Très belle année à toutes !!!! Je vous souhaite plein de belles choses pour cette année 2018. L'amour et la santé pour vous et vos proches mais surtout une très belle année créatives.

Et oui, l'année 2017 a laissé place à 2018. Cette année a filé à une vitesse folle, je n'arrive toujours pas à réaliser tout ce qui a pu se passer. Beaucoup de choses sont venues chambouler ma vie, j'ai été prise d'une envie de faire un break et ainsi me redécouvrir et faire le bilan de ce que je voulais vraiment. Je m'arrête là car je vous donne rendez-vous prochainement pour faire le bilan 2017 et les objectifs 2018. 

Je commence cette année en vous dévoilant celle qui finalement aura été ma robe de fête et que j'adore, la robe Orla de French Navy Patterns avec un tartan de folie de chez Pretty Mercerie. 

  cousette-cherie-robe-orla-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Le tartan est l'imprimé que j'adore et qui me suit tous les hivers. Je dois faire un vrai blocage car je suis littéralement hypnotisée par lui lorsque je rentre dans une boutique. J'ai rapidement envie d'acheter chaque tissu ou modèle lorsqu'il s'agit de vêtement déjà cousu. Cette année, j'ai réussi à me réfréner contrairement à l'année dernière où j'avais craqué pour plusieurs versions de tartan. Mon stock commençant à prendre de l'importance, je me suis dit qu'il fallait rester raisonnable. Pour autant, je ne pouvais pas ne pas craquer, encore plus lorsque j'ai aperçu ce tartan bleu et vert chez Pretty Mercerie. Il est parfait, pile dans l'idée que j'avais pour coudre une robe à l'esprit "preppy". 

En recevant le tissu juste avant les fêtes de fin d'année, j'ai tout de suite su que ma robe serait celle que je porterais à Noël ou au nouvel an. 

Je n'ai pas une seule seconde été déçue par le tissu en le découvrant. Il est épais tout en restant souple pour avoir un joli tombé et de jolis mouvements. Il permet à ma robe d'avoir de la tenue au niveau du buste et de la légèreté sur la jupe accentuée par les fronces. 

Il a vraiment le tissage voulu par le tartan. Il a donc tendance à s'effilocher mais cela est normale. Avec un coup de surfilage, je problème est rapidement résolu. 

Mis à part cela, il n'y a rien à lui reprocher. Il est facile à coudre car il ne glisse pas et il marque bien les pinces. De même, les fronces sont simples à réaliser bien que le tissu soit épais. 

En résumé, le plus difficile n'est pas de coudre ce tissu mais de réussir ses raccords ^^

  [gallery size="large" link="none" ids="11724,11727,11723"]

LE PATRON ORLA


 

Dans mon esprit, j'avais ma parfaite robe tartan. Je la voulais patineuse avec une taille froncée pour un beau volume sans agressivité. Je ne voulais pas de pinces poitrines mais plus des pinces devant et dos pour pouvoir avoir un buste plus cintré (et mine de rien c'est mieux pour les raccords ^^). 

J'avais aperçu la robe Orla de French Navy Patterns en découvrant le blog de Allie Jackson une couturière américaine dont j'aime beaucoup l'univers frais et féminin. Elle est une adapte des formes vintages mais adaptées à notre époque.

C'est donc naturellement que le patron m'est venue en tête pour utiliser ce tartan car il répondait à tous mes critères. Le gros plus de la robe Orla est que le patron est gratuit. Ainsi, aucune excuse pour ne pas succomber !!

Ma version a été cousue en taille 38 ou M soit un 8 en taille américaine. Je n'ai pas allongé ma hauteur de buste. J'ai simplement allongé la jupe de 4 cm et cousu des manches longues au lieu des manches courtes proposées. 

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m80 de tissu pour une laize de 1m45. J'ai prévu plus de tissu pour pouvoir faire mes raccords
  • Un zip invisible de 60 cm
  • Du biais pour l'encolure

Les techniques utilisées :

  • La coupe du tissu afin d'obtenir de bons raccords
  • La pose du zip invisible
  • Les pinces
  • Le fronçage

En soi, la robe est simple à réaliser et nécessite peu de connaissances techniques en couture. Elle permet aux couturières débutantes de découvrir de nouvelles techniques assez accessibles comme le fonçage, les pinces et le montage de manches, tout en ayant une jolie pièce à la fin. La principale difficulté réside dans la pose de la fermeture à glissière invisible. 

Ce que j'aime avec cette robe c'est qu'en l'associant à de jolis collants, j'ai ainsi pu la porter en soirée de fêtes mais je pourrais aussi la porter au quotidien. Ainsi, je pourrais en profiter plus souvent et éviter qu'elle ne reste dans ma penderie suite à une coupe plus habillée.

  Et vous, qu'elle a été votre tenue pour les fêtes ?  

Je vous souhaite encore une fois une très belle année 2018 !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-robe-orla-1 cousette-cherie-robe-orla-1 cousette-cherie-robe-orla-1 cousette-cherie-robe-orla-1 cousette-cherie-robe-orla-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" ids="11718,11719"]
 

Je suis super contente de vous retrouver aujourd'hui sur le blog. Ma petite pause de la semaine dernière n'était pas vraiment prévue mais le froid a eu raison de moi et m'a cloué quelques jours au lit, rendant impossible toutes prises de photo ^^

J'ai donc profité d'une rare éclaircie ce week-end pour prendre des photos et ainsi vous dévoiler ma version de la robe Belleville de chez Louis Antoinette dans un crêpe élasthanne acheté à New York.

 

cousette-cherie-robe-belleville-1  

LE PATRON BELLEVILLE


 

La nouvelle collection "Lutèce" de Louis Antoinette est sortie en septembre, pile poil pour la rentrée. En la découvrant, j'ai eu un véritable coup de cœur pour la robe Belleville comme souvent avec les patrons de robe de la marque. Cette nouvelle collection est une invitation au voyage au travers des stations du métro parisien et se compose également du short Mirabeau, du manteau Abbesses et du top Voltaire.

Comme pour ses précédentes collection, la marque vous propose ses modèles en patron pochette mais aussi en kit (mis à part le manteau Abbesses) comprenant le tissu et toutes les fournitures nécessaires pour réaliser la pièce. Mais la principale nouveauté de cette fin d'année est l'ouverture du site CAPSUL Studio créé par la marque et qui vous propose d'acheter des vêtements finis et confectionnés par des couturières certifiées. Ces vêtements sont réalisés à partir de plusieurs marques de patrons, dont ceux de Louis Antoinette et franchement il y a déjà des pièces ultra canon !!

La robe Belleville, est une robe marquée à la taille qui trouve toute sa féminité dans son décolleté croisé sur le devant et à l'effet drapé obtenu par un jeu de pli, un peu dans l'esprit d'une robe portefeuille. Le bas de jupe souligne les courbes, sans être trop ajustée, et trouve son originalité dans ces grandes poches à rabat. Vous l'aurez compris, Belleville est féminine mais peut être adaptée au jour où à la nuit selon le tissu que l'on choisit. D'ailleurs elle serait parfaite pour les fêtes de fin d'année vous ne trouvez pas ?

Ma version, je l'ai voulu noire pour une soirée chic. Mine de rien, on n'a jamais assez de petites robes noires dans sa garde robe ^^

Je l'ai réalisée en 38 mais je pense que j'aurai dû garder le 38 pour le bas et couper le haut en 36. En effet, j'ai du resserrer un peu plus l'élastique au niveau du dos car sinon ma taille n'était pas assez marquée et la robe paraissait trop tombante sur le haut dévoilant un maxi décolleté. En dehors de cela, je n'ai réalisé aucune modification sur la longueur des manches et de la jupe.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m80 de tissu pour 1m40 de laize
  • 90cm d'élastique de 7mm de large
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les plis
  • Les poches à rabat
  • Les manches
  • Le thermocollant 
  • La pose d'un élastique 
 

Les techniques utilisées ne sont pas très difficiles en soi mais mieux vaut avoir acquis les bases en couture avant de se lancer car Belleville regorge de détails qui nécessitent un peu de temps de réalisation. Dans tous les cas, vous pouvez compter sur le livret d'explication, qui comme toujours est très clair et précis. Il vous accompagne à chaque étape de couture et vous permet des surmonter les techniques plus difficiles.

  [gallery columns="2" size="large" link="none" ids="11686,11685"]  

LE CHOIX DU TISSU


 

Cette version de Belleville, je l'ai voulue sobre et chic pour convenir à tous types d'occasions. Alors quoi de mieux qu'une version noire, l'ultra basique de nos dressings ?

Pour cela, j'ai choisi un crêpe, acheté lors d'un de mes séjours à New York, contenant de l'élasthanne pour un maximum de confort. Il est assez lourd, garantissant ainsi un joli tombé à la robe et éviter qu'elle ne soit transparente.

Je pense que pour réaliser Belleville, mieux vaut se diriger vers un tissu alliant fluidité et tenue pour bien marquer les plis et les poches à rabat mais en ayant l'effet drapé voulu par le patron.

 

Je vous souhaite à toutes un bon courage pour cette fin de semaine !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-robe-belleville-1 cousette-cherie-robe-belleville-1 cousette-cherie-robe-belleville-1 cousette-cherie-robe-belleville-1 cousette-cherie-robe-belleville-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11677,11678"]

Aujourd'hui, je vous présente ma dernière création de l'été. Et oui, l'été est terminé place à l'automne !!!

C'est avec ma version de la robe Bleuet de Deer and Doe en viscose bleu de chez Les Coupons de Saint Pierre que je clos la saison estivale.

  cousette-cherie-robe-bleuet-9  

LE PATRON BLEUET


 

Cette cousette, cela fait plusieurs semaines que je dois vous la présenter mais mon appareil photo avait décidé de faire des siennes. Mais ouf, le problème est résolu !

La robe Bleuet est venue clore ma liste des projets pour l'été. Elle n'était pas prévue, mais la marque m'a fait la belle surprise que de me proposer d'être l'une de ses revieweuses. Et comme j'adore les robes, j'étais forcément folle de joie ^^

Début septembre, Deer and Doe a sorti sa nouvelle collection. Personne n'a pu y échapper, elle est juste canon ! Elle propose des pièces intemporelles et ultra tendance pour cet hiver. Surtout, elle s'adapte aux femmes enceintes avec le top Givre déclinable en robe. Je me dis que le jour où je sauterais ce pas, je serais ravie d'avoir de bons patrons pour d'adapter à ma nouvelle morphologie. Mais en attendant, je vais profiter de la version classique ^^ La jupe midi Azara complète la collection pour rentrer parfaitement dans la tendance de cet hiver.

La belle surprise vient de la réédition de la robe Bleuet, l'un des premiers patrons de la marque, en version modernisée. Je n'avais cousu cette robe au moment de sa sortie, alors je suis ravie de pouvoir me rattraper ^^

Il s'agit d'une robe chemise aux découpes princesse qui viennent souligner les courbes féminines. Pas besoin de ceinture pour resserrer la taille, la forme suit parfaitement les formes. On peut varier les versions : avec ou sans mancherons, avec ou sans martingale en forme de noeud dans le dos.

Le matériel nécessaire :

  • 2m60 de tissus pour 1m50 de laize
  • 1m de biais
  • 14 boutons
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées pour la blouse :

  • Les découpes princesse
  • La patte de boutonnage et les boutonnières
  • La pose d'un col
  • La pose du biais
 

En ce qui me concerne, je l'ai voulu dans une version sobre, sans manche et sans martingale. J'ai un peu hésité sur la taille, mais vu sa forme près du corps, je l'ai réalisée en 38 de peur d'être un peu à l'étroit. Au final, je suis ravie car cela me permet d'être parfaitement à l'aise tout en restant féminine. Je l'ai allongé de 4 cm pour correspondre à ma stature, ainsi elle tombe juste au dessus du genou comme j'aime porter une robe.

De manière générale, j'ai vraiment pris plaisir à coudre cette robe Bleuet. Les instructions sont très claires et facilite vraiment la couture. Et oui, même avec de l'expérience, on aime de bonnes explications avec des schémas assez clairs. D'ailleurs, Bleuet n'est pas adaptée aux couturières débutantes vu les détails techniques qu'elle présente. Mieux vaut avoir de bonnes notions de couture pour se lancer.

  [gallery size="large" link="none" ids="11471,11464,11465"]  

LE CHOIX DU TISSU


 

Je suis restée sur la couleur favorite pour coudre ma première Bleuet : le bleu ! Quoi que je fasse, cette couleur m'attire dès que je rentre dans une boutique ^^

Vu que j'avais un délai assez court pour coudre ma robe, je me suis rendue aux Coupons de Saint Pierre, ma boutique de secours lorsque j'ai envie d'aller vite. Après pas mal d'hésitation sur le style que je voulais donner à ma robe (chic, casual, estivales...), je me suis décidée sur cette viscose bleue. Ce que j'aime dans ce tissu, c'est que son côté uni n'est pas uniforme. Elle présente plusieurs nuances de bleu, très subtiles un peu comme pourrait l'être un chambray.

Le tissu n'est ni trop fin, ni trop épais mais dispose d'un joli tombé pour convenir à la forme de la robe. Il est facile à coudre, ne glisse pas et ne s'effiloche pas. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais je crois que l'effilochage d'un tissu m’obsède, j'en parle à chaque fois ^^En même temps, il n'y a rien de pie pour moi qu'un tissu qui me demande de passer plusieurs fois l'aspirateur durant une session couture ^^

Pour terminer ma robe, j'ai choisi des boutons assez sobres, bleu transparent dans le même ton que le tissu. Je les ai dénichés à la mercerie Frou-Frou, situé juste à côte de la boutique des Coupons.

  Et vous, avez-vous dit définitivement adieu à l'été ?

Je vous souhaite un très beau week-end et vous donne rendez-vous pour de nouvelles aventure la semaine prochaine.

signature-cousette-cherie   cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9 cousette-cherie-robe-bleuet-9  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11458,11459"] Enregistrer Enregistrer
 

Cette semaine, je continue sur ma lancée des robes mais cette fois c'est une version plus adaptée au soleil et à l'été que je vous dévoile. Voici donc, ma version de la robe Belle-île d'Anne Kerdilès Couture dans un tissu japonais à petits pois noirs, esprit chambray, de DIY District.

  cousette-cherie-robe-belle-ile-4  

LE CHOIX DU TISSU


 

La blogosphère est souvent à l'origine de belles rencontres et celle avec Diep, de la boutique DIY District en fait partie. C'est un véritable plaisir que de partager avec elle sa passion pour les tissus en général et plus particulièrement les tissus japonais qui font la spécificité de sa boutique. A chaque saison, une superbe sélection de tissus japonais vous est proposée, allant du traditionnel au plus moderne pour s'adapter à notre style de vie et nos tendances mode.

J'avais déjà eu l'occasion de vous parler des tissus DIY District notamment en ce qui concerne la dentelle. Lorsque j'ai envie d'une jolie dentelle, dans un coloris autre que noir ou blanc, c'est ici que je trouve mon bonheur. J'aurai d'ailleurs l'occasion de vous en reparler avec une création à venir dans les prochaines semaines.

Pour ma réalisation du jour, j'ai jeté mon dévolu sur ce chambray bleu à petits pois noirs, ma matière favorite pour l'été. La particularité du chambray réside dans son tissage, avec une chaine coloré et une trame en blanc. C'est ce qui donne un tissu uni mais sans avoir une couleur uniforme. La toile est légère, ce qui fait qu'elle est parfaite pour l'été car très agréable à porter avec sa légèreté.

Celui-ci ne déroge pas à cette règle. Il est légèrement plus raide qu'un chambray habituel mais ne tient pas du tout chaud. Il permet donc d'obtenir des créations estivales nécessitant de la tenue sans pour autant faire "sauna" ^^ Il est super facile à coudre car il ne glisse pas et ne s'effiloche pas.

En ce qui me concerne, j'ai craqué pour la version à pois mais deux autres versions trop mignonnes sont aussi disponibles avec des petites ancres. Je dois vous avouer que j'ai eu du mal à faire mon choix parmi toutes ces possibilités que j'affectionne ^^ Une robe Belle-île avec des petites ancres cela aurait été aussi dans le thème vous ne trouvez pas ?

  [gallery size="large" link="none" ids="11378,11379,11380"]  

LA PATRON BELLE-ILE


 

Cela faisait longtemps que je n'avais pas réalisé une création d'Anne Kerdilès Couture et pourtant elle fait partie de mes marques chouchou depuis mes débuts avec le blog. J'ai donc pris beaucoup de plaisir à coudre ma robe Belle-île et à retrouver les choses qui me plaisent tant avec les patrons d'Anne. Des coupes féminines avec de jolis détails, un livret d'explications toujours aussi clair et son univers ultra frais que j'adore.

La robe Belle-île est issu de la collaboration d'Anne Kerdilès Couture avec la boutique 36 Bobines qui depuis plusieurs saisons nous proposent des box coutures avec un patron inédit et toutes les fournitures nécessaires à sa réalisation (la box n'est plus disponible aujourd'hui mais vous pouvez facilement retrouver chaque éléments sur leurs sites internet respectifs).

La robe est parfaite pour l'été avec son côté sans manches. Elle est pleine de détails qui la rende douce et féminine : sa taille froncée, ses poches italiennes, ses empiècements épaules arrondis sur le devant et le dos, sa boutonnière.  

Le matériel nécessaire

  • 2m de tissu pour une laize d'1m10
  • 5 petits boutons
  • 1 zip invisible de 40 cm
  • De l'entoilage thermocollant

Les techniques utilisées

  • La patte de boutonnage et les boutonnières
  • Le zip invisible
  • Les fronces
  • Les pinces poitrines
 

Avec tous ces détails et techniques, je pense que la robe est destinée à une couturière confirmée. La partie délicate étant vraiment la pose de l'empiècement dos et devant. Je dois vous avouer que j'ai du m'y reprendre à plusieurs reprises pour avoir un arrondi correct. L'erreur que je pense avoir commis est d'avoir thermocollé les empiècements dos et devant dans leur totalité. J'aurai du m'arrêter à la partie patte de boutonnage, ainsi le tissu aurait été plus simple à manipuler au niveau des arrondis. Par contre, je n'ai pas du tout thermocollé les empiècements intérieurs.

Vous pouvez retrouver des tutoriels pour certaines étapes sur www.36bobines.wordpress.com.

J'ai ainsi cousu ma robe :

  • En taille 38
  • En posant un biais au niveau des emmanchures
  • En allongeant la jupe de 5 cm pour correspondre à ma stature (je n'ai pas touché à la hauteur du buste)
  • En enlevant le zip invisible. Avec cette taille, je dispose de suffisamment de largeur pour enfiler ma robe sans zip. Cependant, pour une version plus ajustée, il est indispensable.

Au final, je suis très satisfaite de ma robe. Elle est parfaitement dans l'esprit que je voulais, ni trop près du corps, ni trop ample pour être confortable à porter lors de grosses chaleurs sans pour autant faire "sac". J'aime beaucoup son côté décontracté avec ses poches italiennes mais de retrouver un côté féminin grâce à son buste travaillé. La seule chose qui peut me gêner, c'est l'encolure très proche du cou alors que je les préfère plus basse pour ne pas me sentir étouffer. A voir si la sensation persiste et si une adaptation est possible.

 

Et voilà ma version de la robe Belle-île, j'espère que celle-ci vous aura plu et n'hésitez à me demander plus de précisions si besoin ^^

 

A très vite !!!

signature-cousette-cherie  

A VOUS DE JOUER


  [gallery ids="11375,11376,11377"] Enregistrer Enregistrer
 

Quel plaisir de vous retrouver aujourd'hui et de vous parler d'un patron que j'aime beaucoup et qui est un symbole de mes débuts en couture. La parfaite petite robe selon moi, avec un esprit preppy que j'adore. Cela fut un vrai plaisir pour moi, et un beau moment nostalgique, que de retrouver mon patron et de refaire une version noire de cette robe, issue du magazine Burda Style et dans un tissu texturé noir de chez Atelier de la Création.

Et oui, la mythique petite robe noire est un indispensable de notre dressing !   cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

LE CHOIX DU TISSU


 

J'avais réalisé ma première version dans un tissu tailleur noir qui contenait un peu de laine. Le tissu parfait pour une robe chic, idéale pour toutes les occasions importantes ou non. Avec le temps, le tissu c'était abimé et légèrement détendu (malgré la doublure...) d'où mon envie d'une nouvelle version.

Je suis donc partie à la recherche d'un tissu similaire, noir et de bonne qualité pour que ma robe tienne dans le temps. J'ai fini par le dénicher dans la boutique parisienne de l'Atelier de la Création. Il s'agit d'un tissu noir texturé, c'est à dire qu'il présente un léger relief. En viscose et laine, il est parfait car il ne se froisse pas beaucoup et qu'il reste souple tout en ayant de la tenue. Le tissu est vraiment idéal pour la réalisation de cette robe qui demande un tissu qui marque bien tout en ayant un joli tombé. Ce qui est top, c'est qu'il est aussi disponible sur la boutique en ligne ^^

Le tissu est vraiment de bonne qualité et cela se voit au moment de le coudre. Il s'effiloche peu, ne glisse pas et prend facilement forme notamment pour les plis. J'ai ressenti la même chose au moment de le porter car le tissu suit mes mouvements. Comme quoi un vrai beau tissu fait vraiment la différence, je suis vraiment ravie de ma robe qui est mieux que ma première version.

  cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 [gallery size="large" link="none" ids="11363,11370,11365"] cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

LE PATRON BURDA


 

Quelques semaines après avoir débuté mes cours de couture (il y a de cela pas mal de temps maintenant ^^), j'ai eu envie d'un patron "défi " qui regroupait pas mal de techniques et qui allait me faire évoluer assez rapidement. J'avais envie d'une robe, bien entendu, et la seule source de recherche à cette époque était les magazines Burda. Après avoir feuilleté tous les numéros à ma disposition, je suis tombée nez à nez avec cette petite robe, so preppy issue du numéro d'août 2009. Je dois vous avouer que je n'ai pas réussi à savoir si le magazine était encore disponible, heureusement que j'avais fait des photocopies des explications ^

Ce numéro proposait une série de patron sur le thème "Paris" et cette robe l'illustre parfaitement. Une encolure bateau, des manches 3/4, marquée à la taille et un joli jeu de pli qui vient donner du volume à la jupe. Bref, ultra chic et preppy comme j'aime. C'est vraiment pour moi la robe que j'ai porté pour des soirées chic, des rendez-vous importants... elle s'adapte à toutes les situations, une paire de jolis talons et le tour est joué ^^

Bien que j'avais déjà quelques bases de couture en débutant mes cours, je penses tout de même avoir réalisé un peu tôt cette robe qui nécessite des techniques plus poussées et que je ne maitrisais pas encore. J'avais notamment eu des difficultés avec la pose de la doublure, de la fermeture éclaire invisible et la maitrise des plis mais heureusement que mon professeur de l'époque était là pour m'aider ^^ Ainsi, je la déconseille aux couturières qui débutent car on peut vraiment être en difficulté lors du montage.

Forcément, la seconde fois est beaucoup plus simple, mon compteur de cousettes ayant plus qu'explosé depuis ^^ Cette fois-ci, tout est allé assez rapidement et simplement. Cette fois, cousu une taille 36 car avec le 38 j'avais du reprendre au niveau du dos et approfondir les pinces. Je n'ai doublé que la partie jupe car la doublure en haut ne m'avait servit à rien la première fois.

Les modifications faites

  • J'ai cousu une taille en moins afin de ne pas reprendre au niveau du dos
  • J'ai supprimé la doublure sur la partie haute et ne l'ai conservé que pour la jupe
 

J'espère que ma petite robe noire vous aura plu. Et vous, quel est votre patron fétiche pour une petite robe noire parfaite ?

 

Très belle semaine !!

signature-cousette-cherie cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 cousette-cherie-robe-preppy-burda-5 cousette-cherie-robe-preppy-burda-5  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" size="medium" ids="11357"]   Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer
 

Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel article couture et plus particulièrement une nouvelle robe, la première sous le nom de Cousette Chérie. Et oui, mon addiction aux robes n'a pas du tout disparu, bien au contraire. Pourtant, lorsque je regarde mes dernières cousettes estivales, je me rends compte que je ne vais pas vous proposer beaucoup de robes. Mais promis, je rectifie cela lors de mon retour à Paris prévu en fin de semaine ^^

  robe-twiggy-cousette-cherie-4  

Cette fois-ci, je me suis laissée tenter par la robe Twiggy de Kit by Klo. Il faut dire que les différentes versions qui sont apparues sur Instagram, étaient toutes plus jolies les unes que les autres. Alors forcément, j'avais moi aussi envie de me lancer. Pour cela, j'ai choisi d'associer Twiggy à un tissu en jean à pois de chez Pretty mercerie.

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Ahhh, ce tissu c'est un peu toute une histoire. J'ai eu un coup de coeur pour lui lors de sa mise en ligne et très vite il s'est retrouvé dans mon panier. Mais voilà, je n'avais pas vraiment d'idée précise de patron avec qui l'associer. Il a donc été mis de côté mais à fait l'objet de plusieurs rebondissements. Une fois, il était destiné à la blouse Helsinki d'Orageuse Pattern, une autre fois à la robe Cami de Pauline Alice, avant de devenir une Twiggy.

Ce tissu en jean est assez fin et souple ce qui permet de facilement l'utiliser pour une robe, ou même une chemise. En revanche, il tient quelque peu chaud (oui, oui la séance photo en plein soleil me le confirme ^^). Du coup, il est idéal pour ce type de robe ample de mi-saison avec ces manches longues mais à éviter pour des petites cousettes estivales. En tout cas, en ce qui me concerne, c'est ce que je souhaitais, une pièce portable au printemps mais aussi à la fin de l'été.

Etant donné qu'il s'agit d'un jean, et sachant les mauvaises suprises que j'ai pu avoir avoir par le passé, j'ai bien pensé à laver deux fois mon tissu pour éviter qu'il ne rétrecisse une fois cousu. Mais je dois vous avouer que je n'ai pas vraiment eu le sentiment que cela fut le cas.

Une fois ces précautions prises, le tissu est facile à coudre car il ne glisse pas et ne s'effiloche pas, il marque facilement au fer, ce qui est parfait pour la création de la fente de manche.

 

LE PATRON TWIGGY


 

Lorsque Cloé, la créatrice de Kit by Klo a dévoilé, il y a quelques semaines déjà, sa robe Twiggy, je l'ai tout de suite aimé. Mais comme vous le voyez, il m'aura fallut pas mal de temps avant de me lancer ^^

Il s'agit pour moi de la petite robe de mi-saison idéale avec ses manches 7/8e qui permettent de ne pas se découvrir trop vite tout en ayant pas trop chaud avec les températures printanières. Twiggy est destinée aux couturières ayant de bonnes notions de couture car elle est pleine de jolis détails. Sa jupe froncée et ses poches italiennes lui donnent du volume et ses épaules tombantes en fond définivement une robe ample qui s'adapte à toutes les morphologies. En revanche, si comme moi, vous souhaitez éviter le côté trop ample, je vous conseille de couper votre tissu une taille en dessous de la vôtre.

La particularité de Twiggy se situe au niveau de ses manches avec sa fente volantée et son lien qui permet de la refermer avec un joli noeud. En ce qui me concerne, vu que je ne suis pas très très fan des volants, j'ai choisi d'uniquement conserver la fente avec le lien. Son dos est également entièrement boutonné. Il est recommandé 8 boutons pour le dos, mais étant donné que j'ai rallongé ma jupe de 5 cm en raison de ma taille, j'ai également ajouter deux boutonnières supplémentaires. J'ai aussi choisi de petits boutons métalliques plats que j'avais trouvé en brocante pour refermer ce joli dos.

  Le matériel nécessaire :
  • 2m de tissu
  • 8 boutons (prévoir 2 ou 3 de plus si vous allongez votre robe)
  • Du fil assorti
  Réalisation de la fente sans volant :
  1. Coupez deux bandes de tissus (une pour chaque manche) d'environ 4-5 cm de large et de la longeur de la fente.
  2. Marquez à la craie l'emplacement de la fente sur la manche mais aussi sur la bande.
  3. Superposez endroit contre endroit la bande à la manche en faisant correspondre la ligne de fente.
  4. Coudre à environ 3mm autour de la ligne de fente. Vous avez la possibilité soit d'avoir une fente en pointe soit une fente carrée (c'est celle-ci que j'ai choisi).
  5. Coupez le long de la ligne de fente en vous arrêtant un peu avant le bout. Venez cranter vers les coins ou la pointe de fente puis retournez la bande sur l'envers en la faisant passer à l'intérieur de la fente. Venez marquer au fer.
  6. Terminer par un surpiquage tout autour de la fente pour maintenir la bande à l'intérieur.
  7. Continuez selon la notice de montage pour placer la bande de fermeture.
  Mes adaptations :
  • Couper mon tissu une taille en dessous de celle recommandée par le tableau de mensuration
  • Enlever le volant de la manche et ne concerver que la fente
  • Faire des petits points invisibles au niveau de la boutonnière pour éviter qu'elle ne s'ouvre
 

Voici ma première réalistion de Twiggy et j'ai déjà envie de me lancer dans une seconde version. Avez-vous des idées de matières ?

J'espère que ma Twiggy vous plaira et vous souhaite une très belle semaine !

  robe-twiggy-cousette-cherie-5 robe-twiggy-cousette-cherie-5 [gallery link="none" size="large" ids="11163,11164,11169"] robe-twiggy-cousette-cherie-2 robe-twiggy-cousette-cherie-2 robe-twiggy-cousette-cherie-9   signature-cousette-cherie

A VOUS DE JOUER


  [gallery link="none" ids="11172,11173,11174"]