Les fêtes de fin d’année sont ma période favorite de l’année. J’adore l’ambiance qui s’en dégage, les odeurs, les lumières et décorations de Noël… Pourtant, cette année, j’étais un peu moins dans cet esprit, sûrement car nous n’avons pas pu faire de sapin. L’appartement dans lequel nous vivons devient vraiment petit pour deux, vivement que l’on déménage dans plus grand ^^ Je vous avoue que cela devient frustrant, pas assez de place pour coudre, pour faire de jolies photos et encore moins pour un beau sapin plein de lumières… C’est beaucoup pour cela que je suis moins active en ce moment sur le blog mais aussi Instagram. Du coup, je sens que je risque de me lâcher en 2019 niveau décoration de Noël, histoire de compenser cette année bof bof ^^.

Même si j’ai eu du mal à me mettre dans l’ambiance, il était impossible de ne pas me coudre une robe pour les fêtes. D’autant plus, j’avais déjà en tête le modèle et le tissu depuis le mois de septembre. Il s’agit de la robe Décembre, issue du livre « Ma garde-robe à coudre pour toute l’année » de Atelier Charlotte Auzou dans ce sublime jacquard mosaïque de chez Églantine et Zoé.

 

cousette-cherie-robe-decembre-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Bon, je ne vais pas recommencer à vous clamer mon amour pour les tissus de Zoé, sinon vous allez dire que je radote ^^ A chaque fois, je suis conquise par la qualité et les couleurs de folie qui sont justes dingues à chaque collection.

Cette fois-ci, Zoé m’a permise de découvrir un autre type de ses tissus, le jacquard ! Et pas n’importe lequel, le jacquard black mosaïque juste incroyable ! En le voyant, cela a été le coup de cœur de folie. Vous ne le savez peut-être pas, mais je fais un fixette sur les jacquards. Je les trouve toujours sublimes, j’en achète (trop) souvent pour au final avoir peur de les couper. Oui oui, je dois avoir une dizaine de veste en jacquard à coudre depuis pas mal d’année mais à chaque fois que je sors mes tissus j’ai peur de les abîmer ^^ S’il vous plait dites moi que je ne suis pas la seule…

Bref, revenons en à notre jacquard du jour ^^ Le black mosaïque ! Quand je l’ai vu, j’ai tout de suite su que j’avais enfin le tissu parfait pour coudre la robe Décembre du livre d’Atelier Charlotte Auzou. Mon amie Julie d’Atelier Svila m’avait sacrément donné envie avec sa version mais comme elle j’avais envie d’attendre le tissu parfait pour la coudre. J’ai donc patiemment attendu jusqu’à l’arrivée de Zoé et de son jacquard.

Un fois reçu, je n’ai pas été déçue. Il est parfait ! Le jeu de tissage avec le lurex est vraiment très joli et entre parfaitement dans l’esprit fêtes de fin d’année mais aussi pour une robe lors d’une belle occasion. Il n’est pas trop épais, ce qui permet de bien le maîtriser et de facilement marquer des plis et des pinces.

Par contre, comme la majorité des jacquards, il s’effiloche du fait que se soit un tissage. Dans mon cas, j’ai pu le coudre et surfiler ensuite à la surjeteuse. Dans le cas où votre tissu serait moins maîtrisable, je vous conseille de coller du scotch le long des bordures pour maîtriser l’effilochage et ainsi coudre facilement avant de surfiler.

En résumé, craquez !!! Ce tissu est vraiment beau et si vous voulez changer un peu, il est aussi disponible en bleu. Je dis ça, je ne dis rien ^^

 

Les + :

  • Son tissage sublime
  • Son épaisseur parfaite pour marquer les plus
  • Sa fabrication en France

Les – :

  • Il s’effiloche mais comme la majorité des jacquards

 

 

LE PATRON DÉCEMBRE


 

Les livres d’Atelier Charlotte Auzou sont pour moi une référence. Chacun permet de toucher tout type de couturière, de la débutante à la plus confirmée. Ils sont tous présents dans ma bibliothèque et je ne le regrette pas du tout. Ils sont plein d’inspirations, de modèles super sympa, dans le style féminin et doux de Charlotte Auzou. Mes préférés, le petit dernier « Ma Garde-robe sur mesure  » et « Ma garde-robe à coudre pour toute l’année« . C’est de ce dernier dont est issue ma robe du jour, la robe Décembre, celle en couverture du livre.

Cette robe m’avait complément fait rêver en découvrant le livre. Je savais qu’un jour je serais amener à la coudre mais il me fallait le tissu parfait. Grâce à Zoé, en septembre dernier, je l’ai enfin trouvé. J’avais donc assez tôt toutes les clés pour ma robe de fêtes, une vraie première ^^

La particularité de la robe Décembre est dans son dos, deux empiècements qui se croise sur la partie haute tout en découvrant joliment le reste du dos. La jupe a jeu de plis sur le devant et le dos pour créer un volume maitrisé. Franchement, pour une addict aux robes comme moi, je ne pouvais pas mieux terminer mon année.

J’ai cousu ma robe en taille 38 et je pense que la robe taille plutôt bien. Cependant, j’aurais du modifier les pinces poitrines du fait de mon faible volume à ce niveau. Et vu que la robe ne permet pas de porter un soutien-gorge, je ne peux pas tricher ^^ Du coup, ma robe a tendance à bailler un peu dans le dos, du fait qu’elle soit moins ajustée sur le buste devant. J’ai choisi de doubler ma robe avec un voile de coton plutôt que le tissu de la robe pour éviter une épaisseur trop importante.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m70 de tissu en 1m40 de laize
  • 70cm de tissu pour la doublure
  • un zip invisible de 20cm
  • 2 boutons

Les techniques utilisées :

  • Coudre des pinces
  • Réaliser des plis
  • Monter un zip invisible
  • Monter une doublure

 

Cette robe peut sembler compliquée avec son dos mais sincèrement elle est accessible pour les couturières intermédiaires ayant déjà cousu un zip invisible et des pinces. Les explications du livre sont limpides car des photos viennent illustrer chaque étape.

La robe Décembre sera donc ma parfaite robe de fête mais elle peut être tout aussi idéale pour des occasions plus estivales comme les mariages ^^

 

Je vous souhaites à tous un très bon réveillon du nouvel an et je vous dis à l’année prochaine ^^

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-decembre-1

cousette-cherie-robe-decembre-1

cousette-cherie-robe-decembre-1

cousette-cherie-robe-decembre-1

cousette-cherie-robe-decembre-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

Je pense que vous avez du vous en rendre compte mais coudre les pantalons ce n’est vraiment pas mon truc. À chaque fois, quelque chose ne passe pas (cuisse, mollet…). Du coup, j’appréhende toujours de commencer à en coudre un, de peur de perdre mon temps et du tissu pour un projet que je ne pourrais pas porter. Mais en même temps, s’il y a bien une chose que je n’aime pas s’est m’avouer vaincue ^^ 

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

Cette fois, je me suis lancée à la découverte du dernier livre de Charlotte Auzou, « Je couds ma garde robe ». Julie m’avait éblouie avec sa version de la robe pour les fêtes de fin d’année. J’ai donc eu envie de feuilleter cette merveille de livre qui vous propose de coudre votre garde robe sur une année avec des pièces adaptées et adaptables à chaque saison. Comme à chaque fois, on prend plaisir à ouvrir ce livre et à découvrir chaque modèles. On a envie de tous les coudre mais malheureusement le temps’ nous manque… De mon côté, je me suis plus particulièrement penchée sur le cas du pantalon septembre qui m’est apparu comme le patron parfait pour le basique pantalon droit d’une garde robe. 

Depuis quelques temps, j’avais ce serge bleu marine de la boutique Atelier de Dina dans mon stock de tissu. Je savais que je voulais l’utiliser pour un pantalon mais je n’arrivais pas à trouver le patron parfait. Le tissu ne contient pas d’élasthanne ou très peu, du coup j’ai cousu mon pantalon une taille au dessus. En fait, non… je l’ai cousu deux tailles au dessus… Et oui selon le tableau des tailles mes merveilleuses hanches ne passaient que dans un 40, au lieu de mon 38 habituel. Mais vu mon tissu, je ne pouvais pas échapper au 42. Bon ok, ça fout un sacré coup au moral (surtout que j’essaie désespérément de me remettre à la course ^^) mais il vaut mieux ça qu’un pantalon qui taille mal. 

Ce qui m’a convaincu dans le septembre, c’est sa réalisation qui paraissait simple notamment avec les explications et photos ultras claires données par Charlotte. Du coup, pas de possibilité de se planter. La partie délicate est réellement la braguette, et oui chères couturières cela reste un pantalon ^^ Après cette étapes délicates, le reste est assez simple à réaliser. La seule différence par rapport aux autres pantalons que j’ai pu faire, c’est le montage de la fourche. Au lieu d’insérer une jambe dans l’autre, on vient coudre le dos puis entre les jambes. Simple avec le même résultat ^^

Au final, je suis assez satisfaite de ma première version même si j’ai du faire quelques ajustements. Comme je vous le disais, j’ai coupé le pantalon en 42. Du coup, il était un peu trop large à la taille et au niveau des cuisses. J’ai donc repris à la taille, sur les côtés et entre les jambes. Malheureusement, je n’ai pas pu tout rattraper, ce qui donne un côté « carotte » à mon pantalon. Et oui, car du côté des mollets, et bien… cela passe tout juste ^^ Du coup, pour ma prochaine version il faudra que je coupe un 40 mais en prévoyant d’élargir les bas de jambes.

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

Même s’il n’est pas parfait, je vais enfin pouvoir porter un pantalon cousu par moi ^^

signature-cousette-cherie

Définitivement, les carreaux sont devenus ma lubie du moment ! A tel point, qu’en moins d’un mois, je vous propose déjà deux créations avec cet imprimé. Pour moi, les couleurs associées aux carreaux, en font l’allié idéal pour l’automne en rentrant parfaitement dans le thème. ^^

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

Vous souvenez-vous de ce tissu que j’avais acheté l’année dernière à Lisbonne ? Dans un premier temps, je l’avais utilisé pour un écharpe en faisant un ourlet roulotté tout autour. Finalement, je l’ai assez peu porté l’hiver dernier et j’étais déçue de ne pas vraiment profiter de cet imprimé tartan à mis chemin entre le violine et le bordeaux. Du coup, j’ai décidé de réutiliser mon tissu en réalisant une petite blouse que je pourrais facilement associer à un gilet pour affronter l’hiver.

Pour moi, le « Grand Oublié » de Delphine et Morissette se mariait parfaitement avec mon tissu ^^ Depuis longtemps, j’avais envie d’une blouse croisée dans le dos, alors l’occasion était parfaite.

De manière générale, j’ai gardé l’esprit du patron, mais je suis simplement venu ajouter du détail au niveau des manches. Pour cela, je me suis appuyée du livre « Apprendre à coudre ses robes et petits hauts  » de Charlotte Auzou et plus particulièrement d’un détail de manches qu’elle propose pour la blouse New York. Il s’agit d’une bande de tissu doublée avec les bord arrondis sur chaque extrémités et que l’on vient coudre sur le bas de la manche en croisant plus ou moins les arrondis selon nos envies. Pour souligner l’arrondis, j’ai ajouté un petit passepoil bleu marine en velours, piqué d’un fil beige.

Pour le dos, il s’agit de deux pans que l’on assemble et qui sont maintenu au niveau du col.On peut soit laisser libre soit, comme moi, piquer les deux pièces sur la longueur et ainsi éviter que le dos ne soit trop découvert. Si c’est cette option que vous retenez, ne piquez par jusqu’en bas, ainsi on garde l’effet ouvert et un joli mouvement sur le bas. Pour que mon arrondis soit joli, j’ai posé un biais de propreté sur l’ensemble du bord venant sur le dos. Pour moi, la finition est plus jolie qu’avec un ourlet simple.

Pour finir, on assemble le tout et nous voilà avec une nouvelle blouse ^^

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

le-grand-oublie-cousettecherie

Allez, je pars en recherche de mon prochain coup de coeur carreaux ^^ Et vous, sera-t-il aussi votre imprimé fétiche ?

signature-cousette-cherie

En ce moment, je vois tout le monde partir en vacances autour de moi alors que de mon côté je dois encore patienter jusque début septembre avant de pouvoir apercevoir un semblant de plage. Du coup, c’est un peu la cohue dans mon esprit, je pense aux tenues vacances mais aussi à des pièces estivales que je peux porter en allant au travail.

Pour moi, la blouse New York de l’Atelier Charlotte Auzou est le compromis idéal pour éviter d’avoir trop chaud tout en restant chic.

Blouse-NewYork-cousettecherie

Blouse-NewYork-cousettecherie

Blouse-NewYork-cousettecherie

C’est dans le dernier livre de Charlotte Auzou « Apprendre à coudre ses robes et petits hauts » que l’on trouve cette petite merveille, également déclinable dans sa version robe. J’ai tout de suite aimé ses plis religieuses sur le devant et son encolure un peu particulière qui change totalement des blouses que je couds habituellement. Les parties dos et devant forment un léger U permettant ainsi que le dos puisse se rabattre sur le devant au niveau des épaules. Pour souligner ce mouvement, on vient y coudre un passepoil. Ici, je l’ai choisi noir décoré d’un fil blanc pour un look black and white (Oui je sais, j’ai tout piqué à Julie ^^).

Pour réaliser ma blouse, j’ai choisi une popeline blanche à plume achetée chez Little Fabrics au moment de la mise en vente de leurs superbes jacquards. Ce tissu se prête super bien à ce modèle car il a une belle tenu permettant, notamment, de bien marquer les plis religieuses. Par contre, je dois vous avouer qu’il se froisse assez rapidement, mais ce n’est pas non plus une catastrophe.

On commence donc pas coudre les plis religieuses et faisant en sorte qu’ils soient tous de la même largeur pour une belle harmonie. Je vous conseille d’éviter les craies trop foncées pour tracer les lignes de marquages car j’ai eu des difficultés à les retirer sur mon tissu blanc. On coud ensuite les pinces poitrines puis le passepoil le long des encolures dos et devant. Pour finir, on vient positionner les manches. D’ailleurs, la version originale prévoit un empiècement rappelant l’encolure avec la même finition passepoil. Je n’étais pas convaincue du résultat sur manches courtes, je les ai donc enlevé. Par contre, sur une version manche 3/4, le rendu doit vraiment être  jolie. Comment ça, une nouvelle version est déjà dans mon esprit ? ^^

Blouse-NewYork-cousettecherie

Blouse-NewYork-cousettecherie

Blouse-NewYork-cousettecherie

Et vous, quelles sont vos astuces pour être chic au travail en été ?

signature-cousette-cherie