Je l’ai réalisée en 38 ce qui est parfait pour la partie haute de Soroya. Cependant, je pense que j’aurai dû retirer quelques centimètres sur les côtés de la partie basse, afin de limiter un peu le volume obtenu. Je n’ai pas eu besoin d’apporter de modifications majeurs et ma blouse tombe plutôt bien de manière générale. Mon tissu étant fluide, j’aurai sûrement dû thermocoller la bande pour réaliser la patte de boutonnage car celle-ci est un peu trop molle pour arriver à bien la boutonner.

 

Le matériels nécessaire :

  • 1m80 de tissu fluide ou souple pour 1m40 de laize
  • Du thermocollant
  • 8 boutons de 10mm de diamètre

Les techniques utilisées :

  • Les fronces
  • La patte de boutonnage et boutonnières
  • La fente indéchirable et les bandes poignets boutonnées
  • L’ourlet roulotté pour le volant
La blouse Soroya est recommandée pour un niveau avancé de couture. Je pense que cela est dû aux multiple détails et au temps nécessaire pour la coudre. Il faut faire preuve d’un peu de minutie mais le résultat en vaut largement la peine. Pour autant, je pense qu’en prenant son temps un couturière intermédiaire peut se lancer et ainsi acquérir certaines techniques de couture.
Au départ, je n’avais craqué que pour la version blouse mais depuis que je l’ai cousue, je me vois bien succomber à la robe au printemps ^^
Je vous conseille de vous rendre sur le site de Couturette pour découvrir plus précisément son univers et son concept. Préparez-vous la vente de février approche à grand pas ^^
Je vous souhaite une très belle semaine et à très vite ^^
signature-cousette-cherie
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-6
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-6

A VOUS DE JOUER