Nous continuons sur la lancée des cousettes qui m’ont suivi durant mes vacances en Grèce. Je voulais vous remercier pour vos gentils mots suite à mon précédent article. Moi aussi, je suis super contente de vous retrouver ^^

Cette fois, c’est au tour du top Roxie d’Anna Rose Pattern que j’ai cousu dans un satin de coton rose pâle des Coupons de Saint Pierre.

 

cousette-cherie-top-roxie-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Pour coudre mon top Roxie, il me fallait un tissu qui avait de la tenue sans être trop épais car il devait marquer la géométrie du col et avoir du poids pour supporter le zip métallique.

En me baladant sur le site des Coupons de Saint Pierre et avec les conseils de ma coupine Julie d’Atelier Svila, j’ai choisi ce satin de coton de couleur rose pâle, que la boutique a gentiment ajouté à ma commande. Oui, on ne craque pas sur un seul tissu quand on passe commande aux coupons ^^

La réception du tissu a été une belle surprise. J’avais un peu peur qu’il soit trop brillant vu qu’il s’agit d’un satin de coton mais sincèrement le côté irisé est très léger.

Généralement, je préfère des tissus fluides pour mes tops et blouses. Je trouve cela plus agréable à porter. Mais pour Roxie, il fallait automatiquement un tissu plus raide pour la tenue. Le satin de coton contient de l’élasthanne ce qui le rend agréable à porter car il suit bien les mouvements. Par contre, il peut rapidement tenir chaud si on le porte en pleine canicule ^^

A coudre, il est très agréable car il marque bien au fer et permet de bien dessiner la forme géométrique du col. Il a certes de la tenue mais il n’est pas trop épais ce qui permet de réaliser facilement des fronces, nécessaires pour la basque.

Franchement, en rapport qualité/prix, on est vraiment bien. Le coupon coûte 15 euros pour 3 mètres, ce qui offre une grande possibilité de réalisation. En ce qui me concerne, il m’en reste assez pour me coudre un pantalon ^^

Les + :

  • Marque bien
  • Un côté satin pas trop brillant
  • Contient de l’élasthanne pour plus de confort

Les – :

  • A éviter durant la canicule car donne un peu chaud

 

cousette-cherie-top-roxie-1

cousette-cherie-top-roxie-1

 

LE PATRON ROXIE


 

Le top Roxie est issu de la collection printemps d’Anna Rose Pattern. J’ai tout de suite eu un coup de coeur pour son zip sur le devant. C’est ce que j’aime avec les création d’Anna, il y a toujours une forme, un détail qui rend le modèle unique et qui se différencie des autres patrons tout en restant féminin et facile à porter.

Pour moi, tout le détail de Roxie vient de décolleté en V, encadré par un empiècement épaule qui peut être simple ou plissé. Pour la version plissé, je pense qu’il vous faudra un tissu plus fin que le satin de coton. Le tout est refermé par un zip (métallique de préférence).

Avec ce zip, Roxie peut être à la fois un top mais aussi une veste/gilet selon le tissu que vous choisirait. Avec sa taille empire et sa basque, il sera plein de charme.

Pour ma part, j’ai cousu Roxie dans une taille 38. Le patron tombe bien et la taille est parfaite avec le tissu non fluide. J’ai choisi des manches courtes pour coller parfaitement à la saison.

Par contre, j’ai eu un peu de mal à trouver le zip métallique que je voulais. A la base, je le voulais en doré rosé mais impossible d’en trouver dans la bonne taille (il me fallait un zip de 35 cm). Du coup, je me suis rabattue sur un zip doré, mais impossible d’en trouver avec un bord rose. C’est finalement un zip doré à bordure blanche en 30 cm donc rien à voir avec l’envie initiale…

Si des personnes ont des bonnes adresses pour zip métallique je suis preneuse ^^

Pour finir joliment le col, je suis venue coudre quelques points de broderie à la machine.

 

Le matériel nécessaire (pour une taille 38) :

  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize
  • 1 zip métallique de 40cm

Les techniques utilisées :

  • Réaliser des fronces
  • Poser un zip

 

Le top Roxie sera plus ou moins difficile selon l’option que vous allait choisir. Si vous choisissez l’empiècement simple alors un niveau de couturière débutante avancée sera suffisant. Par contre, si vous choisissez l’empiècement plissé, il vous faudra un niveau intermédiaire car cette étape demande un peu de dextérité.

Ce que j’aime avec Roxie, c’est que je peux le porter en toute circonstances. Avec un short en mode vacances et détente, ou avec un pantalon blanc et de jolies sandales pour aller travailler.

 

Je vous dis à très vite avec un article spécial pour les fortes chaleurs. Et oui, une nouvelle canicule est là !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-top-roxie-1

cousette-cherie-top-roxie-1

cousette-cherie-top-roxie-1

cousette-cherie-top-roxie-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

Je suis ravie de vous retrouver cette semaine et j’espère que vous allez bien. J’ai découvert un nouveau pouvoir au blog !! En retouchant mes photos, j’ai comme le sentiment de partir à nouveau en vacances et je me remémore ces lieux incroyables et ces moments inoubliables.

Aujourd’hui, on prend la direction du parc de Bryce Canyon, l’un de mes préférés, avec ses cheminées de pierre qui sortent de terre, aux couleurs flamboyantes. J’ai choisi ce lieu pour ma blouse Paule d’Anna Rose Pattern en broderie blanche des Coupons de Saint Pierre.

 

cousette-cherie-blouse-paule-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

L’été dernier, j’avais beaucoup aimé voir toutes les cousettes avec de belles broderies anglaises. Mais j’avoue que j’en ai pas cousu, ni même acheté… Cette année, j’ai eu envie de me rattraper et cela commence avec ma blouse Paule dans cette broderie des Coupons de Saint Pierre.

Ce que j’aime avec la broderie anglaise, c’est qu’elle peut être portée sans débardeur en dessous pour un joli jeu de transparence sans vulgarité. Bon ok, j’adore cet effet mais la plupart du temps je ne l’assume pas… Du coup, j’ai tendance à ajouter le débardeur ^^

Pour Paule, j’ai choisi cette broderie à l’esprit fleur, qui n’est plus disponible sur le site mais je suis certaines que les autres vous plairont tout autant car elles sont sublimes ^^

Je redoutais la couture de la broderie anglaise à cause des variations d’épaisseurs lié au relief du tissu. J’avoue que si l’on va trop vite, on peut facilement avoir la sensation que la machine à coudre va exploser ^^ Mais en y allant doucement, cela se passe plutôt bien, sans hurlement de la machine ^^

Le tissu est au quotidien très agréable à porter car il s’agit de 100% coton mais pas trop épais pour pouvoir respirer. De même, il ne se froisse pas facilement. Si si je vous l’assure, j’ai porter ma blouse toute la matinée sous un pull avant de faire les photos et finalement aucune (enfin j’ai l’impression ^^) trace de pli !

 

cousette-cherie-blouse-paule-1

cousette-cherie-blouse-paule-1

 

LE PATRON PAULE


Cela fait quelques semaines maintenant que ma blouse Paule était cousue. Je devais même vous la dévoiler avant mon départ mais le temps tout gris moche a eu raison de moi. J’ai donc préféré attendre et lui trouver un lieu parfait pour lui rendre justice.

Depuis quelque temps, ça s’active du côté de Maud qui nous a dévoilé pas mal de nouveaux patrons ces dernières semaines dont une magnifique collection il y a peu. Je suis une grande fan de son travail et de ses créations féminines au détail qui rendent son modèle unique. J’ai craqué pour le top Penny trop craquant avec ses volants. J’espère le coudre rapidement pour en profiter cet été.

Mais revenant en au sujet du jour, la blouse Paule sortie courant avril. J’ai tout de suite aimé sa coupe légèrement cintrée mais avec des détails qui changent tout. Un boutonnage ou non sur le devant, 2 longueurs de manches que l’on peut marquer avec un empiècement arrondi et un col arrondi trop canon !
Bref vous l’aurez compris, c’est un patron mais avec un nombre incalculable de versions possibles ^^

En ce qui me concerne, j’ai choisi le boutonnage sur le devant (oui toutes mes dernières créations m’ont demandé de dégainer les boutonnières ^^), bien entendu le col arrondi, les manches courtes avec l’empiècement fendu et arrondi. J’ai cousu un 38 car je ne voulais pas être serrée. Sur la partie haute c’est parfait, les épaules ne sont pas tombantes. Par contre, sur le buste, je la trouvais un peu large pour moi… Je l’ai donc reprise d’1cm de chaque côté depuis mon retour de vacances (cela ne se voit donc pas sur les photos ^^). En dehors de cela, je n’ai fait aucune modification.

La broderie anglaise ayant de la tenue, je n’ai pas eu besoin de thermocoller le bol ou la patte de boutonnage.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • 6-7 boutons de 10 ou 12mm de diamètre

Les techniques utilisées :

  • Le montage d’un col
  • Les pinces poitrines
  • La patte de boutonnage et les boutonnières

Après réalisation de ma version de Paule, je la pense adaptée à un niveau intermédiaire de couture car mine de rien, il y a quelques détails techniques même  s’ils sont faciles à surmonter.

Amies couturières, sachez que Paule est aussi possible en version jersey, tissu extensible !!! Alors à vos machines ^^

 

Je vous souhaite une belle fin de semaine !!

 

signature-cousette-cherie

 

cousette-cherie-blouse-paule-1

cousette-cherie-blouse-paule-1

cousette-cherie-blouse-paule-1

cousette-cherie-blouse-paule-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

 

Et voilà, il s’agit de la dernière semaine avant les fêtes de fin d’année et l’arrivée de 2018. Que le temps passe vite !  J’ai l’impression que c’était hier que j’écrivais mes premiers articles de 2017 et que l’idée de plusieurs mois de break commençait à germer. 

Mais ce n’est pas encore l’heure du bilan de cette année mouvementée, j’ai encore quelques cousettes à vous dévoiler et quelques petits fours à déguster ^^ 

Aujourd’hui, je vous présente celle qui devait être ma robe de fête mais qui, par une étourderie de ma part en ce qui concerne le métrage de tissu, est devenue robe. Il s’agit de la robe (blouse) Oxanna d’Anna Rose Pattern dans une viscose bleu nuit de chez Les Coupons de Saint Pierre. 

 

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

 

LE PATRON OXANNE


 

Cela fait maintenant plusieurs fois que je vous parle de la marque Anna Rose Pattern et de ses patrons féminins et délicats. J’ai déjà eu l’occasion de réaliser le top Narcisse ainsi que la blouse Ortense que vous pouvez retrouver ici et ici. Cet univers correspond en tout point à ce que j’aime, de la douceur, de la féminité et du romantisme. Le tout adapté à notre quotidien et adaptable à tous les styles et envies.

La robe Oxanne, le dernier patron de Maud, en est le parfait exemple. Féminine et romantique, elle dispose de deux variantes pour plus ou moins souligner la silhouette. Vous pouvez donc choisir un devant simple ou l’association d’un corsage taille empire avec une jupe possédant un jeu de plis. Chez Oxanne, tout se joue dans son dos avec son décolleté carré et sa boutonnière, associé à une jupe plissée, rappelant le devant de la version A. Les manches aussi ont leur joli détail en étant légèrement bouffantes et avec leur poignet boutonnée pour l’ajuster sur le bas.

En ce qui me concerne, j’ai réalisé en taille 38 mais je me demande si un 36 n’aurait pas suffit bien que cela tombe bien au niveau des épaules. Après le modèle se veut un peut ample aussi. Par contre, j’ai apporté une modification aux niveaux des manches en retirant le boutonnage sur le bas. Je n’aime pas trop être serrée à ce niveau car j’ai facilement tendance à remonter mes manches (d’où les manches trois quart qui reviennent régulièrement ^^). Ainsi, j’ai gardé le jeu de pli, mais je n’ai pas réalisé la fente indéchirable et j’ai remplacé le poignet boutonné par une simple bande de tissu pliée en deux est cousu sur le bas de la manche.

Vous aurez aussi remarqué que ce n’est pas une robe que j’ai réalisé mais une blouse… Je vous en dis un plus un peu plus loin dans l’article ^^

 

Le matériel nécessaire pour la blouse :

  • 1m60 de tissu d’1m40 de laize (privilégiez les tissus fluides et souples avec un joli tombé)
  • 3 boutons pour le dos de 1 à 1.5cm de diamètre
  • Du thermocollant pour les parementures

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les pinces poitrines
  • Les plis
  • Les boutonnières
  • Le montages des manches

Selon que vous réalisiez Oxanne avec ou sans poignets, le niveau de difficulté ne sera pas le même. Sans poignets, un niveau intermédiaire sera suffisant pour coudre Oxanne car il s’agira de réaliser des plis et de poser la parementure permettant de former l’espace de boutonnage. Avec poignets, votre niveau devra être un peu plus avancé pour réaliser la fente indéchirable et la pose de la bande poignet à boutons.

En ce qui me concerne, je suis vraiment ravie de ma blouse Oxanne qui ne me quitte plus et que je prends vraiment plaisir à la porter.

 

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Il y a trois semaines maintenant a eu lieu la foire aux coupons de moins de 3 mètres  à la boutique des Coupons de Saint Pierre de Montmartre. Pile poil lors de mon retour de New York ! Franchement, j’étais ravie car je m’étais préparé une liste de projet de couture pour laquelle je ne disposais pas forcément des tissus nécessaires. C’est donc avec ma petite liste que je me suis rendue dès le premier jour à la vente, bravant le froid et la foule ^^ Au final, je suis rentrée plus que ravie car chacun des tissus achetés correspondait à un projet précis.

Dans ce butin, se trouvait cette viscose bleu nuit, épaisse tout en gardant de la fluidité. Déjà, j’y voyais une robe Oxanne ! Sa couleur, la rendant chic pour une soirée tout en pouvant la porter au quotidien.

Mais voilà, en grande étourdie, je ne me suis pas rendue compte que le métrage du coupon n’était pas suffisant pour réaliser une version robe. C’est ainsi, qu’une version blouse a été réalisée et j’en suis tout autant ravie ^^

J’étais déjà très contente en achetant mon coupon mais cela s’est confirmé au moment de le coudre et de le porter. Le tissu a un très joli tombé et donne un côté très chic et qualitatif à ma blouse. Il est aussi très facile à coudre car il ne glisse pas et marque bien les plis très présents dans ce patron. Par contre, il s’effiloche beaucoup… Ainsi, le passage sous la surjeteuse est indispensable. Mais franchement, cela est son seul défaut.

 

Psssttt!!! vous avez vous mes petites boutons dorés en forme de coeur ? Je les ADORE!!!!!

 

Bon courage à toutes pour le dernier rush avant Noël ^^

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

cousette-cherie-blouse-oxanne-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

A chaque saison, je suis à la recherche de patrons de petites blouses ou chemises. Au fil du temps, mon dressing s’est bien garnit, pour autant ce virus ne disparaît pas ^^ J’aime pouvoir varier les formes, les matières et les imprimés pour créer à chaque fois une nouvelle tenue. Alors lorsqu’une petite merveille de patron surgit, je ne peux définitivement pas résister ^^ Et cela a été le cas d’Ortense d’Anna Rose Patterns (connu jusqu’à aujourd’hui sur le nom de Mady’s).

cousette-cherie-blouse-ortense-5

 

LE PATRON ORTENSE


 

Vous souvenez-vous de mon top Narcisse ? Celui-ci était de la marque de patrons Mady’s. Et bien Ortense est le fruit de la même créatrice. Vous l’avez peut être remarqué mais Mady’s est depuis peu devenue Anna Rose Patterns. Un nouveau nom, un nouveau logo, pour une nouvelle identité douce et féminine à l’image des créations de Maud. Le site n’est pas encore disponible (cela ne serait tarder ^^) mais vous pouvez toujours retrouver l’ensemble des patrons sur l’ancien site.

La blouse Ortense est le petit dernier, et en ce qui me concerne, je l’ai tout de suite aimé. Il s’agit d’un top aux multiples possibilités grâce à la présence de son empiècement devant et dos. On peut ajouter une boutonnière là où on le souhaite, ou non si notre tissu est extensible. On peut souligner l’empiècement par un volant ou un passepoil si on le souhaite. Les manches sont froncées au niveau des épaules pour un joli volume et le bas est légèrement resserré.

En fonction du tissu que l’on choisi, on peut obtenir deux tendances différentes. Le style sweat si on choisi un tissu extensible car on privilégiera la version blousante sur le bas. Le style classique pour les tissus chaine et trame car on privilégiera la version droite sur le bas.

En ce qui me concerne, j’ai choisi de réaliser ma blouse en noir mais en cassant le côté ultra classique grâce à un empiècement en dentelle, boutonné dans le dos. Je suis venue marquer la différence de tissu avec un volant ton sur ton.

 

Le matériel nécessaire  :

  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • 30cm de dentelle
  • Du biais pour l’encolure
  • Du ruban pour les pattes de boutonnage
  • 3 boutons de 1cm de diamètre

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les pattes de boutonnages
  • La pose du biais
  • Les fronces
  • Le volant
  • Les pinces poitrine

 

Ortense est donc une blouse pleine de détails qui nous laisse jouer avec notre côté créatif. Selon les détails que l’on retient, la blouse sera plus ou moins difficile à réaliser. Une couturière avec quelques notions de couture, pourra se lancer dans la version la plus simple. Alors qu’une couturière plus confirmée pourra multiplier les détails. Mais pas d’inquiétude, quelque soit la version retenue, Maud vous accompagne avec des explications claires et illustré par des petits schémas.

J’ai réalisé ma blouse en 38 et je n’ai fait que rallonger de 4 cm sur le bas. Je trouve que la blouse tombe très bien, la seule chose est que mon emmanchure a tendance à remonter assez haut en dessous du bras. Cela ne m’empêche pas de bouger et d’être libre de mes mouvements.

Durant la phase couture, je me suis posée une question : Comment réaliser une patte de boutonnage puis des boutonnières sur de la dentelle ?

J’ai essayé de regarder sur le net, dans des livres… mais je n’ai pas vraiment trouvé de réponse. Du coup, je l’ai fait à l’instinct ^^ Pour cela, j’ai choisi de prendre un ruban noir sur lequel je suis venue replier la partie patte de boutonnage. Pour maintenir le tout, je suis venue surpiquer les bords intérieurs et extérieurs. Cela m’a permis d’obtenir la rigidité nécessaire pour réaliser mes boutonnières. Le résultat est plutôt pas mal, bien que je regrette de ne pas avoir thermocollé le ruban.

Pour mes boutons, j’ai réussi à trouver ces jolies nacres noires en forme de fleurs lors d’un dimanche de brocante.

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Comme je vous le disais, je voulais une version noire d’Ortense mais en jouant avec une différence de matière entre le buste et l’empiècement.

Pour cela, j’ai choisi un coton viscose noir de chez Ellen Décoration qui permet d’apporter de la tenue à la blouse sans être trop épais. Il permet aussi aux volants d’éviter de prendre trop de volume. Ce qui est parfait car les volants doivent être assez discrets pour que je sois sûre de porter ma cousette. Il est facile à coudre et marque bien au fer pour les détails.

En ce qui concerne la dentelle, je suis allée fouiner dans mon stock de tissus. J’y ai retrouvé cette dentelle plumetis noire et assez extensible. Par contre, je ne peux pas vous dire la provenance car je ne m’en souviens pas du tout ^^J’aime beaucoup le rendu avec le tissu uni car la dentelle joue sur la transparence tout en restant simple et discret car la dentelle n’est pas chargée en motif. Par contre, son côté extensible m’a un peu compliqué la tâche au moment d’assembler l’empiècement au buste. Elle n’arrêtait pas de bouger et pas mal de plis se sont formés. J’ai donc du démonter à plusieurs endroits pour être satisfaite du résultat.

Du coup, si vous aussi vous souhaitez réaliser un empiècement dentelle, je vous conseille de la choisir avec peu d’élasticité.

 

Je profite donc de cette article pour lancer un appel ^^ Avez-vous une astuce pour réussir vos pattes de boutonnages et boutonnières ?

 

Rendez-vous samedi pour une nouvelle petite blouse ^^

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-blouse-ortense-5

cousette-cherie-blouse-ortense-5

cousette-cherie-blouse-ortense-5

cousette-cherie-blouse-ortense-5

cousette-cherie-blouse-ortense-5

 

A VOUS DE JOUER