Et voilà, tout a une fin… Les moments d’échange, de joie et les rires… Ahhhh vous avez eu peur !!! Mais non je ne vous parle pas de la fin du blog mais plutôt de l’été ^^  Même si on a un petit été indien qui s’installe, on sent que les journées raccourcissent et que les piques-niques et barbecues en tout genre sont bientôt terminés.
C’est ma dernière cousette d’été que je vous dévoile sur le blog aujourd’hui. Un tissu que j’adore, le crêpe de viscose pluie de pétales d’Eglantine et Zoé et un coup de coeur pour une robe, Dharma d’Atelier Vicolo n6.

 

cousette-cherie-robe-dharma-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

J’ai un peu l’impression de me répéter, mais mon adoration pour les tissus de Zoé ne faiblit pas. Chaque nouvelle collection est un enchantement, les coup de coeur instantanés. Il est difficile de résister !

Églantine et Zoé est la boutique vers laquelle je me tourne en premier pour trouver le tissu parfait pour une cousette précise. Mais parfois, c’est plutôt le patron qui dicte les règles. Pour Dharma ce fut le cas, je ne pouvais imaginer ma première version dans un autre tissu que ce joli crêpe de viscose pluie de pétale au fond rose.

Il est vraiment parfait ! Lumineux, un imprimé canon et surtout il ne se froisse que très peu. Si vous vous souvenez, le froissage est le seul défaut que je trouve aux tissus de Zoé. Mais cette fois, c’est vraiment top tout juste les plis naturels d’un tissu.
En plus de cela, ma robe est légère à porter grâce à sa fluidité. Je regrette vraiment de ne pas avoir pu en profiter un peu plus. Mais bon cela sera pour l’année prochaine ^^

Il est également disponible dans une version à fond écru, tout aussi joli et lumineux.

Les + :

  • La qualité du tissu
  • Sa fluidité
  • La couleurs lumineuses

Les – :

  • Aucun

 

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

 

LE PATRON DHARMA


Cela fait quelque temps que j’observe de loin les patrons de la marque Atelier Vicolo n6. Franscesca est italienne et créatrice de la marque aux patrons féminins, mais aussi originaux tout en restant frais et délicat. Elle propose des modèles allant de la taille 38 à 50 qui s’adaptent à tous les nouveaux de couture. Sur le site on y découvre donc ses patrons et des kit couture mais aussi depuis plusieurs semaine, une très belle sélection de tissus aux motifs très sympa et tendances.

Le premier patron que j’ai acheté chez Atelier Vicolo n6 est la robe Dalila que j’aime beaucoup. Je dois vous avouer que j’avais couper le tissu pour cette robe l’automne dernier mais par ma,que de temps, elle est restée tel quel… Peut être que l’arrivé de cette saison dans les prochaines semaines, va me donner envie de la terminer ^^

Cet été, j’ai donc craqué pour la robe Dharma. Il s’agit d’une robe boutonnée sur le devant avec un joli volant à intégrer et une jupe froncée. Les manches sont courtes mais assez évasées ce qui donne un côté très sympa à la robe. La jupe dispose de poches pour un côté décontracté et la fermeture se fait via un zip invisible.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m80 de tissu en 1m40 de laize
  • 5 boutons de 10-12mm de diamètre
  • Un zip invisible de 25cm
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les pinces poitrine
  • Les pinces au dos
  • Les fronces de la jupe et du volant
  • Réalisation d’une boutonnière
  • L’ourlet roulotté

 

En ce qui me concerne, j’ai retiré les poches de la jupes et je n’ai finalement pas eu besoin du zip. Cela est dû à la taille que j’ai choisi pour ma robe. Le tableau des tailles m’a un peu interpelé… Si je le suis à la lettre, je suis normalement dans un 42, une différence de taille avec ce que je couds d’habitude. Mais bon, je me suis dit que les italiens avaient être une autre manière d’évaluer les tailles. Je suis donc partie sur le 42 et sincèrement je pense qu’une taille en dessous aurait suffit. Même si j’adore la porter comme ça, je vous avoue que je la voyais plus ajustée dans mon esprit.

En dehors de la taille, je ne pense pas que d’autres modifications soient à envisager.

Je pense que cette robe est accessible à un niveau intermédiaire de couture vu les différentes techniques utilisées. Mais si on les maitrise, elle se coud assez rapidement ce qui est top pour une robe.

 

En résumé :

  • Un tissu parfait grâce à sa fluidite
  • Un patron qui taille large, se méfier du tableau des tailles
  • Une robe qui s’adapte à toutes les occasions
  • Un patron disponible dans 3 langues, italien, français et anglais

 

Et voilà, j’espère que cette dernière cousette d’été vous plaira. En ce qui me concerne, j’ai hâte de vous dévoiler mes cousettes automnales, ma saison favorite !

A très vite !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

cousette-cherie-robe-dharma-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

L’été est synonyme de soleil et de plage mais aussi de saison des mariages. Cette année, un seul mariage de prévu mais cela risque d’être une autre histoire l’année prochaine ^^

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, j’adore les mariages !!! C’est pour moi un moment magique durant lequel deux personnes se promettent de s’aimer toute leur vie, quelques soient les épreuves. L’émotion qui s’y dégage me fait souvent (non tout le temps ^^) pleurer. Ce que j’aime aussi, c’est l’organisation du mariage en lui-même. L’esthétique, les fleurs, le lieu et surtout la robe de mariée. J’aurai dû devenir wedding planner, je me serais éclaté à organiser et penser à tous les détails ^^

Je suis le type de fille à ne pas aimer porter deux fois la même robe. Du coup, j’en couds une nouvelle à chaque occasion.

Cette année, j’ai vraiment hésité pour le patron, notamment en ce qui concerne la forme que je voulais. Tous ce dont j’étais sûre, c’était la couleur. Je voulais un rose corail mais pas trop, ni trop vif, ni trop pâle ^^ Pas compliquée la fille dires-vous ^^

J’ai changé d’idée à la dernière minute car mon tissu était trop fluide pour le patron retenu. Le tissu à la couleur parfaite comme je voulais est un Églantine et Zoé, une viscose sergé rose pêche. Malheureusement, je n’ai pas pensé au fait qu’il serait trop fluide pour le patron de Ma Petite Robe Glamour de Ma Polloche pour lequel le tissu doit avoir plus de tenu… J’ai donc dû changer à la dernière minute de patron car je n’avais pas le temps de trouver un nouveau tissu à la couleur parfaite. J’étais vraiment déçue car c’est cette robe que je voulais vraiment, mais bon ce n’est que partie remise ^^

Au final, je suis partie sur un autre type de robe mais toujours avec un décolleté dans le dos, la robe Leaf (que j’aime tout autant) de Dessine moi un Patron. Franchement, je suis ravie, j’adore l’effet obtenu en associant les deux et la robe a été très agréable à porter durant toute cette journée. Je vous invite à la découvrir un peu plus bas ^^

Du coup, j’ai beaucoup épluché les marques de patrons pour trouver des modèles parfait pour ce type d’évènement. Je me suis donc dit que j’allais partager avec vous ma sélection de patron de robe que je pense convenir pour un mariage. Qu’en dites vous ?


LES ROBES DOS NU


 

patrons-robes-dos-nu

  1. Robe Décembre de Atelier Charlotte Auzou
  2. Robe Leaf de Dessine moi un patron
  3. Robe Alvernia de Opian Genève
  4. Robe Georgina de République du chiffon
  5. Robe Negara de Pretty Mercerie
  6. Ma petite robe glamour de Ma Polloche

patrons-robes-patineuses

 

LES ROBES PATINEUSES


 

patrons-robes-patineuses

  1. Robe Amandine de Coralie Bijasson
  2. Robe Belladone de Deer and Doe
  3. Robe Aurore de Coralie Bijasson
  4. Robe Raine de Jennifer Lauren Handmade
  5. Robe Formidable de Louis Antoinette Paris
  6. Robe Cambie de Sewaholic

patrons-robes-patineuses

 

LES ROBES CLASSIQUES


 

patrons-robes-classiques

  1. Robe Joséphine de PM Patterns
  2. Robe Belleville de Louis Antoinette Paris
  3. Robe Amicie de Coralie Bijasson
  4. The Sussex Cape Dress de Style Arc

 

LES ROBES RÉTROS


 

patrons-robes-retro

  1. Robe Andria de Anne Kerdiles Couture
  2. Robe Seda de Pauline Alice
  3. Robe Chiara de Wear Lemonade

 

LES ROBES LONGUES


 

patrons-robes-longues

  1. Robe Myrna de Colette Pattern
  2. Robe Trésor de Super Bison
  3. The Mayfair Dress de Nina Lee

 

LES ROBES D’HIVER


 

patrons-robes-hiver

  1. Robe Dalila d’Atelier Vicolo n°6
  2. Robe Claudette de Colette Pattern
  3. Robe Eliana de Pauline Alice
  4. Robe Régine de République du Chiffon
  5. The Hattie Woven Dress de Style Arc

 

LES COMBINAISONS


 

patrons-combinaisons

  1. Combinaison Petra de Louis Antoinette Paris
  2. Combinaison Aime comme Magnétique de Aime comme Marie
  3. Combinaison Copenhague d’Orageuse
  4. Combinaison Jackie de République du Chiffon

 

MA NOUVELLE VERSION DE LEAF


 

Arriver à coudre ma robe a été une sacrée épopée ^^ Déjà, j’étais très en retard sur mon planning… J’avais initialement prévue de la coudre avant de partir en vacances mais il m’a manqué du temps. Du coup, je n’avais pas d’autres choix que de la coudre en 4 soirées. Là où cela s’est corsé, c’est lorsque j’ai commencé à lire le livret d’explication du patron de Ma Petite Robe Glamour. Je me suis assez vite rendue compte que mon tissu n’allait pas du tout… Trop souple, trop fluide, il n’aurait pas marqué les plis et le dos comme je l’aurais voulu. J’ai donc essayé de trouver une solution, notamment de thermocoller le dos. Merci à Émilie de Ma Polloche pour ses conseils, j’ai assez vite compris que cela serait compliqué.

Deux solutions s’offraient donc à moi :

  1. Trouver un nouveau tissu
  2. Changer de patron

Avec mon timing très serré, j’ai vitre opté pour la deuxième solution. J’avais déjà galéré à trouver le tissu à la couleur parfaite, qu’en trouver un second avec plus tenue me semblait impossible en une soirée.

J’ai donc choisi de changer de patron. Il me fallait donc un modèle pouvant convenir à un mariage, simple et rapide à réaliser, et si possible déjà cousu une première fois pour le coudre les yeux fermés ^^

Au moment de mon test de la robe Leaf de Dessine moi un Patron, je m’étais imaginer une version cérémonie. C’est donc naturellement que j’ai retenu ce patron. Il faut dire, que la fluidité et la douceur de la viscose d’Eglantine et Zoé viennent parfaitement s’associer à Leaf. Le combo parfait !

En ce qui concerne la couture, je vous invite à relire mon premier article sur Leaf. Mon avis n’a pas changé, je suis dingue de cette robe. Elle s’adapte vraiment à toutes les occasions et peut être à la fois bohème et très chic. Je suis ravie, car je vais pouvoir facilement reporter cette nouvelle version.

J’ai effectué quelques modifications par rapport à ma première Leaf. Je souhaitais que la ceinture vienne un peu plus marquer la taille. Pour cela, j’ai :

  • Élargie la ceinture d’1,5 centimètre
  • Allongé la ceinture en coupant une longueur de plus à sa longueur initiale

Ces modifications m’ont permis de mieux marquer la taille en faisant un tour complet avec la ceinture. J’ai également raccourci ma robe de 5 centimètres tout en couvrant légèrement le genou. Enfin, j’ai cette fois thermocollé la parementure au niveau du dos pour maintenir un peu plus cette zone tout en gardant un joli tombé.

En ce qui concerne le tissu, il est vraiment parfait pour ce patron. Il permet un joli tombé tout en fluidité ce qui est parfait. La robe est un vrai plaisir à porter, très confortable. La couleur était pile celle que je recherchais, malheureusement elle n’est plus disponible mais le coloris orange sanguine est vraiment chouette aussi ^^

 

J’espère que cet article vous aura plu et qui vous aidera dans vos recherches de robes pour une cérémonie. N’hésitez pas à partager avec moi vos patrons fétiches qui pourront aussi nous inspirer ^^

 

A très vite !

signature-cousette-cherie

A VOUS DE JOUER


 

 

 

Après une petite semaine de pause et de repos, me voilà de retour avec une nouvelle cousette. Quel plaisir de prendre des photos en vacances, à découvrir de nouveaux endroits très jolis, tout en visitant. Le vrai plus de partir à la montagne (si vous m’avez suivi sur Instagram, vous avez pu voir que j’étais partie en Auvergne ^^), c’est que l’on ne meurt pas de chaud en période de canicule ^^

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un tissu qui a patiemment attendu son tour, le tissu Golden Flowers vert de gris de chez Cousette. Je n’arrivais pas à me décider sur le patron et j’ai changé un certain nombre de fois d’idée. Et oui, je n’avais pas envie de me tromper tellement je le trouve beau ^^ C’est finalement, le petit dernier de Cosy Little World, Ségur, qui m’a convaincu.

 

cousette-cherie-robe-segur-3

 

LE CHOIX DU TISSU


 

La boutique Cousette fait partie de mes boutiques référence en matière d’achat de tissu. J’achète les yeux fermés et à chaque fois que je me rend sur le site, je suis certaine de trouver ce que je cherche et de craquer très rapidement ^^ Depuis quelque temps, j’évite d’y jeter un oeil car j’essaie de réduire mon stock de tissu avant un éventuel déménagement et si je m’y rend je suis certaine de ne pas m’y tenir.

Depuis plusieurs saisons, la marque vous propose des collections capsule en son nom et en édition limitée. J’avais déjà eu l’occasion de vous en parler avec mon top Jimmy cousu dans le Jungle de Fleurs pastel issu de la collection « En attendant l’été ».

Cette fois-ci, j’ai été contactée pour découvrir un tissu de la collection « Trait d’or ». Mon choix c’est tourné vers Golden Flowers vert de gris, une vraie merveille ^^ Franchement le choix a été difficile car tous les tissus de cette collection sont beaux. Les versions caramel et nude sont sublimes et je pense rapidement craquer.

En dehors d’être très belle, cette viscose est incroyable. Fluide et douce au touché, elle se froisse très peu. C’est un véritable plaisir de la porter, surtout lorsqu’il fait chaud. Sa fluidité permet de ne pas mourir de chaud tout en restant bien habillée grâce à son joli tombé.

Généralement, je ne porte pas ce type de couleur mais cette fois, j’ai été conquise. Cette nuance de vert d’eau tirant vers le gris est parfaite. Lumineuse et délicate, je l’adore. Ce tissu est un vrai coup de coeur !!

 

Les + :

  • La qualité du tissu
  • Sa douceur et sa fluidité
  • La couleurs lumineuses

Les – :

  • Aucun

 

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

 

LE PATRON SEGUR


 

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais le patron Monceau de Cozy Little World est indéniablement celui que j’ai le plus cousu et rentabilisé. C’est donc toujours avec impatience que j’attends le petit dernier de la marque et je dois vous avouer que je suis jamais déçue ^^ J’ai cousu chaque modèle de la marque et à chaque fois je suis ravie et je prends un vrai plaisir.

Cela c’est confirmé au moment de la sortie du patron Ségur, encore une pépite que j’ai aussitôt acheté. Cette fois encore Cozy Little World a frappé fort avec un patron trop canon, aux possibilités infinies.

Ségur c’est à la fois un top mais aussi une robe avec lesquels on peut laisser libre court à son imagination de couturière. Bref, on se fait plaisir ^^ Il est parfait pour l’été avec ses fines bretelles (mais soutien gorge compatibles ^^), féminin et léger à porter.

Pour la version top, pas moins de 7 variantes possibles pour le devant et 4 pour le dos que l’on peut ensuite décliner en robe. On joue alors avec un devant simple ou boutonné, à basque ou avec un décolleté coeur, et même un ajout de frou-frou. Pour le dos, pareil, il peut être simple ou boutonné mais aussi élastiqué.

Vous l’aurez compris, l’achat du patron est très vite rentabilisé, d’autant plus qu’il est vraiment accessible en l’achetant en PDF.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize pour la robe
  • 4 boutons de 10-12mm de diamètre
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les pinces poitrine
  • Les fronces de la basque
  • Réalisation des boutonnières

 

En ce qui me concerne, j’ai eu envie d’une petite robe pour l’été et je l’ai eu ^^ Elle a été parfaite pour les dernières journées de canicule. L’alliance du tissu fluide et de la coupe est parfaite ! Pour ma robe, j’ai choisi la version boutonnée sur le devant et sans volant. Je la voulais très simple mais pas trop simple ^^

J’ai coupé une taille 38, et cette fois encore (cf mon article précédent et mes malheurs de taille ^^) c’était trop large… En fait, j’avais peur que la partie haute soit trop ajustée du coup je n’ai pas voulu tenter le 36. Finalement, la coupe est plutôt large et j’ai du reprendre sur les côtés pour obtenir une forme plus près du corps au niveau du haut.

En dehors de cela, je n’ai fait aucune modification. Le patron est simple à coudre et se prête parfaitement aux couturières débutantes qui pourront évoluer en fonction des variantes.

En résumé :

  • Un patron simple à coudre selon les options
  • Un patron très vite rentabilisé
  • Des marges de couture non incluses
  • Un patron qui taille large, pensez à couper une taille en dessous si besoin
  • Une robe parfaite pour les fortes chaleur mais qui peut se faire très chic
  • Un tissu qui s’adapte parfaitement grâce à sa fluidité

 

Je m’imagine déjà des versions tops, à glisser sous une veste ou un pull à l’automne. Et vous, est-ce que vous commencez également à réfléchir à vos projets de la rentrée ?

 

Très belle fin de semaine à tous !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

cousette-cherie-robe-segur-3

 

A VOUS DE JOUER


 

 

 

 

 

Cette semaine est une semaine un peu particulière car je fête sur Instagram mes 10 000 abonnés. Je voulais sincèrement vous remercier d’être toujours plus nombreux à me suivre chaque jour et à apprécier mes aventures et cousettes ^^ Merci pour votre soutien, vos conseils mais aussi vos encouragements et votre bienveillance. Grâce à Instagram, j’ai eu la chance de faire de très belles rencontres, de partager avec vous tous ma passion pour la couture. J’ai donc eu envie de vous remercier par le biais d’un concours dont je vous laisse découvrir les modalités sur mon compte Cousette Chérie.

Et ce concours débute avec Emilie, la talentueuse créatrice de Dessine moi un Patron. Pile le jour où je voulais vous dévoiler ma version de Leaf, le patron ultra CANON de la dernière collection sortie la semaine dernière !!

 

cousette-cherie-robe-leaf-3

 

LE PATRON LEAF


 

La semaine dernière, je vous présentais ma première création issue de la nouvelle collection de Dessine moi un Patron, le top Bloom. Comme je vous le disais, j’ai eu un vrai coup de coeur pour deux nouveaux modèles, Bloom et Leaf. En voyant le dessin technique et les premières versions de Leaf d’Emilie, je me suis tout de suite dit qu’elle était tout simplement CANON!!! et qu’elle allait devenir ma nouvelle robe favorite ^^

Pourtant, Leaf est portefeuille… Une forme que je ne porte pas en robe. Mais là, ce n’est pas n’importe quel portefeuille, il est dans le dos !! Et cela change tout, car le devant est une robe classique avec un buste ajusté à l’encolure assez sage et une jupe avec des plis plats. Mais le dos est merveilleux avec un décolleté créé par le côté portefeuille de la robe. Les emmanchures me rappellent celles de Syrocco avec la possibilité de les laisser tombantes ou de les relever pour créer un petit revers. Cette robe se porte longue ou au genou et est ultra légère et vaporeuse, parfaite pour cet été.

Des parementures devant et dos permettent une jolie finition de la robe et d’avoir une vraie belle pièce dans son dressing.

Leaf est aussi un petit haut légèrement décolleté devant avec sa petite fente (ou non ^^), boutonné dans le dos et toujours avec ces petites manches à revers.

En gros, quand vous achetez Leaf, vous avez deux patrons en un seul. D’autant plus, que les deux versions n’ont qu’une seule pièce en commun, la parementure intérieur !

Donc vous l’aurez compris, ma première version est une robe ^^ Je l’ai réalisé en 38 et je n’ai apporté aucune modification. Elle tombe parfaitement et à l’effet tel que je le recherchais. Un buste ajusté mais qui reste fluide, une jupe vaporeuse et une taille marquée. J’ai choisi de laisser les manches tombantes et une longueur sous le genou pour un esprit un peu rétro.

 

Le matériel nécessaire (pour la robe) :

  • 2m60 pour une laize d’1m40
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les pinces et les plis
  • La parementure

 

Les techniques utilisées ne sont pas trop compliquées et le livret d’explication permet une avancée en toute sérénité sur le montage. Pour autant, je conseille la robe Leaf aux couturières intermédiaires qui auront déjà eu quelques réalisations à leur actif.

Vous l’aurez donc compris, Leaf est un coup de coeur absolu. Je ne lui trouve aucun défaut et je pense déjà en refaire une prochainement, notamment pour aller au mariage d’une de mes amies.

 

 

LE CHOIX DU TISSU


Pour ma première Leaf, j’ai tout de suite vu cette viscose fleurie bleu marine, achetée lors des soldes d’hivers chez Mondial Tissu. Malheureusement, elle n’est plus disponible en boutique mais allez y jeter un oeil car d’autres versions à fleurs sont tout aussi jolies ^^

Le tissu est vraiment parfait pour la robe. Non transparent, fluide, il lui donne un joli tombé tout en lui garantissant une certaine fluidité lorsqu’elle bouge. Les plis et pinces sont facilement marqués et le tissu ne se froisse pas lorsqu’on le porte, ce qui n’est vraiment pas négligeable.

Par contre, la viscose était imprimée sur une face. Ainsi, si un fil vient à être tiré cela entraine une marque blanche que l’on ne peut pas rattraper. Ainsi, lorsque vous êtes fasses à ce type de tissu, n’hésitez pas à choisir une aiguille et des épingles assez fine, puis à coudre doucement pour garder la maitrise du tissu.

 

Et voilà après trois semaines, j’ai terminé avec ma lancée Dessine moi un Patron et je dois vous dire que j’ai beaucoup de chose à dévoiler dans les prochaines semaines.

J’ai été prise d’une frénésie de couture, il faut dire qu’il fallait bien préparer la valise pour les vacances ^^ Oui Oui je repars dans une semaine pour un voyage de dingue, je vous en dis plus dans la semaine ^^

 

Je vous souhaite une très belle semaine à tous !

signature-cousette-cherie

 

cousette-cherie-robe-leaf-3

cousette-cherie-robe-leaf-3

cousette-cherie-robe-leaf-3

cousette-cherie-robe-leaf-3

cousette-cherie-robe-leaf-3

 

A VOUS DE JOUER


 

 

Très belle année à toutes !!!! Je vous souhaite plein de belles choses pour cette année 2018. L’amour et la santé pour vous et vos proches mais surtout une très belle année créatives.

Et oui, l’année 2017 a laissé place à 2018. Cette année a filé à une vitesse folle, je n’arrive toujours pas à réaliser tout ce qui a pu se passer. Beaucoup de choses sont venues chambouler ma vie, j’ai été prise d’une envie de faire un break et ainsi me redécouvrir et faire le bilan de ce que je voulais vraiment. Je m’arrête là car je vous donne rendez-vous prochainement pour faire le bilan 2017 et les objectifs 2018. 

Je commence cette année en vous dévoilant celle qui finalement aura été ma robe de fête et que j’adore, la robe Orla de French Navy Patterns avec un tartan de folie de chez Pretty Mercerie. 

 

cousette-cherie-robe-orla-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Le tartan est l’imprimé que j’adore et qui me suit tous les hivers. Je dois faire un vrai blocage car je suis littéralement hypnotisée par lui lorsque je rentre dans une boutique. J’ai rapidement envie d’acheter chaque tissu ou modèle lorsqu’il s’agit de vêtement déjà cousu. Cette année, j’ai réussi à me réfréner contrairement à l’année dernière où j’avais craqué pour plusieurs versions de tartan. Mon stock commençant à prendre de l’importance, je me suis dit qu’il fallait rester raisonnable. Pour autant, je ne pouvais pas ne pas craquer, encore plus lorsque j’ai aperçu ce tartan bleu et vert chez Pretty Mercerie. Il est parfait, pile dans l’idée que j’avais pour coudre une robe à l’esprit « preppy ». 

En recevant le tissu juste avant les fêtes de fin d’année, j’ai tout de suite su que ma robe serait celle que je porterais à Noël ou au nouvel an. 

Je n’ai pas une seule seconde été déçue par le tissu en le découvrant. Il est épais tout en restant souple pour avoir un joli tombé et de jolis mouvements. Il permet à ma robe d’avoir de la tenue au niveau du buste et de la légèreté sur la jupe accentuée par les fronces. 

Il a vraiment le tissage voulu par le tartan. Il a donc tendance à s’effilocher mais cela est normale. Avec un coup de surfilage, je problème est rapidement résolu. 

Mis à part cela, il n’y a rien à lui reprocher. Il est facile à coudre car il ne glisse pas et il marque bien les pinces. De même, les fronces sont simples à réaliser bien que le tissu soit épais. 

En résumé, le plus difficile n’est pas de coudre ce tissu mais de réussir ses raccords ^^

 

LE PATRON ORLA


 

Dans mon esprit, j’avais ma parfaite robe tartan. Je la voulais patineuse avec une taille froncée pour un beau volume sans agressivité. Je ne voulais pas de pinces poitrines mais plus des pinces devant et dos pour pouvoir avoir un buste plus cintré (et mine de rien c’est mieux pour les raccords ^^). 

J’avais aperçu la robe Orla de French Navy Patterns en découvrant le blog de Allie Jackson une couturière américaine dont j’aime beaucoup l’univers frais et féminin. Elle est une adapte des formes vintages mais adaptées à notre époque.

C’est donc naturellement que le patron m’est venue en tête pour utiliser ce tartan car il répondait à tous mes critères. Le gros plus de la robe Orla est que le patron est gratuit. Ainsi, aucune excuse pour ne pas succomber !!

Ma version a été cousue en taille 38 ou M soit un 8 en taille américaine. Je n’ai pas allongé ma hauteur de buste. J’ai simplement allongé la jupe de 4 cm et cousu des manches longues au lieu des manches courtes proposées. 

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m80 de tissu pour une laize de 1m45. J’ai prévu plus de tissu pour pouvoir faire mes raccords
  • Un zip invisible de 60 cm
  • Du biais pour l’encolure

Les techniques utilisées :

  • La coupe du tissu afin d’obtenir de bons raccords
  • La pose du zip invisible
  • Les pinces
  • Le fronçage

En soi, la robe est simple à réaliser et nécessite peu de connaissances techniques en couture. Elle permet aux couturières débutantes de découvrir de nouvelles techniques assez accessibles comme le fonçage, les pinces et le montage de manches, tout en ayant une jolie pièce à la fin. La principale difficulté réside dans la pose de la fermeture à glissière invisible. 

Ce que j’aime avec cette robe c’est qu’en l’associant à de jolis collants, j’ai ainsi pu la porter en soirée de fêtes mais je pourrais aussi la porter au quotidien. Ainsi, je pourrais en profiter plus souvent et éviter qu’elle ne reste dans ma penderie suite à une coupe plus habillée.

 

Et vous, qu’elle a été votre tenue pour les fêtes ?

 

Je vous souhaite encore une fois une très belle année 2018 !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-orla-1

cousette-cherie-robe-orla-1

cousette-cherie-robe-orla-1

cousette-cherie-robe-orla-1

cousette-cherie-robe-orla-1

 

A VOUS DE JOUER


 

 

Je suis super contente de vous retrouver aujourd’hui sur le blog. Ma petite pause de la semaine dernière n’était pas vraiment prévue mais le froid a eu raison de moi et m’a cloué quelques jours au lit, rendant impossible toutes prises de photo ^^

J’ai donc profité d’une rare éclaircie ce week-end pour prendre des photos et ainsi vous dévoiler ma version de la robe Belleville de chez Louis Antoinette dans un crêpe élasthanne acheté à New York.

 

cousette-cherie-robe-belleville-1

 

LE PATRON BELLEVILLE


 

La nouvelle collection « Lutèce » de Louis Antoinette est sortie en septembre, pile poil pour la rentrée. En la découvrant, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la robe Belleville comme souvent avec les patrons de robe de la marque. Cette nouvelle collection est une invitation au voyage au travers des stations du métro parisien et se compose également du short Mirabeau, du manteau Abbesses et du top Voltaire.

Comme pour ses précédentes collection, la marque vous propose ses modèles en patron pochette mais aussi en kit (mis à part le manteau Abbesses) comprenant le tissu et toutes les fournitures nécessaires pour réaliser la pièce. Mais la principale nouveauté de cette fin d’année est l’ouverture du site CAPSUL Studio créé par la marque et qui vous propose d’acheter des vêtements finis et confectionnés par des couturières certifiées. Ces vêtements sont réalisés à partir de plusieurs marques de patrons, dont ceux de Louis Antoinette et franchement il y a déjà des pièces ultra canon !!

La robe Belleville, est une robe marquée à la taille qui trouve toute sa féminité dans son décolleté croisé sur le devant et à l’effet drapé obtenu par un jeu de pli, un peu dans l’esprit d’une robe portefeuille. Le bas de jupe souligne les courbes, sans être trop ajustée, et trouve son originalité dans ces grandes poches à rabat. Vous l’aurez compris, Belleville est féminine mais peut être adaptée au jour où à la nuit selon le tissu que l’on choisit. D’ailleurs elle serait parfaite pour les fêtes de fin d’année vous ne trouvez pas ?

Ma version, je l’ai voulu noire pour une soirée chic. Mine de rien, on n’a jamais assez de petites robes noires dans sa garde robe ^^

Je l’ai réalisée en 38 mais je pense que j’aurai dû garder le 38 pour le bas et couper le haut en 36. En effet, j’ai du resserrer un peu plus l’élastique au niveau du dos car sinon ma taille n’était pas assez marquée et la robe paraissait trop tombante sur le haut dévoilant un maxi décolleté. En dehors de cela, je n’ai réalisé aucune modification sur la longueur des manches et de la jupe.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m80 de tissu pour 1m40 de laize
  • 90cm d’élastique de 7mm de large
  • Du thermocollant

Les techniques utilisées :

  • Les plis
  • Les poches à rabat
  • Les manches
  • Le thermocollant 
  • La pose d’un élastique 

 

Les techniques utilisées ne sont pas très difficiles en soi mais mieux vaut avoir acquis les bases en couture avant de se lancer car Belleville regorge de détails qui nécessitent un peu de temps de réalisation. Dans tous les cas, vous pouvez compter sur le livret d’explication, qui comme toujours est très clair et précis. Il vous accompagne à chaque étape de couture et vous permet des surmonter les techniques plus difficiles.

 

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Cette version de Belleville, je l’ai voulue sobre et chic pour convenir à tous types d’occasions. Alors quoi de mieux qu’une version noire, l’ultra basique de nos dressings ?

Pour cela, j’ai choisi un crêpe, acheté lors d’un de mes séjours à New York, contenant de l’élasthanne pour un maximum de confort. Il est assez lourd, garantissant ainsi un joli tombé à la robe et éviter qu’elle ne soit transparente.

Je pense que pour réaliser Belleville, mieux vaut se diriger vers un tissu alliant fluidité et tenue pour bien marquer les plis et les poches à rabat mais en ayant l’effet drapé voulu par le patron.

 

Je vous souhaite à toutes un bon courage pour cette fin de semaine !

signature-cousette-cherie

cousette-cherie-robe-belleville-1

cousette-cherie-robe-belleville-1

cousette-cherie-robe-belleville-1

cousette-cherie-robe-belleville-1

cousette-cherie-robe-belleville-1

 

A VOUS DE JOUER