Quel plaisir de vous retrouver cette semaine avec une nouvelle cousette. Cette fois, ce n’est pas pour moi que j’ai cousu mais pour monsieur. Et oui, cela faisait bien longtemps qu’il n’y avait pas eu de couture pour homme sur le blog.

De mon côté, il est assez classique tant sur les formes que sur les couleurs. Ainsi, cela ne laisse pas beaucoup de possibilités ^^ Du coup, j’essaie de varier les formes et les couleurs tout en restant sobre. Cette fois, c’est vers le sweat Andréa de Petit Patron que je me suis tournée dans un molleton chevron de chez Cousette.

 

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Vous ne trouvez pas qu’il est difficile de trouver un molleton autre que les basiques unis pour coudre un sweat homme ? Finalement on tourne assez rapidement en rond ^^

En recevant des échantillons de la part de la boutique Cousette, il y avait ce molleton chevron blanc chiné gris. Je n’ai pas hésité longtemps, la commande était vite passée même si je prenais un petit risque avec le côté couleur claire.

A la réception, le tissu a confirmé que mon choix était bon et encore plus lorsque monsieur m’a dit qu’il lui plaisait. Le molleton n’est pas trop raide, ce que j’aime bien car pour moi un pull doit suivre les mouvements et doit rester confortable. La face extérieure est chevronnée en relief ce qui rend le motif discret et le tissu est écru avec des touches de gris. L’intérieur est tout doux pour être bien chaud mais pas trop.

A coudre, c’est un plaisir. Je l’ai entièrement cousu à la surjeteuse. Franchement, elle a changé ma vie ^^ En 1h30 maximum, vous voilà avec un nouveau vêtement. Le molleton ne se déforme pas en le cousant. Si vous le cousez avec une point zigzag de votre machine à coudre, pensez à choisir une aiguille pour le stretch.

Après plusieurs lavages (car oui monsieur le porte vraiment ^^), il reste nickel. Le molletonné de l’intérieur ne bouloche pas. Le Jersey se tient et ne gondole pas.

Vous l’aurez compris ce sweat chevron nous a conquis. Cousette à quand une nouvelle version ? ^^

 

Les + :

  • Sa texture différente des sweats traditionnels
  • Sa qualité et sa facilité à coudre
  • Il peut plaire à ces messieurs

Les – :

  • RAS

 

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

 

LE PATRON ANDREA


 

Petit Patron et moi, c’est une longue histoire de « j’adore mais je trouve pas le temps »… Pourtant, j’ai quasiment tous ses patrons en ma possession, plein d’idées et d’occasions pour les faire mais sans me lancer. Le sweat Andréa fait parti de mes favoris car il s’agit d’un sweat, certes basique, mais que l’on peut décliner à l’infini. Le gros plus, il existe pour femme mais aussi pour homme, pour enfant et depuis peu pour les femmes un peu plus pulpeuses. C’est donc avec lui que je voulais me lancer dans ma première expérience Petit Patron ^^ Mais quand l’envie s’est présenté, il faisait 30 degrés dehors… Oui oui je suis super forte ^^ Du coup, j’ai attendu le froid donc aujourd’hui ^^

Alors Andréa c’est quoi ? Il s’agit d’un sweat classique avec une épaule classique et non raglan comme on peut le voir souvent. Ensuite, le patron est déclinable à l’infini grâce à son jeu de bande sur le corps et les manches. On peut aller jusque 3 bandes par partie mais aussi en faire aucune. Telle que l’impression du patron est prévue, l’assemblage se fait très facilement (une pièce sur deux feuilles maxi). Ensuite, il s’agira d’assembler les différentes pièces selon l’effet que l’on souhaite obtenir.

Si vous décidez d’assembler deux bandes ensembles, pensez à bien retirer les marges de couture.

Ma première version est donc celle pour homme (la version femme arrive la semaine prochaine ^^). J’étais ravie d’enfin avoir un patron avec ce type d’épaule car ceux que je connaissais pour homme avaient des manches raglans. Et comment dire, je voulais changer un peu ^^

Je l’ai cousu en taille 48, soit un petit M. Il taille parfaitement bien car la ligne d’épaule est bien et monsieur n’est pas trop serré au niveau du buste. Je trouve juste que l’emmanchure remonte un peu haut sous le bras. Par contre, je ne sais pas si cela vient du patron ou de monsieur, il va falloir que je refasse un test.

Vous avez compris, il fallait que le final reste classique est sobre. Du coup, j’ai choisi de faire un sweat sans bande mais en ajoutant un empiècement sur les épaules (et oui j’ai osé la fantaisie ^^). Pour cela, j’ai choisi une suédine charbon (un gris foncé proche du noir mais plus doux) qui est assez bien en accord avec le sweat chevron. Vous retrouverez plus bas toutes les explications pour ajouter cet empiècement.

 

Le matériel nécessaire :

  • 1m30 de tissu sweat en 1m60 de laize
  • 20 cm de suédine pour l’empiècement

Les techniques utilisées :

  • Coudre un tissu extensible
  • Montage de manches

 

Le sweat est pour moi la pièce parfaite pour une débutante souhaitant se lancer dans un projet avec un tissu extensible. Les lignes sont droites et il y a peu de techniques. Il suffit d’avoir le bon matériel et un tissu de bonne qualité pour que tout se passe bien.

 

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

 

Voici les étapes pour ajouter l’empiècement épaule :

  1. Tracez la ligne de marge de couture sur les épaules devant et dos de votre patron situé à 1 cm du bord
  2. En partant de cette ligne, tracez une ligne à 4cm sur le devant et à 3 cm sur le dos
  3. Coupez le long des lignes tracées à l’étape 2. Vous obtenez 2 morceaux sur le haut d’épaule
  4. Coupez la marge de couture sur les épaules devant et dos de votre patron situé à 1 cm du bord selon les lignes que vous avez tracé à l’étape 1
  5. Assemblez le morceau devant et le morceau dos le long de la ligne d’épaule. Vous obtenez ainsi le patron de votre empiècement.
  6. Coupez votre empiècement dans le tissu que vous avez choisi. Pensez à ajouter 1cm de marge de couture de chaque côté.

 

cousette-cherie-sweat-andrea-homme-1

 

En résumé :

  • Une superbe qualité de tissu
  • Un patron aux multiples possibilités

 

J’espère que cette nouvelle cousette homme vous a plu ? Aimeriez-vous en voir un peu plus sur le blog ?

 

Belle semaine !

 

signature-cousette-cherie

A VOUS DE JOUER


 

 

Jusqu’à aujourd’hui, je m’étais concentrée sur des cousettes féminines, des accessoires et de la déco. Les créations pour hommes ne m’inspiraient pas tant que ça, du coup je ne me suis jamais vraiment lancée. En voyant, le patron du pull Titus dans le dernier numéro de La Maison Victor, j’ai eu une soudaine envie de tenter cette nouvelle aventure et de la partager avec vous très rapidement. 

pull-titus-cousettecherie

pull-titus-cousettecherie

Ce pull m’a convaincu de me lancer d’autant plus que sa réalisation impliquait ma première expérience surjeteuse (sur ce sujet, je vous prépare un article très vite ^^). 

Pour affronter l’hiver et avoir bien chaud, j’ai choisi ce sweat molleton plutôt épais de chez Mondial Tissu, qui a la particularité d’être tissé comme un lainage sur sa partie extérieure. Comme ça, on a quand même un pull pas trop sportwear mais avec la chaleur d’un sweat. 

Pour la réalisation, je dois dire que je n’ai jamais cousu aussi vite. J’ai tout fait à la surjeteuse. Bon les débuts ont été difficiles (notamment avec la tension…) mais une fois le coup de main pris tout a été parfait. On assemble les épaules devant et dos, on vient coudre la tête de manche et pour finir on assemble le corps dans la continuité des manches. Le détail du pull Titus s’est son col remontant et croisé sur le devant car au final le reste est assez basique dans le montage. Du coup on prend un peu son temps pour le col, je dois vous avouer que cette partie a été faire à la machine car j’avais trop peur de me louper. Le magazine vous conseille de laisser l’aiguille plantée aux deux coins devant, mais j’ai fait le choix de faire un point d’arrêt pour pouvoir cranter puis mieux assembler le reste du col. Je trouve qu’avec cette technique, on a une meilleure maitrise de ce que l’on fait et permet ainsi d’avoir un col nickel.

Pour les bords de manches et bas du pull, j’ai choisi de réalise mes bandes dans le même tissu. A la base, il s’agit de poser du bord côte mais je n’arrivais pas à trouver un coloris qui correspondait et le noir tranchait un peu trop.

pull-titus-cousettecherie

pull-titus-cousettecherie

pull-titus-cousettecherie

Alors que pensez-vous de cette première réalisation masculine ?

signature-cousette-cherie