Je suis super heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour enfin vous dévoiler ma version du short Pippa, le petit dernier de Dessine moi un Patron. Lorsque Emilie m'a proposé de tester son Poum Poum short, je ne pouvais pas refuser tellement il est CANON !!

  short-pippa-cousette-cherie-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Je dois vous confier un secret, j'ai créé ma petite tradition à moi ^^ Lorsque je voyage, j'essaie à chaque fois de trouver une boutique de tissus pour pouvoir rapporter quelques mètres (bon ça ne marche pas non plus à tous les coups ^^). C'est mon petit souvenir à moi ! De cette manière, lorsque je porte mon vêtement, je me souviens de ces bons moments.

Le tissu du jour est un de mes souvenirs de mon voyage en Floride d'avril dernier, acheté chez Ultra Fabrics, une boutique de Miami. La boutique est vraiment sympa et propose un choix très complet. Il est vraiment très facile de dénicher de jolies merveilles et il y a même un petit rayon "sales" au fond de la boutique. C'était mon premier achat américain, alors je dois vous avouer que la phase conversion yard/mètre a été compliquée ^^

J'ai spécialement acheté ce tissu pour réaliser mon Pippa. En le voyant, j'ai tout de suite su qu'ils étaient fait pour se rencontrer ^^ Il s'agit d'un vichy  un peu particulier. Ce n'est pas un simple coton mais un tissu tissé un peu plus épais. Ce tissage permet d'obtenir ces petites lignes qui forment des losanges (je suis désolée mais ils sont difficiles à montrer en photo, j'espère que vous les apercevrez). J'ai tout de suite aimé cet imprimé classique combiné à un tissage plus complexe pour un effet de dingue !

Le tissu est top pour réaliser Pippa, car son côté plus épais qu'un coton, lui apporte la tenue nécessaire pour une telle pièce. Pour autant, il ne tient pas chaud durant les chaleurs estivales. Il est aussi très agréable à coudre mais s'effiloche un peu, alors l'étape du surfilage n'est pas à négliger.

 

LE PATRON PIPPA


 

Pippa a été rebaptisé le Poum Poum short et la raison à cela est super simple : il nous fait un popotin de dingue !!! Véridique ^^ Au delà de ça, il s'agissait de son nom de code durant toute la phase de test du patron. On espérait toutes être sublimées en le portant et franchement Emilie a assuré car c'est définitivement le cas.

A la base, les shorts ne sont pas ma grande passion. Ils étaient pour moi synonyme de plage mais depuis l'année dernière, il m'arrive d'en porter à la ville dès lors qu'ils n'ont pas cet effet "vacances". Avec Pippa s'est définitivement le cas avec ces jolis détails féminins. Toute son originalité réside dans sa découpe devant qui lui donne un air de petite fleur. Combiné à des finitions au top avec ses poches italiennes, et ses parementures pour le bas, Pippa est vraiment une belle pièce à intégrer dans son dressing.

Ce que j'aime, c'est qu'il n'est ni taille basse, ni taille haute, ni trop court, ni trop long et que sa large ceinture vient souligner la taille. Il est ultra confortable à porter. Je n'ai pas eu besoin de le rallonger, d'ailleurs il est préférable de l'éviter au risque de perdre la forme du devant.

Concernant le choix de la taille, si vous hésitez entre deux tailles, je vous conseille de choisir celle en dessous. En ce qui me concerne, j'ai fait l'inverse de peur qu'il soit un peu juste, et au final j'ai du le reprendre.

La réalisation est assez simple et rapide. Il ne nécessite pas de connaissances poussées en couture et les explications font que tout s'emboite à la perfection. De même, grâce aux parementures du bas, on ne se prend pas la tête à réaliser un ourlet arrondi. On peut venir surpiquer les arrondis mais en ce qui me concerne j'ai choisi de faire des points invisibles, trouvant cela plus joli.

La seule erreur que je pense avoir faite, c'est dans le choix du tissu pour mes fonds de poches. J'aurai du en choisir un plus fin au lieu de reprendre mon tissu général. Du coup, le tissu ne bouge pas de la même manière sur la partie extérieure que sur la partie intérieure du devant.

De même, j'avais tout juste les 1m20 de tissu conseillés, j'ai donc du oublier les raccords au niveau de mes losanges...

Je vous invite également, à découvrir les versions des autres testeuses de Pippa : Basile et Léon, My dress Made, L'Atelier d'Alicia, Etoffes et Moleskine.

Me voilà avec le short parfait pour cet été, ultra feminin et preppy avec ses détails et son imprimé vichy ! Je vous conseille vraiment de vous lancer car à coup sûr vous aurez trouvé votre allié pour cet été. N'hésitez pas à me donner votre avis et à partager avec moi vos versions de Pippa ^^

  short-pippa-cousette-cherie-6 short-pippa-cousette-cherie-6 [gallery size="large" link="none" ids="11188,11194,11195"] short-pippa-cousette-cherie-6 short-pippa-cousette-cherie-6 signature-cousette-cherie

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" link="none" ids="11183,11184"]   Enregistrer Enregistrer
Je pense que vous avez du vous en rendre compte mais coudre les pantalons ce n'est vraiment pas mon truc. À chaque fois, quelque chose ne passe pas (cuisse, mollet...). Du coup, j'appréhende toujours de commencer à en coudre un, de peur de perdre mon temps et du tissu pour un projet que je ne pourrais pas porter. Mais en même temps, s'il y a bien une chose que je n'aime pas s'est m'avouer vaincue ^^  cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1 cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1 cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

Cette fois, je me suis lancée à la découverte du dernier livre de Charlotte Auzou, "Je couds ma garde robe". Julie m'avait éblouie avec sa version de la robe pour les fêtes de fin d'année. J'ai donc eu envie de feuilleter cette merveille de livre qui vous propose de coudre votre garde robe sur une année avec des pièces adaptées et adaptables à chaque saison. Comme à chaque fois, on prend plaisir à ouvrir ce livre et à découvrir chaque modèles. On a envie de tous les coudre mais malheureusement le temps' nous manque... De mon côté, je me suis plus particulièrement penchée sur le cas du pantalon septembre qui m'est apparu comme le patron parfait pour le basique pantalon droit d'une garde robe. 

Depuis quelques temps, j'avais ce serge bleu marine de la boutique Atelier de Dina dans mon stock de tissu. Je savais que je voulais l'utiliser pour un pantalon mais je n'arrivais pas à trouver le patron parfait. Le tissu ne contient pas d'élasthanne ou très peu, du coup j'ai cousu mon pantalon une taille au dessus. En fait, non... je l'ai cousu deux tailles au dessus... Et oui selon le tableau des tailles mes merveilleuses hanches ne passaient que dans un 40, au lieu de mon 38 habituel. Mais vu mon tissu, je ne pouvais pas échapper au 42. Bon ok, ça fout un sacré coup au moral (surtout que j'essaie désespérément de me remettre à la course ^^) mais il vaut mieux ça qu'un pantalon qui taille mal. 

Ce qui m'a convaincu dans le septembre, c'est sa réalisation qui paraissait simple notamment avec les explications et photos ultras claires données par Charlotte. Du coup, pas de possibilité de se planter. La partie délicate est réellement la braguette, et oui chères couturières cela reste un pantalon ^^ Après cette étapes délicates, le reste est assez simple à réaliser. La seule différence par rapport aux autres pantalons que j'ai pu faire, c'est le montage de la fourche. Au lieu d'insérer une jambe dans l'autre, on vient coudre le dos puis entre les jambes. Simple avec le même résultat ^^

Au final, je suis assez satisfaite de ma première version même si j'ai du faire quelques ajustements. Comme je vous le disais, j'ai coupé le pantalon en 42. Du coup, il était un peu trop large à la taille et au niveau des cuisses. J'ai donc repris à la taille, sur les côtés et entre les jambes. Malheureusement, je n'ai pas pu tout rattraper, ce qui donne un côté "carotte" à mon pantalon. Et oui, car du côté des mollets, et bien... cela passe tout juste ^^ Du coup, pour ma prochaine version il faudra que je coupe un 40 mais en prévoyant d'élargir les bas de jambes.

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1 cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1 cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1 Même s'il n'est pas parfait, je vais enfin pouvoir porter un pantalon cousu par moi ^^ signature-cousette-cherie
Pour beaucoup, la rentrée est déjà bien entamée mais pour ma part les vacances débutent seulement. Et oui, je fais partie de ceux qui partent après tout le monde pour profiter des derniers rayons de soleil sur des plages plus calmes ^^ J'ai donc profité de juillet et août pour me concocter une valise cousettes fait-main que je peux enfin porter sur les plages siciliennes. shortjimmy-toplouise-cousettecherie  

Le short Jumpy de Ready to Sew


  De manière générale, je porte très peu de short durant mes vacances. Mais en découvrant sur Instagram les détails du short Jumpy de Ready to Sew, dévoilés au fur et à mesure, puis en version complète, je n'ai eu qu'une envie : avoir le mien ^^ Son système de fermeture avec un noeud sur le devant m'a fait craquer, donnant à ce short son aspect confort mais avec une touche girly. Une fois le patron acquis, imprimé et découpé, il me restait qu'à choisir le tissu parfait. Au départ, j'étais partie avec l'idée du Monstera, utilisé pour ma blouse Atlanta. Mais, celui-ci aurait été trop fin pour un short. Du coup, je me suis lancée avec un chambray gris de chez Little fabrics acheté lors de ma dernière commande pour une version assez simple et passe-partout. Vu que le short possède un ourlet en revers sur le bas des jambes, j'ai choisi de coudre sur les coutures un biais en vichy bleu pour contraster et apporter la touche en plus à mon short. Le short n'est pas difficile à coudre même s'il y a quelques points techniques à connaitre comme la réalisation des poches italiennes. Après le reste est très rapide à assembler d'autant plus que les schémas explicatifs sont vraiment très clairs et nous accompagnent durant chaque étape. Au début, je n'avais pas mis le passant sur le devant, pensant que le système de fermeture pouvait s'en passer. Mais j'ai fini par le rajouter car il est d'une vraie aide pour la réalisation du noeud. shortjimmy-toplouise-cousettecherie shortjimmy-toplouise-cousettecherie  

Le top Louise de République du Chiffon


  Chaque année, Géraldine, la créatrice de République du Chiffon, propose un patron Pdf pour l'été. Après le top Aréli en 2015 c'est au tour du top Louise de nous faire succomber. Il s'agit du top parfait pour l'été très simple à coudre et à porter. Ultra féminin avec ses bretelles fines et ses encolures dos et devant travaillées en V, il est devenu très vite un de mes indispensables. En 1h, vous voici avec un nouveau top qui fera forcément son petit effet. Pour ma première version, je l'ai voulu très estival avec des couleurs flashy et une matière très légère à porter. Mon crépon brodés à motifs ethniques de chez Mondial Tissu était donc parfait pour répondre à tous ces critères. shortjimmy-toplouise-cousettecherie shortjimmy-toplouise-cousettecherie   Déjà une version plus chic me trotte dans la tête avec un joli crêpe noir pour se glisser joliment sous une veste ^^ signature-cousette-cherie

Lorsque que Floriane de Louis Antoinette nous a proposé de tester, chacune, un patron de leur collection hiver, j'ai tout de suite flashé sur le short Mendoza. Mais je dois tout de même vous avouer que, généralement, je ne suis pas une grande fan de short. Même en été et en vacances, je n'en porte pas (bon je dois quand même en avoir un en jean dans mon dressing ^^). Je préfère porter des jupes ou des robes qui, je trouve, mettent plus facilement en valeur une silhouette. Mais voilà, ce coup de cœur fait parti de ceux qui ne s'expliquent pas, pour lequel on a directement un flash sur la matière que l'on veut, sur le style que l'on souhaite obtenir.

IMGP8474 IMGP8474

A plusieurs reprises sur Pinterest, j'avais pu voir des looks très sympa avec un short en cuir, des collants originaux et des derbies. Le tout pour un style résolument preppy, comme je l'aime. Du coup, je n'avais plus qu'une envie, en avoir un et faire la même chose !

 

Mais voila, j'ai eu quelques difficultés à trouver le bon simili... Je ne pensais vraiment pas que cela serait si difficile mais dans les boutiques qui en proposaient, ils étaient soit trop souples soit trop rigides ou dans des coloris improbables. Julie m'avait conseillé de l'acheter sur internet vu que le choix est plus large et que elle-même l'avait déjà fait sans être déçue. Mais j'avais tellement peur de me tromper ou d'être déçue que je n'ai pas osé et pourtant je n'hésite jamais pour d'autres matières. 

C'est finalement, lors de mes vacances en familles à Nancy, et un petit toujours chez Mondial Tissus pour les soldes (où j'ai d'ailleurs déniché d'autres merveilles ^^) que j'ai trouvé mon bonheur. Un simili cuir, gris ardoise, ni trop fin, ni trop épais et donc avec le parfait tombé. 

C'est la première fois que j'utilisais ce type de matière et je dois avouer que la peur que je pouvais avoir, a entièrement disparu. Dès lors que l'on dispose du bon matériel, tout se passe parfaitement. J'ai donc fait un petit tour à la boutique Pfaff, rue Rivoli, pour acheter les aiguilles spéciales. Emprunté la technique de Julie avec ses pinces pour maintenir les tissus ensemble lors de la couture. Repris mes poids pour éviter d'épingler le patron au tissu lors de la coupe. Ce qui est top avec le simili, c'est qu'il ne s’effiloche pas, donc pas de surfilage à prévoir. De même, il n'y a pas de sens, c'est à dire pas de droit-fil. Du coup, on coupe comme on veut, ce qui est parfait lorsqu'il ne nous reste à beaucoup de tissu. Le seul inconvénient que je peux relever, c'est qu'il est difficile de marquer le couture. Toute d'abord, l'usage d'un autre tissu est impératif car le simili colle au contact du fer à repasser. Ainsi, il est indispensable de procéder à des surpiqures pour bien fixer certains endroits. Pour le short, je l'ai fait pour les ouvertures de poches et la ceinture. Au niveau de la réalisation, je n'ai pas rencontré de gros problème car comme Julie vous l'avez dans son article de la combinaison Petra, les explications du livrets sont très détaillées et très faciles à comprendre. Ce que j'ai adoré, c'est l'estimation du temps pour la réalisation du short, 5h, et franchement le calcul est vraiment juste. Pour ma part, j'ai mis beaucoup moins de temps car je n'avais pas besoin de surfiler et que je n'ai pas réalisé ni l'ourlet, ni les passants. La seule modification que j'ai faite est une reprise au niveau de la taille. Et oui, j’oscille entre deux tailles pour les hanches et la taille, du coup, je dois régulièrement reprendre les bas que je réalise. IMGP8474 IMGP8474 IMGP8474 IMGP8474 Et vous, allez-vous céder à la tentation du short en hiver ? signature-cousette-cherie

Lorsque France de la boutique Atelier de Dina, nous a proposé de tester l'un de ses tartans, je lui ai tout de suite répondu que j'étais partante. Il s'agit pour moi d'un tissu qui entre parfaitement dans mon style souvent "preppy". Pourtant, je ne possédais aucune pièce de ce type, ce qui m'a surpris ^^ 

J'ai donc choisi le tartan Marine et rouge, deux couleurs que j'adore associer. Et une fois le tissu entre les mains, je n'ai pas été déçue. Le tissage est parfait, épais mais pas trop ce qui le rend idéal dans sa manipulation et les couleurs sont éclatantes. Déjà plusieurs idées se bousculaient, sans vraiment me décider. Par rapport à ce que j'avais pu voir sur les réseaux sociaux, il y avait beaucoup de robes et blouses qui avaient déjà été réalisées en tartan. Mais voilà, j'avais envie de quelque chose de différent, bien que les différentes propositions me faisaient envie. 

C'est en voyant le style guide de décembre de J.Crew et plus précisément un pantalon en tartan marine et vert que j'ai eu le déclic. Il me fallait un pantalon de ce style ^^

Pantalon Tartan -Atelier de dina 8

Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'après toutes ces années de couture, je n'avais jamais réalisé de pantalon. Il était pour moi, THE pièce qui me faisait peur et plus particulièrement la fermeture éclair en braguette... Du coup, vous devez me trouver un peu folle, de me lancer un tel défi avec ce tissu. Car oui, sans compter la difficulté de la réalisation, je me suis ajoutée celle des raccords pas franchement évidents avec les différentes lignes, couleurs... Mais voilà, j'avais à cœur de relever ce défi mais cela n'a pas été sans embûches..

Pantalon Tartan -Atelier de dina 2

Dans un premier temps, il s'est posé la question du patron. Il m'en fallait un assez simple et avec des explications claires pour que mon premier pantalon soit le plus réussi possible. Après avoir longtemps hésité et parce qu'il me trottait dans la tête depuis quelques temps maintenant, j'ai choisi le modèle du Burda d'avril 2010. Vous allez me dire que je n'ai pas choisi la facilité car les explications des Burda sont souvent obscures. Mais voilà, il répondait parfaitement à mes souhaits, à savoir une coupe cigarette, une longueur 7/8 et une taille ni trop haute ni trop basse.

Une fois le patron décalqué, est venue la phase fatidique du découpage et de la prise en compte des raccords pour le tissu. Dans l'ensemble, je suis assez satisfaite car chaque jambe est identique et les lignes sont à bonne hauteur. Un vrai miracle pour moi qui galère toujours avec les motifs. De même pour la fermeture braguette, je m'en étais fait tout un monde mais après avoir visionné plusieurs tutoriels et lu pas mal d'explication, la réalisation s'est faite très rapidement et très facilement. J'ai juste dû refaire la surpiqûre au niveau de l'arrondi car je n'étais pas satisfaite.

Pantalon Tartan -Atelier de dina 6

Non mon vrai souci a été lié à la taille. Au moment de l'essayage, pas moyen de passer totalement une jambe... Ce qui peut être assez problématique lorsque l'on coud un pantalon... Dans mon esprit (et dans les faits) les patrons Burda ont toujours taillé grand. Mais dans le doute, j'avais tout de même coupé mon tissu une taille au dessus de celle habituelle. Pourtant, cela n'a pas suffit car je ne pouvais l'enfiler. Une fois la passe du "mince j'ai dû prendre du poids" ^^, et heureusement que j'avais prévu une marge de couture suffisant, j'ai réussi à dégager de l'espace en piquant un peu plus loin qu'à l'initial.

Le plus rageant n'a pas été la perte de temps mais je me suis aperçue en démontant la couture initiale sur l'un des côtés, que les raccords ne tombaient plus pile poil, et qu'un petit décalage s'était créé. Mais voilà, après tout cela, je n'avais plus le courage de tout démonter surtout que le décalage ne se voit que de très près.

Détail pantalon tartan 2

Et vous, succomberez-vous à la tentation du tartan ?

signature-cousette-cherie