Quel plaisir de vous retrouver après un peu plus d'une semaine d'absence sur le blog. D'autant plus, que je vais vous parler d'une pièce que je voulais coudre depuis un sacré bout de temps, le caban Saint Michel de Cozy Little World dans un lainage bleu marine de l'Atelier de la Création pour coller parfaitement à l'esprit marin ^^

  cousette-cherie-caban-saint-michel-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

J'ai depuis plusieurs saisons maintenant un caban noir qui ne me quitte jamais lors de la saison hivernale. Du coup, c'est bien une version bleu marine qui me faisait rêver depuis quelques temps, pour compléter parfaitement ma garde-robe et faire un combo du tonnerre avec ma version noire.

J'ai mis pas mal de temps à trouver le lainage parfait pour me lancer (pas loin de deux années ^^). Je le voulais d'un bleu marine assez foncé, avec de la tenue car le caban est tout de même une veste structurée, et chaud pour tenir le choc en cas de températures négatives. C'est cette année que le miracle est venu lorsque la boutique l'Atelier de la Création m'a offert la possibilité de découvrir ce lainage 100% laine, bleu marine issu d'une fin de stock Max Mara. En le voyant, j'ai tout de suite su qu'il allait être parfait car il répondait vraiment à tout mes critères. Je n'avais donc plus aucune excuse pour ne pas me lancer ^^

Il s'agit donc d'un lainage ni trop fin, ni trop épais qui tient chaud avec ses 100% de laine (véridique je l'ai vérifié lors des températures glaciales à Boston ^^), et qui est très agréable à coudre. Il marque facilement au fer à l'aide d'une patte mouille pour ne pas abimer le tissu. Ce qui est très pratique lorsque l'on a comme ici plusieurs pièces qui nécessitent des coutures bien aplaties. Le fait qu'il ne soit pas trop épais est parfait pour passer sans trop de difficultés au moment de la couture du col.

Le tissu est encore disponible sur internet et à la boutique parisienne. Par contre, le métrage est un peu limité alors dépêchez vous ^^

  [gallery link="none" columns="2" size="large" ids="11624,11623"] cousette-cherie-caban-saint-michel-1  

LE PATRON SAINT MICHEL


 

Vous connaissez mon addiction pour le gilet Monceau de Cozy Little World (j'en ai cousu pas loin d'une dizaine depuis la sortie du patron ^^) ? Je pense que Saint Michel en sera une nouvelle, bien qu'il faille beaucoup plus de temps pour coudre un manteau ^^

Pour moi, le caban est un véritable basique à avoir dans sa garde-robe. Il va avec tout en étant ni trop court ni trop long, avec son col large, ses poches au niveau des hanches et son double boutonnage. Si je ne devais retenir qu'une forme de manteau, ce serait celle-ci ! Vraiment, il est très difficile pour moi de changer de forme pour l'hiver mais j'essaie petit à petit de sortir des sentiers battus ^^

J'ai acheté le patron du caban St Michel dès sa sortie en 2015, aussitôt il était imprimé et assemblé. Puis, plus rien... il est resté tel quel en attendant le tissu parfait. Du coup, cela m'a permis d'éviter de perdre du temps et d'attaquer aussitôt la partie couture.

Saint Michel est le caban parfait à mes yeux. Il regroupe tous les détails qui font la symbolique de ce modèle des poches passepoilées, des pattes d’épaules et de poignets (en option selon les goûts), un boutonnage croisé et un grand col qui une fois relevé nous donne une allure de folie.

En ce qui concerne ma version, je l'ai cousu en taille 38 afin que le manteau soit ajusté tout en me laissant la possibilité d'y glisser ma doudoune toute fine en dessous pour avoir encore plus chaud. J'ai gardé tous les détails mis à part les pattes d'épaules car mes sacs arrachent fréquemment les boutons à ce niveau. De même, pour structurer un peu plus les épaules, j'ai ajouté de fines épaulettes. J'ai choisi des boutons bleu marine tout simples, achetés chez les Coupons de  Saint Pierre.

Après avoir lu l'article de Like a bobo qui avait réalisé sa version du St Michel l'hiver dernier, j'ai moi aussi augmenté mes emmanchures afin d'avoir assez d'aisance pour y glisser un pull.

Le matériel nécessaire  :

  • 2m30 de tissu pour une laize d'1m50
  • 1m50 de tissu pour la doublure
  • 10 boutons de 25 ou 27mm
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Le montage d'un col
  • La réalisation de poches passepoilées (vous pouvez retrouver ici le tuto de Cozy Little World)
  • La réalisation de pattes d'épaules et de poignets
  • Le montage d'une doublure
  • La réalisation de boutonnières
  • Utiliser le thermocollant
 

Un manteau nécessite forcément un peu de connaissance de couture mais St Michel a vraiment été conçu pour se monter simplement et le livret d'explication est une bonne aide à chaque étape. Du coup, je pense que des couturières intermédiaires qui souhaitent se lancer dans un premier manteau peuvent facilement choisir ce caban. Les marges de couture sont incluses et la doublure dispose de ses propres pièces pour nous faciliter la vie, ainsi on se concentre pleinement sur la couture et les étapes un peu délicates.

Je n'ai pas grand chose à reprocher à ce patron qui frise pour moi la perfection. J'aurais peut être juste un peu resserré le bas des manches qui un peu large à mon goût. Les finitions sont nickels car l'on vient surpiquer au niveau du dos, des manches et du col. La doublure s'intègre parfaitement, laissant l'aisance nécessaire.

Bon vous l'aurez compris, je suis convaincue par St Michel qui risque de trouver une place permanente dans ma bibliothèque de patron.   Et vous, quel est votre manteau fétiche pour l'hiver ?  

Très belle fin de semaine à toutes et bon CSF à toutes celles qui auront la chance d'y aller ^^

    signature-cousette-cherie cousette-cherie-caban-saint-michel-1 cousette-cherie-caban-saint-michel-1 cousette-cherie-caban-saint-michel-1 cousette-cherie-caban-saint-michel-1 cousette-cherie-caban-saint-michel-1 cousette-cherie-caban-saint-michel-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery ids="11635,11634,11636"] Enregistrer
 

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler d'une nouvelle marque de patrons qui a vu le jour dernièrement et dont j'adore l'état d'esprit. Il s'agit de Fiat Lux Patrons et plus particulièrement de son second patron, la jupe Jess (en hommage à la série New Girl ^^) que j'ai voulu avec beaucoup de volume et dans en suédine noire de chez l'Atelier de la création.

  cousette-cherie-jupe-jess-4  

LE PATRON JESS


 

J'ai découvert Fiat Lux Patrons sur Instagram au moment de la sortie de son premier patron Pam, parfait au moment de l'été. C'est à ce moment que j'ai aussi découvert l'univers et la volonté de la créatrice avec ses patrons. Celle d'accompagner chaque couturière, débutante ou confirmée, qui vient à se poser des questions sur une technique de couture. Ainsi, à chaque nouveau patron, de nouvelles techniques sont abordées afin de progresser tout en ajoutant un intemporel à son dressing. Pour vous accompagner, rendez-vous sur le blog de la marque où vous pouvez découvrir des conseils concernant des techniques de coutures mais aussi des vidéos pas à pas pour coudre chaque patron.

Forcément, lorsque sa créatrice m'a demandé si je souhaitais découvrir son prochain patron, je n'ai pas hésité une seconde déjà car il allait parfaitement pour un projet que j'avais en tête puis parce que je voulais vraiment découvrir en réel cet univers.

La jupe Jess est le second patron de Fiat Lux après Pam qui permettait de découvrir la couture du jersey. Ici, il s'agit d'une jupe midi, taille haute et longueur genoux pour un esprit des 60's. La jupe parfaite pour une soirée ou pour une version décontractée, le principal est qu'elle tourne parfaitement ^^

Ce que j'aime avec ces patrons, c'est qu'ils offrent plusieurs possibilités avec une seule pochette. Avec Jess, on a deux options (ourlet droit ou en V) et huit possibilités au total en fonction des détails que l'on choisi (avec ou sans bretelles, ceinture droit ou en pointe).

En ce qui me concerne, j'ai retenu une version ultra sobre car mon tissu venait apporter l'originalité. Elle est dont avec un ourlet droit et une ceinture droite pour un maximum de simplicité. Je l'ai cousu en taille 36 car j'ai une taille assez fine et qu'il fallait qu'elle soit bien resserrée à ce niveau.

 

Le matériel nécessaire  :

  • 1m30 pour 1m50 de laize
  • Du thermocollant fin
  • Un zip invisible de 24 cm

Les techniques utilisées pour la jupe:

  • Poser une fermeture à glissières
  • Utiliser le thermocollant
  • Faire des finitions en pointes et biais
  • Coudre des poches cachées (option que je n'ai pas gardé)
 

Sincèrement, j'ai adoré coudre cette jupe qui est pourtant à l'opposé de ce que je porte d'habitude. Mais j'avais en tête une jupe spéciale pour sortir tout en ayant un côté mode. Je voulais donc du volume, une matière qui sort de l'ordinaire et une longueur genou pour la porter avec des talons. C'est exactement ce que j'ai obtenu en cousant Jess.

La jupe est vraiment simple de réalisation et convient aux couturières débutantes d'autant plus qu'elle permet de découvrir des techniques qui serviront énormément dans des créations plus techniques et qui permettront de progresser doucement.

On vient donc assembler les deux pièces du dos jusqu'à la marque du zip, puis on assemble le tout à la pièce devant. Ensuite, on thermocolle les pièces ceintures puis on assemble celles du dos au devant. On vient replier la ceinture en deux et marquer au fer un rentré d'1cm sur l'une des longueurs. On coud enfin la ceinture à la jupe puis on vient poser le zip. Pour l'ourlet, j'aime beaucoup la technique utilisée pour avoir une jolie forme arrondie. Pour cela, on pose un biais tout du long et ainsi on obtient un ourlet parfait.

Je vous donne rendez-vous ici pour découvrir tous les conseils sur le thermocollant et ici pour le pas à pas du patron ^^

D'ailleurs, n'hésitez pas à aller découvrir le petit dernier la blouse Eleven, juste canon !!! [gallery link="none" size="large" ids="11612,11610,11611"]  

LE CHOIX DU TISSU


 

Ma jupe midi, je la voulais en suédine et cette idée m’obsédait ^^ Mais pas une suédine trop fine, une avec assez de tenue et d'épaisseur pour avoir le volume wahou que je souhaitais.

C'est lors d'une passage à la boutique parisienne de l'Atelier de la Création que j'ai trouvé cette suédine couleur encre (ni noire, ni grise) à l'épaisseur parfaite pour qu'elle permettre à Jess d'avoir l'ampleur voulue.

Je suis ravie de ce tissu qui est vraiment très agréable à coudre. Sa face lisse permet de coudre sans difficulté et permet au tissu de glisser tout seul sous le pied de biche. J'ai tout de même surfilé les bords car il avait tendance à s'effilocher un peu. Pour éviter d'abîmer le tissu avec le fer, au moment de marquer les coutures, vous pouvez utiliser une patte mouille.

Il y a un sens dans une suédine, comme un effet poil. Au moment de couper votre tissu, veillez à ce que le tissu paraisse plus clair lorsque vous le touchez vers le bas et que toutes les pièces aient la même orientation.

Maintenant, il me reste plus qu'à trouver une belle occasion pour porter ma jupe Jess ^^

Et vous avez-vous succomber à la tendance jupe midi ?

 

Je vous souhaite une belle fin de semaine, de mon côté je prends mon envol pour New York !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-jupe-jess-4 cousette-cherie-jupe-jess-4 cousette-cherie-jupe-jess-4 cousette-cherie-jupe-jess-4  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11605,11606"] Enregistrer
 

Quel plaisir de vous retrouver aujourd'hui et de vous parler d'un patron que j'aime beaucoup et qui est un symbole de mes débuts en couture. La parfaite petite robe selon moi, avec un esprit preppy que j'adore. Cela fut un vrai plaisir pour moi, et un beau moment nostalgique, que de retrouver mon patron et de refaire une version noire de cette robe, issue du magazine Burda Style et dans un tissu texturé noir de chez Atelier de la Création.

Et oui, la mythique petite robe noire est un indispensable de notre dressing !   cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

LE CHOIX DU TISSU


 

J'avais réalisé ma première version dans un tissu tailleur noir qui contenait un peu de laine. Le tissu parfait pour une robe chic, idéale pour toutes les occasions importantes ou non. Avec le temps, le tissu c'était abimé et légèrement détendu (malgré la doublure...) d'où mon envie d'une nouvelle version.

Je suis donc partie à la recherche d'un tissu similaire, noir et de bonne qualité pour que ma robe tienne dans le temps. J'ai fini par le dénicher dans la boutique parisienne de l'Atelier de la Création. Il s'agit d'un tissu noir texturé, c'est à dire qu'il présente un léger relief. En viscose et laine, il est parfait car il ne se froisse pas beaucoup et qu'il reste souple tout en ayant de la tenue. Le tissu est vraiment idéal pour la réalisation de cette robe qui demande un tissu qui marque bien tout en ayant un joli tombé. Ce qui est top, c'est qu'il est aussi disponible sur la boutique en ligne ^^

Le tissu est vraiment de bonne qualité et cela se voit au moment de le coudre. Il s'effiloche peu, ne glisse pas et prend facilement forme notamment pour les plis. J'ai ressenti la même chose au moment de le porter car le tissu suit mes mouvements. Comme quoi un vrai beau tissu fait vraiment la différence, je suis vraiment ravie de ma robe qui est mieux que ma première version.

  cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 [gallery size="large" link="none" ids="11363,11370,11365"] cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

LE PATRON BURDA


 

Quelques semaines après avoir débuté mes cours de couture (il y a de cela pas mal de temps maintenant ^^), j'ai eu envie d'un patron "défi " qui regroupait pas mal de techniques et qui allait me faire évoluer assez rapidement. J'avais envie d'une robe, bien entendu, et la seule source de recherche à cette époque était les magazines Burda. Après avoir feuilleté tous les numéros à ma disposition, je suis tombée nez à nez avec cette petite robe, so preppy issue du numéro d'août 2009. Je dois vous avouer que je n'ai pas réussi à savoir si le magazine était encore disponible, heureusement que j'avais fait des photocopies des explications ^

Ce numéro proposait une série de patron sur le thème "Paris" et cette robe l'illustre parfaitement. Une encolure bateau, des manches 3/4, marquée à la taille et un joli jeu de pli qui vient donner du volume à la jupe. Bref, ultra chic et preppy comme j'aime. C'est vraiment pour moi la robe que j'ai porté pour des soirées chic, des rendez-vous importants... elle s'adapte à toutes les situations, une paire de jolis talons et le tour est joué ^^

Bien que j'avais déjà quelques bases de couture en débutant mes cours, je penses tout de même avoir réalisé un peu tôt cette robe qui nécessite des techniques plus poussées et que je ne maitrisais pas encore. J'avais notamment eu des difficultés avec la pose de la doublure, de la fermeture éclaire invisible et la maitrise des plis mais heureusement que mon professeur de l'époque était là pour m'aider ^^ Ainsi, je la déconseille aux couturières qui débutent car on peut vraiment être en difficulté lors du montage.

Forcément, la seconde fois est beaucoup plus simple, mon compteur de cousettes ayant plus qu'explosé depuis ^^ Cette fois-ci, tout est allé assez rapidement et simplement. Cette fois, cousu une taille 36 car avec le 38 j'avais du reprendre au niveau du dos et approfondir les pinces. Je n'ai doublé que la partie jupe car la doublure en haut ne m'avait servit à rien la première fois.

Les modifications faites

  • J'ai cousu une taille en moins afin de ne pas reprendre au niveau du dos
  • J'ai supprimé la doublure sur la partie haute et ne l'ai conservé que pour la jupe
 

J'espère que ma petite robe noire vous aura plu. Et vous, quel est votre patron fétiche pour une petite robe noire parfaite ?

 

Très belle semaine !!

signature-cousette-cherie cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" size="medium" ids="11357"]   Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer
Youhou le soleil a été de retour quelques heures pour pouvoir prendre à nouveau des photos de cousettes !! La semaine dernière avait été perturbée par le temps ultra automnal qui me donnait juste envie de retourner en vacances ^^ Je ne sais pas vous, mais je commence à désespérer, j'ai simplement envie de cousette légères et printanières et avec cette pluie et froid, je suis obligée de me raisonner pour ne pas être frustrée en ne pouvant pas porter mes petites robes d'été. cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 Aujourd'hui, je vais vous parler de ma dernière cousette, la jupe Gaëlle du magazine La Maison Victor de novembre-décembre 2016. J'avais craqué pour ce numéro, pour le pull Titus mais aussi pour cette jupe que je trouvais super mignonne. Mine de rien, c'est finalement assez rare que j'ai un coup de coeur pour une jupe, contrairement à une robe. C'est la version même du magazine qui m'avait au premier abord plu, avec son joli tissu lurex cuivré, parfaite pour les fêtes de fin d'année. A la base, j'avais prévu de la coudre assez rapidement, mais les projets ont fini par s'enchainer la mettant un peu de côté mais la rendant parfaite pour les beaux jours. Gaëlle, c'est une jupe portefeuille à l'esprit "tulipe" grâce à son jeu de plis et sa taille haute qui permettent d'épouser joliment les hanches. Il y a ainsi, un pli sur le côté gauche qui se positionne sur le dessous, deux plis sur le côté droit qui vient sur le devant et deux plis dans le dos. Les bords devant sont arrondis pour être encore plus dans la forme tulipe et la rendre mignonne tout en étant féminine. La jupe est assez simple à réaliser et je la conseille à des couturières débutantes car il n'y a pas de pose de fermeture éclair à prévoir grâce au côté portefeuille. Pour la réalisation, j'ai procédé différemment des explications du magazine :
  1. J'ai rallongé de 4-5cm la longueur de la jupe car je mesure 1m70. Pour cela, j'ai coupé mes pièces de patron horizontalement au droit-fil juste avant le début des arrondis puis j'ai repris la même hauteur pour le dos.
  2. J'ai choisi de ne pas utiliser les parementures des pièces devant mais de poser un biais pour former l'ourlet sur l'ensemble de la jupe. Ainsi, je n'ai pas eu besoin de rajouter les 3 cm de marge de couture pour l'ourlet du dos.
  3. On forme les plis puis on coud les côtés avant de poser le biais pour finir proprement le bas de la jupe. J'utilise souvent cette technique pour les cousettes avec des arrondis car je trouve que l'ourlet est plus simple à réaliser et surtout plus propre. On a moins le sentiment de roulottement. Après, il ne faut pas que le biais soit trop lourd, sinon le tissu risque de gondoler et de moins bien tomber.
  4. Pour terminer, on s'occupe de la ceinture. Ici, il s'agit d'une simple bande, thermocollée, que l'on plie en deux.
  5. Pour maintenir la jupe, les explications prévoient la pose de boutons pressions. De mon côté, j'ai choisi de coudre de simples boutons. J'ai donc réalisé deux boutonnières sur la partie intérieure de la ceinture pour éviter qu'elles ne soient visibles à l'extérieur.
Vu l'ensemble des plis et du volume créé, je voulais que cette jupe soit la plus simple possible. J'ai donc évité un tissu à motifs et choisi un crêpe bleu marine assez lourd. Il s'agit du même crêpe que celui que j'avais utilisé pour ma blouse Marshmallow et qui venait de l'Atelier de la Création. Il est vraiment parfait pour réaliser de jolies jupes car il est lourd mais apporte tout de même de la fluidité. On a donc une jupe avec un joli tombé et de beaux mouvements. Je suis fan de ma jupe Gaëlle, qui je sens qu'elle va m'accompagner tout l'été !! cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 cousettecherie-jupe-gaelle-la-maison-victor-3 J'aimerais coudre d'autres jupes pour cet été, alors je suis à votre écoute si vous avez des idées d'autres patrons similaires ^^ Je vous souhaite une belle semaine ! signature-cousette-cherie
Aujourd'hui, je vais vous raconter une petite histoire, celle d'une robe devenue blouse ^^ Et oui, à la base, je devais vous présenter une robe. Cela faisait depuis le début d'année que je n'en avais pas cousu et un petit manque commençait à se faire sentir. J'ai donc eu envie de découvrir le premier patron de Cocowawa Craft, la Marshmallow Dress. J'ai tout de suis aimé l'univers frais et édulcoré qui est le reflet parfait de la joie de vivre qu'Ana, la créatrice, nous communique. cousettecherie-blouse-marshmallow4 cousettecherie-blouse-marshmallow4 cousettecherie-blouse-marshmallow4

Au premier abord, j'avais des doutes quant au côté très ample de la robe, accentué par la basque sous les hanches. Mais le dos boutonnée m'a complètement fait craquer ^^ Ce qui est top avec Marshmallow, c'est que l'on peut avoir plein de versions différentes. Avec ou sans manches, avec ou sans col Claudine, manches contrastante ou pas.... La mienne, je l'ai imaginé dans une version un peu chic, en crêpe et dentelles pour les manches. Et c'est ce que je fais avec ce superbe crêpe marine de chez Atelier de la Création, avec un peu de stretch, il est ultra confortable à porter. La dentelle a été plus difficile à trouver, il en existe en blanc et noir mais c'est plus rare en bleu marine. C'est chez DIY District que je l'ai trouvée!

En soi, Marshmallow n''est pas compliquée à réaliser. On s'occupe d'abord de la partie haute avec les manches et la patte de boutonnière dans le dos. Une fois cette partie cousue, on vient ajouter la basque froncée. Pour atténuer l'ampleur sur les hanches, j'ai enlevé 4-5 cm de chaque côté. Malheureusement, en essayant une seconde fois ma robe, je me suis rendue compte qu'elle était vraiment trop grande pour moi et ne mettait pas du tout ma silhouette en valeur... Franchement, j'étais vraiment triste face à ce constat car tout me plaisait dans Marshmallow, mes tissus, mes boutons... Du coup, pour éviter de ne pas profiter de tout cela, j'ai décidé de retirer la basque et de ne garder que le haut pour une blouse très chic. Je dois vous dire qu'au final je suis tout aussi ravie que si j'avais eu la robe initialement prévue. Je vais pouvoir la porter en toute circonstance et tous ses détails font qu'elle ne ressemble à aucune autre de mon dressing ^^

cousettecherie-blouse-marshmallow4 cousettecherie-blouse-marshmallow4 cousettecherie-blouse-marshmallow4 Comme quoi, la couture s'est définitivement top! Même en cas d'échec une solution est toujours possible pour profiter de sa cousette quoi qu'il arrive ^^ signature-cousette-cherie
Comme vous le savez, je suis une plus grande adepte des robes que des jupes bien que se soit toutes les deux des pièces incontournables de la garde robe féminine. Mais parfois, il m’arrive de flasher pour un patron de jupe et d’avoir une soudaine envie de garnir cette partie de mon dressing. Généralement, c’est son originalité qui me fait avoir ce coup de cœur, un détail ou une forme particulière qui feront que cette jupe sera totalement différente des autres pièces. jupe-rose-chezmachine-ateliersvila1 jupe-rose-chezmachine-ateliersvila2 jupe-rose-chezmachine-ateliersvila3 C’est cet effet qu’a eu sur moi la jupe Rose de la toute nouvelle marque Chez Machine avec ses deux volants sur le côté et qui viennent recouvrir le dos et le devant de la jupe. Résolument féminine, elle est facile à porter au quotidien mais aussi pour des occasions plus chic. C’est le premier patron de la marque que je découvre et je suis vraiment ravie du résultat. Déjà le concept de proposer une collection adaptée à toutes les morphologies (les patrons peuvent aller jusque la taille 48) m’avait séduite car mine de rien toute femme a le droit de porter et coudre des vêtements féminins et modernes. L’univers joyeux et frais des deux créatrices me ravis à chaque fois à travers leurs vidéos et cela c’est confirmé lors de notre rencontre lors de la Grande Mercerie. Leurs explications sont claires et très bien illustrés pour avancer sans mal dans la réalisation de leurs modèles. Pour cette première réalisation, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce superbe coton tissé noir de l’Atelier de la Création, issu d’une fin de collection Max Mara. A peine entrée dans la boutique, j’ai eu un coup de cœur pour ce tissu très chic et que j’avais envie d’utiliser pour une pièce à part de ma garde-robe. Je ne couds pas beaucoup de jupe, du coup, j’aime avoir un beau tissu lorsque je me lance pour avoir un beau résultat. On pourrait penser qu’il n’est pas adapté à ce modèle avec son côté rigide mais finalement j’aime la tenue que cela lui apporte. Ma rose est parfaite pour les soirées habillées mais aussi pour vagabonder les jours de neige ^^ En soi, la jupe Rose est simple à réaliser et je pense qu’une couturière intermédiaire s’en sortira parfaitement. On part d’une jupe droite simple, avec deux pinces dos et deux pinces devant, une fermeture éclaire invisible pour la fermer. Ensuite, on coud les deux volants composés de deux parties à assembler et qui viennent former un demi-cercle. Vous avez la possibilité de doubler vos volants, cette possibilité permet d’obtenir de jolies finitions et de ne pas avoir besoin de réaliser d’ourlets. Vous pouvez comme moi choisir de ne pas doubler, notamment si votre tissu est épais. Dans ce cas, pour avoir un bel arrondi et ne pas galérer avec la réalisation de l’ourlet, j’aime poser un biais de propreté. Je ne sais pas pourquoi mais je ne réussis jamais un ourlet arrondis, du coup j’ai trouvé une solution de secours ^^ Pour finir, on pose la ceinture après avoir positionné les volants. [gallery columns="2" size="large" ids="10238,10237"] jupe-rose-chezmachine-ateliersvila Me voilà avec une nouvelle jupe, et déjà une version printanière me trotte à l’esprit dans un tissu plus léger pour les premiers rayons du soleil :) signature-cousette-cherie