Je suis ravie de vous retrouver cette semaine et j'espère que vous allez bien. J'ai découvert un nouveau pouvoir au blog !! En retouchant mes photos, j'ai comme le sentiment de partir à nouveau en vacances et je me remémore ces lieux incroyables et ces moments inoubliables.

Aujourd'hui, on prend la direction du parc de Bryce Canyon, l'un de mes préférés, avec ses cheminées de pierre qui sortent de terre, aux couleurs flamboyantes. J'ai choisi ce lieu pour ma blouse Paule d'Anna Rose Pattern en broderie blanche des Coupons de Saint Pierre.

  cousette-cherie-blouse-paule-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

L'été dernier, j'avais beaucoup aimé voir toutes les cousettes avec de belles broderies anglaises. Mais j'avoue que j'en ai pas cousu, ni même acheté... Cette année, j'ai eu envie de me rattraper et cela commence avec ma blouse Paule dans cette broderie des Coupons de Saint Pierre.

Ce que j'aime avec la broderie anglaise, c'est qu'elle peut être portée sans débardeur en dessous pour un joli jeu de transparence sans vulgarité. Bon ok, j'adore cet effet mais la plupart du temps je ne l'assume pas... Du coup, j'ai tendance à ajouter le débardeur ^^

Pour Paule, j'ai choisi cette broderie à l'esprit fleur, qui n'est plus disponible sur le site mais je suis certaines que les autres vous plairont tout autant car elles sont sublimes ^^

Je redoutais la couture de la broderie anglaise à cause des variations d'épaisseurs lié au relief du tissu. J'avoue que si l'on va trop vite, on peut facilement avoir la sensation que la machine à coudre va exploser ^^ Mais en y allant doucement, cela se passe plutôt bien, sans hurlement de la machine ^^

Le tissu est au quotidien très agréable à porter car il s'agit de 100% coton mais pas trop épais pour pouvoir respirer. De même, il ne se froisse pas facilement. Si si je vous l'assure, j'ai porter ma blouse toute la matinée sous un pull avant de faire les photos et finalement aucune (enfin j'ai l'impression ^^) trace de pli !

  cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1  

LE PATRON PAULE


Cela fait quelques semaines maintenant que ma blouse Paule était cousue. Je devais même vous la dévoiler avant mon départ mais le temps tout gris moche a eu raison de moi. J'ai donc préféré attendre et lui trouver un lieu parfait pour lui rendre justice.

Depuis quelque temps, ça s'active du côté de Maud qui nous a dévoilé pas mal de nouveaux patrons ces dernières semaines dont une magnifique collection il y a peu. Je suis une grande fan de son travail et de ses créations féminines au détail qui rendent son modèle unique. J'ai craqué pour le top Penny trop craquant avec ses volants. J'espère le coudre rapidement pour en profiter cet été.

Mais revenant en au sujet du jour, la blouse Paule sortie courant avril. J'ai tout de suite aimé sa coupe légèrement cintrée mais avec des détails qui changent tout. Un boutonnage ou non sur le devant, 2 longueurs de manches que l'on peut marquer avec un empiècement arrondi et un col arrondi trop canon ! Bref vous l'aurez compris, c'est un patron mais avec un nombre incalculable de versions possibles ^^

En ce qui me concerne, j'ai choisi le boutonnage sur le devant (oui toutes mes dernières créations m'ont demandé de dégainer les boutonnières ^^), bien entendu le col arrondi, les manches courtes avec l'empiècement fendu et arrondi. J'ai cousu un 38 car je ne voulais pas être serrée. Sur la partie haute c'est parfait, les épaules ne sont pas tombantes. Par contre, sur le buste, je la trouvais un peu large pour moi... Je l'ai donc reprise d'1cm de chaque côté depuis mon retour de vacances (cela ne se voit donc pas sur les photos ^^). En dehors de cela, je n'ai fait aucune modification.

La broderie anglaise ayant de la tenue, je n'ai pas eu besoin de thermocoller le bol ou la patte de boutonnage.   Le matériel nécessaire :
  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • 6-7 boutons de 10 ou 12mm de diamètre
Les techniques utilisées :
  • Le montage d'un col
  • Les pinces poitrines
  • La patte de boutonnage et les boutonnières

Après réalisation de ma version de Paule, je la pense adaptée à un niveau intermédiaire de couture car mine de rien, il y a quelques détails techniques même  s'ils sont faciles à surmonter.

Amies couturières, sachez que Paule est aussi possible en version jersey, tissu extensible !!! Alors à vos machines ^^  

Je vous souhaite une belle fin de semaine !!

  signature-cousette-cherie   cousette-cherie-blouse-paule-1 [gallery columns="2" size="large" link="none" ids="11992,11991"] cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11963,11964"]  
 

Alala, il m'en aura fallut du temps pour coudre cette blouse !!! Pourtant, j'avais tout... le tissu, le patron mais pas le temps au moment de sa sortie. Puis, l'hiver est arrivé et j'ai trouvé que mon tissu n'était plus vraiment de saison. J'ai donc patiemment attendu le retour du printemps pour coudre ma version de la blouse Rocaille de Dessine moi un Patron dans ce superbe coton chevronné et au détail lurex de chez Pretty Mercerie. 

  cousette-cherie-blouse-rocaille-2  

LE CHOIX DU TISSU


 

Peu avant l'hiver, j'ai eu une frénésie d'achat de tissus et principalement chez Pretty Mercerie qui chaque semaine nous dévoilait une sélection de dingue !!! Au cours d'une commande, j'ai craqué pour ce tissu en coton, au tissage chevron rehaussé de petits fils lurex. Le détail qui tue ^^

En l'achetant, j'ai tout de suite su qu'une Rocaille verrait le jour. Et oui, il m'arrive de plus en plus de me tenir à ma philosophie "un tissu acheté, un projet en tête" ^^. Le souci est que j'ai toujours plein de projets en tête, du coup la carte bancaire continue de chauffer ^^

Le tissu est parfait pour le rendu que je voulais pour ma blouse. Un tombé assez lourd pour une blouse structurée.

Pour cela, il me fallait un tissu avec de la tenue sans être trop épais. Le coton se coud très facilement du fait qu'il ne soit pas fluide et qu'il ne glisse pas. Il permet de bien marquer les différents détails de Rocaille, notamment le bavolet et le pli dans le dos. Sa douceur le rend très agréable à porter au quotidien.

Par contre, je dois vous avouer qu'il froisse assez rapidement, les photos n'ont pas été faciles à prendre car il fallait éviter les gros plis... Mais sa texture, son tissage chevron et la touche de brillant viennent absorber cette inconvénient. Oui oui les paillettes me tapent toujours autant dans l'œil ^^

  cousette-cherie-blouse-rocaille-2
 

LE PATRON ROCAILLE


Comme vous le savez, j'ai la grande chance de faire partie de l'équipe de testeuses d’Émilie pour chaque nouvelle collection de Dessine moi un Patron. Pour Rocaille, je ne disposais vraiment pas suffisamment de temps, pourtant le coup de cœur était bien là ! Imaginez ma frustration sur le coup de devoir remettre à plus tard cette cousette. Il aura fallu attendre le début d'année pour qu'elle passe sous ma machine à coudre. 

Rocaille c'est la blouse qui change radicalement de toutes les autres. Elle correspond parfaitement à l'univers d’Émilie et à l'esprit qu'elle souhaite donner à ses créations. Issue de la collection hiver, je trouve qu'elle s'adapte tout aussi bien au printemps ^^

Cette blouse est pleine de détails : une jeu de bas-volets sur le devant (deux formes possibles), un bas-volets dos au pli creux pour apporter du mouvement, un col avec fente pour un décolleté discret et des pattes d'épaules. En gros, les possibilités sont infinies pour convenir à toutes les envies !

En ce qui me concerne, j'ai réalisé ma blouse en 38 et elle tombe parfaitement avec mon tissu un peu épais. Peut être qu'avec un tissu plus fluide un 36 suffirait.... 

J'ai choisi de garder tous les détails qui font Rocaille. Un bas-volet arrondi sur le devant, le bas-volet a pli creux dans le dos. Je n'ai pas cousu les pattes d'épaules car j'avais peur que cela marque trop ma carrure et j'ai fini par retirer le col. À la base, je l'avais cousu, comme vous avez pu le voir sur Instagram. Mais en le portant, je me suis rendue compte que je n'étais pas du tout à l'aise. Je n'aime pas vraiment être serrée au niveau du cou et de me sentir "enfermée". C'est à ce moment là qu’Émilie a proposé un tuto pour retirer le col et en proposant de créer une parementure dos et une dans la continuité de la parementure de la fente devant. Direction Dessine moi un patron pour découvrir un tutoriel au top pour adapter votre Rocaille !

  Le matériel nécessaire :
  • 1m70 de tissu pour 1m40 de laize
  • 4 boutons si vous souhaitez l'ajouter à votre bavolet et aux pattes d'épaule
  • Du thermocollant
Les techniques utilisées :
  • Le montage des manches
  • La fente d'encolure
  • Le col
 

La blouse Rocaille a pas mal de points techniques dans sa réalisation, ainsi, je la conseille plutôt aux couturières intermédiaires ayant une bonne maitrise des bases de couture. Après, elle reste assez rapide à coudre malgré les nombreux détails.  En tout cas, si vous souhaitez une blouse qui change, avec un esprit mode au top, n'hésitez pas, Rocaille fait vraiment son petit (grand) effet !

Je vous souhaite une très belle semaine !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-blouse-rocaille-2 cousette-cherie-blouse-rocaille-2 cousette-cherie-blouse-rocaille-2 cousette-cherie-blouse-rocaille-2 cousette-cherie-blouse-rocaille-2 cousette-cherie-blouse-rocaille-2

A VOUS DE JOUER


[gallery ids="11894,11893,11895"]
 

Cette semaine, c'est une nouvelle blouse que je vous dévoile sur le blog. Un patron qui attendait depuis longtemps que je le découvre et que j'en devienne addict. Un tissu qui me fait sortir de ma zone de confort avec un imprimé assez présent mais que j'adore!!

Allez c'est parti avec ma première Aime comme Miroir en viscose fleurie de chez Couturette ^^ 

  cousette-cherie-aime-comme-miroir-4  

LE CHOIX DU TISSU


 

Je vous ai déjà parlé du concept Couturette aux mois de janvier et février. Une chouette idée de vente de tissu sous forme de coupon mystère (ou non selon son choix). Un bon moyen de sortir de sa zone de confort en laissant place à un peu de surprise au moment de recevoir sa commande et à un peu d'imagination au moment de choisir un patron pour le tissu reçu. 

Ce mois-ci encore, j'ai eu la chance de pouvoir choisir un coupon parmi la sélection Couturette du mois de mars. Et c'est vers cette viscose fleurie (type de fleur indéterminée ^^) bleu marine, blanche et avec une pointe de jaune. 

Ces derniers temps, je suis attirée vers des couleurs douces et pastels mais aussi vers plus d'imprimés notamment floraux. Une chose assez inhabituelle sachant que je porte rarement de tissu imprimé dans mon quotidien, préférant de nature les matières unis ou imprimés vraiment discrets.

Mais lorsque Sarah m'a dévoilé sa sélection de mars, j'ai tout de suite eu un coup de coeur pour ce tissu. Un imprimé présent mais pas trop tape à l'oeil et qui pouvait facilement être atténué avec une coupe basique. C'est simple depuis que je l'ai cousu, je l'adore !!! J'étais tellement triste de ne pas avoir pu faire de photos plus rapidement pour vous la dévoiler avant. Vivement que les beaux jours arrivent pour que tout soit parfait ^^

Le tissu est très agréable à porter grâce à sa fluidité et il est non transparent, ce qui n'est pas négligeable pour une blouse. Il est aussi simple à coudre car il ne glisse pas. Par contre, il s'effiloche un peu et nécessite donc un bon surfilage ou même prévoir des coutures anglaises. Pour les parties nécessitant un renfort comme les cols ou boutonnières, il est important de prévoir un bon thermocollage pour apporter la tenue nécessaire.

  cousette-cherie-aime-comme-miroir-4

LE PATRON AIME COMME MIROIR


 

Ne me demandez pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps pour coudre mon premier Aime comme Miroir car je n'ai pas du tout la réponse ^^

C'est une véritable bombe que Marie d'Aime comme Marie nous a imaginé. Tout dans ce patron le destine à devenir un véritable basique de toute garde-robe. Avec son col en V et sa boutonnière que l'on peut placer devant ou derrière, on peut jouer à pile ou face à l'infini.

Depuis peu, Marie vous propose aussi un tuto pour "pimper" votre Miroir en y ajoutant une basque pour un maxi effet ^^ Le tuto est à retrouver sur son journal.

Pour ma première version, j'ai réalisé mon Miroir en taille M et j'ai choisi de positionner le boutonnage sur le devant. La blouse taille parfaitement bien sur la partie corps et épaule. Par contre, je me sens un peu à l'étroit au niveau des bras (sans pour autant empêcher les mouvements). Je pense élargir d'1 ou 2 cm le corps des manches pour ma prochaine version. J'ai aussi allongé le corps de 4cm pour que la blouse corresponde à ma stature d'1m70.

J'ai aussi choisi de réaliser de vraies boutonnières avec des petits boutons blancs et dorés. Pour cela, j'ai bien pensé à thermocoller ma patte de boutonnage sinon le tissu aurait gondolé et les boutons auraient été trop lourds.

En ce qui concerne l'encolure dos, j'ai suivi les explications du livret en posant un biais. Par contre, pour la prochaine fois, je pense créer une parementure dos pour la coudre avec la patte de boutonnage. Je trouve que la finition sera plus jolie de cette manière. De même, j'ai fait un ourlet classique sur le bas au lieu de poser un biais. Pour cela, j'ai cousu le bas de la parementure devant à 3 cm du bord pour me laisser suffisamment de tissu pour l'ourlet.

  Le matériels nécessaires :
  • 1m60 de tissus pour 1m40 de laize
  • 6 boutons de 12mm
  • 40cm de biais
  • Du thermocollant
Les techniques utilisées :
  • Les pinces poitrines
  • La pose de biais
  • Le montage de manches
  • Les boutonnières
 

Aime comme Miroir est une blouse simple qui en jette et qui se coud assez rapidement. Amies couturières aux quelques premières réalisations, je vous invite à succomber à Miroir. Les possibilités sont multiples, son seul mot d'ordre : devenir la blouse basique et incontournable de votre dressing !!

N'hésitez pas à jeter un oeil sur Instagram pour y découvrir toutes les versions réalisées et toutes plus jolies les unes que les autres grâce au #aimecommemiroir ^^

  Et vous, vous l'imaginez comment votre Aime comme Miroir ?  

Très belle semaine à toutes !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-aime-comme-miroir-4 cousette-cherie-aime-comme-miroir-4 cousette-cherie-aime-comme-miroir-4 cousette-cherie-aime-comme-miroir-4 cousette-cherie-aime-comme-miroir-4 cousette-cherie-aime-comme-miroir-4    

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" size="medium" ids="11879"]
 

À ce qu'il paraît, c'est le printemps depuis hier.... Bizarrement mon gros pull me laisse penser le contraire avec un hiver encore bien présent. Mais voila, mon esprit n'est plus aux cousettes chaudes et réconfortantes. Mon envie de prévoir le printemps est plus forte et une fixette sur le rose pâle pointe peu à peu son nez à l'image de ma cousette du jour, la blouse Eugénie d'Atelier Scämmit dans cette superbe viscose texturées de chez France Duval Stalla. 

  cousette-cherie-blouse-eugenie-4  

LE CHOIX DU TISSU


 

Fin janvier a été marqué par la réouverture de la boutique physique France Duval Stalla dans le quartier de Saint Germain-des-Près à Paris. C'est la boutique de la tentation par excellence. Déjà avec l'ancienne boutique, il m'était impossible de repartir les mains vides. Alors forcément j'attendais avec impatience la réouverture et je dois vous dire que je n'ai pas été déçue. Le nouvelle espace est sublime!!! Lumineux, épuré et frais à l'image de l'univers de France.

La boutique est beaucoup plus grande pour accueillir encore plus de merveilles comme vous pouvez facilement l'imaginer. Durant toute la visite, on a le sentiment d'être hors du temps, coupé du bruit et de l'euphorie parisienne. L'alliance parfaite entre détente et shopping couture ^^ Encore merci France pour ton accueil si chaleureux!!

Forcément j'ai craqué mais en restant bien sage quand même ^^ Je me suis tout de suite sentie attirée par cette viscose texturée, tout simplement sublime. Elle existe dans plusieurs coloris dont ce rose pâle, qui je pense sera ma couleur du printemps (le bordeaux aussi était à tomber ^^). Le tissu est tres agréable à coudre, il ne glisse pas et ne s'effiloche pas. Vraiment la qualité est à tomber! À porter c'est la même chose, doux et fluide on ne le sent pas. Seul bémol, il se froisse quand même et donc à la fin de la journée le rendu est moins sympa. 

Je pense craquer pour les autres couleurs mais j'évite de me rendre trop souvent à la boutique sinon mon banquier risque de criser ^^

  [gallery size="large" link="none" ids="11864,11863,11862"]  

LE PATRON EUGENIE


 

Bon je tiens à vous prévenir mais vous risquez de beaucoup entendre parler d'Atelier Scämmit dans les prochaines semaines sur le blog. Je suis dingue de tous les derniers patrons de la marque que je trouve féminin et délicat. Je les ai tous commander et chacun a déjà son tissu d'attribué ^^

La blouse Eugénie n'avait pourtant pas été un coup de coeur. Issue de la collaboration d'Atelier Scämmit avec la superbe Eugénie, instagrameuse à l'univers si doux et que j'adore, cette blouse je la trouvais magnifique portée mais je ne m'imaginais pas la porter. Puis les versions se sont multipliées sur les réseaux sociaux et petit à petit l'idée de la coudre a germé dans mon esprit. Le déclic a eu lieu en achetant ma viscose. L'évidence a été immédiate, je ne pouvais qu'associer ces deux éléments de douceur et de féminité. 

Eugénie est une robe déclinable en blouse à la jolie encolure cache-coeur, et avec un joli volume sur le bas obtenu grâce à une basque froncée sous la poitrine.  

J'ai retenu toutes les observations faites via toutes les réalisations pour  obtenir la version la plus adaptée à mon quotidien et à ma morphologie. J'ai donc cousu Eugénie en 38, mais en abaissant de 2cm la ligne de poitrine et en rendant le décolleté moins plongeant. Toutes ces adaptations sont simples à réaliser grâce aux explications fournies avec le patron. J'ai également coupé la basque dans la plus petite taille car je souhaitais limiter le volume créé par les fronces. 

Pour souligner l'encolure cache-coeur, j'ai posé un passepoil en coton tissé dans un ton crème tirant un peu vers le rose.  

Le matériel nécessaire 

  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize
  • 80 cm de passepoil, dentelle... pour une jolie bordure
  • 80 cm de biais si vous le coupez pas dans votre tissu 

Les techniques utilisées

  • Les pinces poitrine
  • La pose d'un biais de propreté
  • Le fronçage
  • Les coutures anglaises

Eugénie est une blouse simple à réaliser mais qui fait tout de suite son petit effet. Elle permet aux débutantes de découvrir de nouvelles techniques de couture sans prise de tête et en étant accompagnées par un livret aux explications assez claires et précises. 

On peut réaliser Eugénie dans une version blouse mais aussi dans une version robe. En fait, une multitude de versions sont à votre portée et n'hésitez pas à découvrir toutes les Eugénies réalisées sur Instagram pour vous inspirer !

  Et vous, attendez-vous avec autant d'impatience que moi le printemps ? Qu'elles sont vos idées cousettes ?  

Je vous embrasse et à très vite !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-blouse-eugenie-4 cousette-cherie-blouse-eugenie-4 cousette-cherie-blouse-eugenie-4 cousette-cherie-blouse-eugenie-4 cousette-cherie-blouse-eugenie-4 cousette-cherie-blouse-eugenie-4  

A VOUS DE JOUER


  [gallery ids="11904,11860,11859"]  

Quel plaisir de vous retrouver cette semaine pour vous parler d'un nouveau concept de vente de tissu et d'un patron que j'adore. J'ai mis un peu de temps à vous en parler ici mais des petits événements m'ont un peu éloignés de ma machine à coudre en ce début d'année. 

Cousu le week-end dernier, j'avais vraiment hâte de vous dévoiler ma blouse Soroya de chez Slow Sunday Paris dans un chambray de folie venant de la boutique Couturette qui propose un nouveau concept pour acheter vos tissus. 

  cousette-cherie-blouse-soroya-4
 

LE CHOIX DU TISSU


 

Au mois de décembre, j'ai eu le plaisir d'être contactée par Sarah, créatrice d'une nouvelle boutique en ligne de tissus, Couturette. Mais attention, il ne s'agit pas d'une boutique en ligne classique, Sarah vous propose un tout nouveau concept qui révolutionne notre manière d'acheter nos tissus. Son concept, je l'avais découvert via Facebook l'été dernier et je m'étais dit qu'il fallait que je tente une petite commande lorsque mon stock aurait un peu diminué. Bon c'est une utopie de penser que cela allait arriver ^^ Vous imaginez donc bien que j'étais ravie que Sarah me contacte pour découvrir ses tissus et son univers. Allez je vous raconte tout de ce nouveau concept ^^

 

Le concept Couturette

 

Lorsque l'on coud, il y a un un élément dont on ne peut pas se passer : le tissu. On devient assez vite addict et notre stock s’agrandit progressivement pour être sûre que l'on aura la matière, l'imprimé parfait pour notre prochaine cousette. Mais finalement, en analysant notre manière d'acheter, on peut se rendre rapidement compte que l'on se tourne toujours vers les mêmes matières, les mêmes coloris. On prend finalement peu de risque sauf à quelques exceptions où l'on est attiré vers un imprimé plus imposant, une couleur plus vive mais sans arriver à trouver le bon patron et en ayant peur de le porter au quotidien.

Avec Couturette, Sarah nous propose de sortir de notre zone de confort avec ses coupons surprise/sans surprise !

L'idée des coupons surprise, c'est de commander un ou plusieurs coupons mais de ne découvrir qu'à la livraison le choix de Sarah. Une vraie surprise qui nous pousse à dépasser nos limites et tenter des choses nouvelles qui au premier abord nous auraient fait peur. La couture est aussi un moyen d'expression, avec laquelle on peut se surpasser et exprimer sa créativité. Alors quoi de mieux que de devoir composer avec un tissu vers lequel on ne se serait pas tourné et arriver à l'adapter à son style et univers ? La sélection de Sarah est raccord avec les tendances du moment, rassurant pour celles qui souhaitent tenter l'aventure avec surprise tout en restant dans l'air du temps ^^

Pour les plus téméraires, il est possible de choisir soi-même son coupon une fois que toutes les commandes "surprise" seront passées (vers le 21 du mois) et ainsi garder le suspens pour les aventurières.

Il existe plusieurs options : un, trois ou cinq coupons. Plus vous prenez de coupons plus le prix du coupon baisse. 10,99 euros pour débuter, un super prix pour un coupon de 3 mètres.

Je vous conseille vivement de commander et choisir rapidement vos coupons car les quantités sont limitées. Les sélections de Sarah sont pointues et piles dans les tendances. Le petit plus, elle vous propose de petits tutos pour utiliser ses coupons ^^

 

Mon expérience Couturette

 

En ce qui me concerne, je ne suis pas une grande aventurière ^^ J'aime pouvoir choisir mon tissu, éventuellement le toucher. Cela m'aide à me projeter et trouver le patron qui lui correspondra le plus.

Pour ma première expérience, j'ai choisi un chambray bleu gris, d'une fluidité et d'une douceur incroyable. La couleur est superbe, même si je dois vous avouer qu'il a été difficile de lui rendre justice en photo.

Le tissu est vraiment d'une belle qualité. Il ne brille pas, ne glisse pas et ne s'effiloche pas. On prend un réel plaisir à le coudre mais surtout à le porter. Sa fluidité permet de suivre les mouvements mais son tombé un peu lourd permet que le vêtement ait de la tenue.

Je suis  plus que ravie de mon expérience Couturette et agréablement surprise de la qualité de sa sélection. Qui sait, peut-être que j'oserais la surprise et ferais ressortir mon côté aventurière ^^

[gallery size="large" ids="11814,11812,11813"]

LE PATRON SOROYA 


 

J'ai eu un véritable coup de cœur pour la dernière collection de Slow Sunday ParIs. Il est vraiment rare que tous les modèles (ou presque) d'une collection me plaisent et me donnent envie de leur donner une place dans mon dressing. Mais pour celle-ci cela a été le cas. Mise à part la robe Tilia qui ne correspond pas à mon style, je trouve tous les autres pièces sublimes et fidèle au style de Caroline la créatrice. Son univers féminin, frais et doux m'inspire beaucoup et correspond au vêtements que j'aime porter. Les détails sont subtils et bien placés pour une pièces abouties et aux finitions parfaites. 

La collection se compose de 5 patrons : la robe Tilia, la jupe Vega (3 versions possibles), le pantalon Melvil, la blouse ou robe Soroya, la robe Eila (ultra canon!!!) et la veste Harrison.

Soroya s'est une blouse mais aussi une robe, deux patrons pour le prix d'un avec toutes les variantes possibles pour laisser libre court à son imagination et ses envies. Elle dispose de détails originaux et bien placés comme son empiècement en découpe pointe sur le devant et le dos que l'on peut boutonner sur la partie que l'on préfère, et son son encolure est ronde.La partie basse de la blouse est froncée pour un joli volume. Ses manches sont 3/4 et boutonnées au niveau des poignets, un petit volant vient dessiner l'emmanchure un peu basse. Pour la version robe, un lien coulissant vient resserrer la taille pour une maitrise du volume et dessiner la silhouette.

C'est donc vers la version blouse que j'ai dirigé mon choix pour cette première réalisation. Je l'ai réalisée en 38 ce qui est parfait pour la partie haute de Soroya. Cependant, je pense que j'aurai dû retirer quelques centimètres sur les côtés de la partie basse, afin de limiter un peu le volume obtenu. Je n'ai pas eu besoin d'apporter de modifications majeurs et ma blouse tombe plutôt bien de manière générale. Mon tissu étant fluide, j'aurai sûrement dû thermocoller la bande pour réaliser la patte de boutonnage car celle-ci est un peu trop molle pour arriver à bien la boutonner.

 
Le matériels nécessaire :
  • 1m80 de tissu fluide ou souple pour 1m40 de laize
  • Du thermocollant
  • 8 boutons de 10mm de diamètre
Les techniques utilisées :
  • Les fronces
  • La patte de boutonnage et boutonnières
  • La fente indéchirable et les bandes poignets boutonnées
  • L'ourlet roulotté pour le volant
La blouse Soroya est recommandée pour un niveau avancé de couture. Je pense que cela est dû aux multiple détails et au temps nécessaire pour la coudre. Il faut faire preuve d'un peu de minutie mais le résultat en vaut largement la peine. Pour autant, je pense qu'en prenant son temps un couturière intermédiaire peut se lancer et ainsi acquérir certaines techniques de couture.
Au départ, je n'avais craqué que pour la version blouse mais depuis que je l'ai cousue, je me vois bien succomber à la robe au printemps ^^
Je vous conseille de vous rendre sur le site de Couturette pour découvrir plus précisément son univers et son concept. Préparez-vous la vente de février approche à grand pas ^^
Je vous souhaite une très belle semaine et à très vite ^^
signature-cousette-cherie
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-6
cousette-cherie-blouse-soroya-4
cousette-cherie-blouse-soroya-6

A VOUS DE JOUER


[gallery columns="1" size="medium" ids="11809"]
 

Cette cousette, cela fait plusieurs semaines maintenant que je l'ai cousu et qu'elle ne me quitte plus. Même si je dois vous avouer que la coudre ne fut pas de tout repos suite à de nombreuses étourderies de ma part. Il s'agit de la robe Elona en version blouse créée par Ikatee en collaboration avec la talentueuse Jolie Bobine.

  cousette-cherie-blouse-elona-1  

LE PATRON ELONA


 

Ikatee est une très jolie marque qui propose des patrons trop mignons pour les bébés et les enfants. Si j'en avais à moi, je pense que je serais une véritable addict tant j'aime leur univers, frais, enfantin et adorable tout en étant moderne. Ce qui est encore plus cool, c'est qu'Ikatee dispose aussi de sa boutique de tissu pour réaliser de jolies associations patron/tissu. Une alliance de belles matières et d'imprimés trop chou qui me fait fondre.

Forcément, je guettais très régulièrement l'arrivée de patron pour femme et cela est arrivé avec une collaboration de choc avec Julie de Jolie Bobine. C'est donc un patron duo Mère-fille qui a vu le jour et qui leur ressemble. Il s'agit de la robe Elona, également déclinable en blouse à la fois cosy avec son confort et féminine avec ses jolis détails, un double boutonnage et son petit volant. Déclinable à l'infini, Elona peut être réinterpréter à l'infini grâce à ses deux longueurs de robe, la possibilité d'une blouse, avec ou sans volant, un empiècement aux manches...

De mon côté, j'ai choisi de réaliser la version blouse mais un peu par dépit car je n'avais pas assez de mon tissu pour en faire une robe. Mais bon on va dire que ce n'est que partie remise ^^ J'ai choisi de couper une taille 36 mais je pense que le 38 aurait été plus confortable à porter même si cela n'est pas très dérangeant.

Par contre, comme je vous le disais au début de l'article, j'ai été une véritable étourdie pour cette cousette. Tout d'abord, j'ai tellement l'habitude de couper deux manches avec une pièce, qu'en la positionnant au pli j'avais également l'impression d'en couper deux. Mais ce n'était pas le cas... Me voila donc avec une seule manche mais plus assez de tissu... J'ai donc réussi à couper une seconde manche dans ma doublure devant mais en transformant celles-ci de long vers court. Ainsi, sans doublure, il me fallait trouver une solution. J'ai donc cousu un biais sur toute la longueur, du bord côté droit au bord côté gauche tout en passant par l'encolure. Je n'ai pas replié mon biais mais laissé plat pour pouvoir avoir l'épaisseur nécessaire à la boutonnière.

  Le matériel nécessaire pour la blouse :
  • 1m80 de tissu pour 1m40 de laize
  • 8 boutons
Les techniques utilisées :
  • Les pinces poitrines
  • Les fronces
  • Les pattes de boutonnage et boutonnières
  • L'intégration d'un volant
  • Le montage de manches
 

Globalement, je dirais qu'Elona est adaptée à un niveau intermédiaire au regard des différentes techniques utilisées notamment la réalisation de pattes de boutonnage et des boutonnières. Le livret d'explication est clair et nous accompagne pour la réalisation de chaque version. A l'origine, la partie haute est entièrement doublée pour de belles finitions. J'ai hâte de me lancer dans ma seconde version pour voir le résultat original.

  [gallery link="none" size="large" columns="2" ids="11799,11798"]  

LE CHOIX DU TISSU


 

En découvrant le patron, le tissu m'est tout de suite apparu comme une évidence. Il s'agit de ce crêpe bleu marine à imprimé trèfles moutarde des Coupons de Saint Pierre et que j'avais déjà utilisé pour réaliser ma blouse Maya de Super Bison.

Ce tissu, je l'adore et je suis assez triste d'avoir terminé mon coupon car j'imaginais encore beaucoup de modèles de blouses avec. Je pense me rendre régulièrement dans la boutique de Montmartre en espérant le retrouver ou tout au moins un lui ressemblant ou dans le même esprit.

Il est parfait car épais et fluide comme il le faut pour réaliser une blouse ou une chemise. Ces qualités me font vraiment oublier le fait qu'il s’effiloche beaucoup.

  Tout comme Maya, Elona ne me quitte plus et est parfaite pour se glisser sous un gros gilet en attendant le printemps.   Et vous, avez-vous un tissu fétiche que vous aimeriez à nouveau retrouver ?  

Je vous souhaite un très bon week-end !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-blouse-elona-1 cousette-cherie-blouse-elona-1 cousette-cherie-blouse-elona-1 cousette-cherie-blouse-elona-1 cousette-cherie-blouse-elona-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery size="medium" columns="1" ids="11795"]