Et voilà, il s'agit de ma dernière cousette prise en photo durant notre road-trip dans l'ouest américain. Je dois vous avouer que je suis un peu nostalgique, chaque article m'a permis d'avoir l'impression d'y retourner un peu et de revoir ces magnifiques paysages. Mais pour le consoler, je suis en train de rédiger l'article sur le road-trip en lui-même ^^ Je le veux très complet donc cela me prend pas mal de temps. Promis, je fais vite !

Pour clôturer ce superbe voyage, j'ai choisi le patron qui m'avait fait abandonner toutes mes cousettes en cours l'été dernier, le top Dénia de Pauline Alice. Et cette fois, je l'ai eu dans la version que j'espérais dès le départ, en seersuckers bleu ciel. Celui-ci vient des Coupons de Saint Pierre, le sublime tissu avec une touche lurex qui nous a toutes fait craquer au printemps ^^

  cousette-cherie-top-denia-V2-3  

LE CHOIX DU TISSU


 

Lors de la sortie du top Dénia, c'est sa version de présentation en seersucker bleu ciel qui m'a fait craquer. Mais à ce moment là, j'avais eu tellement envie de partir en vacance avec mon Dénia que je n'ai eu le temps de trouver mon tissu. J'avais donc misé pour ma première version sur un polyester rayé des Coupons de Saint Pierre tout comme pour mon seersucker du jour.

Ce n'est pas la première fois que ce tissu passe sous mon pied presseur. J'avais déjà eu l'occasion de le découvrir avec mon top Bloom de la dernière collection Dessine moi un Patron. Aujourd'hui encore, je reste sur ma position. Ce tissu est vraiment top, facile à coudre et agréable à porter.

Cependant, avec le temps, je me suis rendue compte qui se froissait plus vite que ce dont j'avais imaginé. Avec Bloom cela se voit moins car il est assez près du corps. Mais avec Dénia et son ampleur, les plis marquent plus rapidement. Ce n'est pas une catastrophe non plus ^^

Je vous disais dans mon premier article que je regrettais de ne pas avoir acheté les autres couleurs. Et bien maintenant, je pleure car je le regrette vraiment... Et oui, les seersuckers lurex ont été victimes de leur succès. Je ne sais pas si un réassort sera possible car apparemment le fournisseur est en rupture. Bref, je me demande ce qui m'est passé par la tête. C'est ça d'avoir voulu être raisonnable ^^

  [gallery columns="2" size="large" link="none" ids="12089,12087"]  

LE PATRON DENIA


 

Le top Dénia avait été un de mes coups de coeur du printemps dernier. Il était sorti juste avant nos vacances en Floride et je m'étais tout de suite vu le porter sur un short (ce que j'avais fait bien sur ^^). Tous ses détails m'ont plu, ses manches à revers, son dos boutonné et son noeud sur le devant. Il ne m'a pas quitté de l'été 2017 et je prends plaisir à le porter cette année.

Mais ma première version est concurrencée par celle en seersucker, celle que je voulais depuis le départ. Ce top de Pauline Alice est tellement simple à coudre. Oui oui, contrairement à ce que tous ces détails laissent penser, il est vraiment accessible. Sa seule difficulté sera dans le dos boutonné mais le livret est vraiment clair et permet d'avancer sans appréhension. J'ai aussi retiré la parementure pour la remplacer par un biais de propreté le long de l'encolure.

Tout comme ma première version, je l'ai cousu en 36 histoire de casser l'ampleur du top. Par contre, je me demande si je n'aurais pas dû le rallonger un peu. Sur les photos, je le trouve un peu court... Après ça vient peut être de moi ^^

  Le matériel nécessaire :
  • 1m50 de tissu en 1m40 de laize
  • 8 boutons de 10-12 mm
Les techniques utilisées :
  • Les manches revers
  • La patte de boutonnage
  • Les boutonnières
 

Très sincèrement, je pense que Dénia est vraiment accessible à des débutantes intermédiaires, c'est à dire ayant quelque cousette à leur actif sans pour autant maitriser toutes les techniques. Les coutures principales sont droites, il s'agit surtout d'assemblage. Dénia peut permettre de réaliser son premier boutonnage,  d'autant plus que la technique utilisée est simple à réaliser.

 

Bon vivement les prochaines photos vacances ^^ Le prochain voyage est déjà choisi et les billets d'avion réservés, j'ai tellement hâte de vous en dire un peu plus car c'est un voyage donc je rêve depuis 15 ans. Tout ce que je peux vous dire c'est que laines et tissus colorés seront au rendez-vous ^^ Vous avez une idée ?

 

Bon courage pour la fin de semaine, c'est bientôt le week-end ^^

signature-cousette-cherie cousette-cherie-top-denia-V2-9 cousette-cherie-top-denia-V2-9 cousette-cherie-top-denia-V2-9 cousette-cherie-top-denia-V2-9 cousette-cherie-top-denia-V2-9  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" size="medium" ids="12093"]    
 

Ah les marinières et moi c'est une grande histoire d'amour. J'en possède un nombre que je n'ose même pas vous avouer ^^ Mais honte à moi je n'en avais jamais cousu... Du coup, en voyant mon stock diminuer, je me suis dit que je n'avais plus vraiment d'excuse ^^

C'est donc avec le patron Aime comme Malice de Aime comme Marie pour le magazine Marie Claire Idées de mars que je me suis lancée. Et quoi de mieux que de la maille Armor Lux pour la coudre ?

  cousette-cherie-aime-comme-malice-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Si vous me suivez un peu sur Instagram vous devez vous souvenir de mon périple breton avec Julie d'Atelier Svila. En avril, nous nous sommes rendues à Quimper pour acheter de la marinière Armor Lux. Oui oui cela nous a pris comme ça ^^ Cela faisait quelque temps que nous en parlions, depuis que nous avions découvert que l'usine proposait également la vente de panneaux et tissus marinières au mètre. En tant qu'addict, je ne pouvais pas tenir plus longtemps ! Ni une, ni deux nous voici dans le train accompagnée de notre tricot pour une journée shopping entre filles ^^ Après 3h de train, nous voici arrivées à Quimper. C'est là que nous avons eu la mauvaise surprise de voir la partie braderie fermée pour préparation de la braderie annuelle... L'idée d'avoir fait le déplacement pour rien et de revenir les mains vides nous a vite envahis. Je crois que cela devait vraiment se voir sur notre visage car la responsable de la boutique a eu la grande gentillesse de nous ouvrir les portes pour quelques mètres de tissus. Et tout cela dans la bonne humeur car nous avons été rejoins par les copines bretonnes Breizh Cousette, l'atelier de Lisa et Anne bouzigue.

Au cours de ce shopping, j'ai craqué pour trois marinière différentes. Deux sous forme de panneaux (celle où on retrouve la partie blanche sur le haut), noir et rouge. Et une classique écru et bleu.

J'avais déjà plusieurs marinières Armor Lux dans mon armoire et elles ne bougent pas. Leur qualité m'impressionne toujours quand je touche le tissu. C'est donc avec un vrai plaisir que j'ai cousu ma marinière, trop contente de pouvoir manipuler ce tissu au savoir-faire français. Et oui, les mailles Armor Lux sont toujours tissées dans l'usine Quimperoise. Sincèrement, je comprends beaucoup mieux le prix qui peut être élevé pour certain. Le tissu est vraiment dingue, la qualité est incroyable. On sent qu'il est fait pour tenir sur la durée. Au niveau couture, c'est la même sensation. Tout va rapidement et facilement. D'autant plus, si comme moi vous le cousez entièrement à la surjeteuse. Ainsi, il ne se détend pas et ne gondole pas.

Il me tarde de coudre mes prochaines versions ^^

  cousette-cherie-aime-comme-malice-1 cousette-cherie-aime-comme-malice-1  

LE PATRON MALICE


 

Ce patron n'a échappé à personne au moment de la publication du numéro de mars du magazine Marie Claire Idée. De nombreuses versions ont rapidement fleuries sur les réseaux sociaux dans des styles différents mais toutes plus jolies les unes que les autres. Je vous parle bien sur de la robe Aime comme Malice qui été proposée par Aime comme Marie pour le magazine (pas de panique, si vous avez loupé sa sortie, le patron est disponible au format pdf sur la boutique en ligne ^^). A la base, il s'agit d'une robe mais que l'on peut facilement adapter en top (ce que j'ai fait pour ma marinière ^^). Avec Malice, vive la robe droite simple aux petits détails qui changent tout. Une encolure ronde soulignée de bouton à 2-3 centimètres de la ligne d'épaule pour laquelle on peut facilement ajouter un passepoil pour plus de fantaisie. Les manches initiales sont 3/4 avec un petit revers.

En ce qui me concerne, j'ai raccourci la robe pour avoir une version top plus courante pour une marinière. J'ai également choisi de rallonger les manches de 4-5 centimètres. Je pense avoir eu un petit souci de taille car j'ai coupé un M, correspondant à mes mesures. Au final, j'ai repris mon top sur les côtés mais surtout au niveau des épaules pour convenir à ma stature. Un S aurait largement suffit...

  Le matériel nécessaire :
  • 2m de tissus pour réaliser les raccords
  • 4 boutons de 12mm de diamètre
Les techniques utilisées :
  • L'encolure avec empiècement
  • Les boutonnières
 

Très sincèrement je conseille ce patron aux débutantes. A vous la jolie robe ou le petit top ! La seule difficulté résidera dans votre choix de tissu. Toutes les variantes sont possibles, mais si comme moi vous choisissez une maille, munissez-vous des bonnes aiguilles pour la coudre.

Après plusieurs semaines de folie au travail, j'espère être plus présente ici et sur les réseaux sociaux pour vous dévoiler des petites cousettes d'été qui me tardent de coudre (oui oui j'ai un sacré retard à rattraper ^^)

 

Belle semaine à tous !

signature-cousette-cherie   cousette-cherie-aime-comme-malice-1 [gallery columns="2" link="none" size="large" ids="12061,12060"] cousette-cherie-aime-comme-malice-1 cousette-cherie-aime-comme-malice-1 cousette-cherie-aime-comme-malice-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery size="medium" ids="12051,12050,12052"]
 

Avant de partir en vacances, j'ai fait un grand tri dans mon dressing. Je me suis ainsi séparée des vêtements que je ne portais jamais, des pièces abîmées mais aussi j'ai séparé les pièces "boulot" et les pièces "week-end". Au cours de ce tri, je me suis rendue compte que je n'avais pas de top blanc classique pouvant aller avec tout, à la fois sous une veste de tailleur et sur un jean. 

Pour avoir ce basique dans mon dressing, j'ai eu un coup de cœur pour le nouveau patron Linette de mlm Patrons ! Pour cela, direction la région de la Death Valley et de ses cactus ^^ (Instant petite histoire : je voulais à tout prix un paysage avec des cactus pour ce top, mais comment vous dire qu'il faisait 45 degrés dans cette région. J'ai failli désespérer à ne pas pouvoir les faire mais finalement j'ai trouvé le lieu qui me plaisait après avoir bien embêté l'amoureux ^^)

  cousette-cherie-top-linette-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Pour un bon basique, il faut un beau tissu d'une belle qualité (enfin c'est comme cela que je vois les choses ^^). Ainsi, j'ai choisi de coudre Linette dans un joli crêpe écru de chez Églantine et Zoé. 

La collection printemps est sortie il y a quelques semaines maintenant et je dois vous avouer que j'ai rapidement craquer. D'habitude, ce sont les magnifiques imprimés qui me font rêver mais cette fois j'ai eu envie de belles matières unies aux couleurs douces et lumineuses. J'ai donc choisi ce crêpe écru et une viscose rose pâle (son sort est déjà scellé ^^). Bon ok, j'ai aussi craqué sur le joli renoncule nude qui est tout aussi sublime. 

Églantine et Zoé est une de mes boutiques favorites de tissus. L'univers de Zoé est très proche du mien et sa démarche vers une couture éthique et responsable convient parfaitement à ma manière d'appréhender la couture. J'attends toujours avec impatience sa dernière sélection de tissus et je ne suis jamais déçue.

Ses tissus sont d'une qualité incroyable et un vrai plaisir à coudre et à porter. Quand j'ai envie d'une belle pièce, c'est sans hésitation que je me dirige vers son site.

  cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1  

LE PATRON LINETTE


 

Cela faisait quelque temps que je n'avais pas craqué pour un patron de chez Mlm Patrons. Lorsque les premiers visuels de Linette sont apparus sur les réseaux sociaux, j'ai très rapidement su qu'il allait devenir un basique de ma garde robe. 

Il s'agit d'un top déclinable en deux versions. Manches courtes, longues ou 3/4 ; dos froncé ou non ; un ourlet bas droit ou arrondi ; les possibilités sont multiples. 

En ce qui me concerne, j'ai réalisé Linette en 38 mais je pense sincèrement que le 36 aurait suffit car j'ai du reprendre les côtes pour perdre un peu d'ampleur mais la ligne d'épaule reste basse (je n'ai pas eu le courage de la reprendre ^^). J'ai choisi les manches courtes, pour pouvoir le porter lors des belles journées. Pour le dos, j'ai beaucoup aimé le côté froncé au niveau de l'empiètement et avec le bas arrondi. 

J'avais déjà fait une première retouche avant de faire les photos mais en les voyant, j'ai à nouveau repris mon top Linette... Il était vraiment trop large et pas du tout adapté. Il est vraiment très rare que je vienne à retoucher autant une pièce déjà cousue. Généralement, je finis pas abandonner et la laisser de côté. Mais là, je n'avais pas envie de perdre mon tissu car il me plaisait vraiment. J'ai donc beaucoup coupé pour adapter mon 38 au 36 que j'aurai dû couper à la base.

Tout d'abord, il a fallut raccourcir Linette (d'environ 10 cm), notamment au niveau du dos car il était vraiment trop long. J''ai également raccourci le devant d'environ 2-3cm. Cela a engendré la suppression de la petite fente sur le côté. Ensuite, j'ai raccourci les manches d'environ 3 cm, puis j'ai repris les côtés d'également 3 bons centimètres dans la continuité des manches.

Vous ne verrez pas ces modifications car les photos ont été prises avant mais j'essaierai de vous la montrer via instagram ^^  

Le matériel nécessaire :

  • 1m30 de tissu en laize d'1m40
  • Du thermocollant pour les parementures 

Les techniques utilisées :

  • Les pinces poitrine
  • Le montage de manche
  • Les fronces
  • L'ourlet arrondi
Les modifications faites après photos :
  • Couper l'arrondi dos de 10 cm pou obtenir une version droite et plus courte.
  • Raccourcissement des manches de 3 cm
  • Reprise des côtés d'environ 3 cm
 

Linette est complètement adapté pour les débutantes. Les techniques sont simples et permettent à une débutante de progresser sans avoir peur tout en apprenant de nouvelles techniques et surtout de bonnes bases pour des créations plus abouties.

Toutes les modifications que j'ai faites peuvent faire peur. Mais cela est uniquement de ma faute car j'ai vraiment choisi la mauvaise taille et je me suis vraiment vu plus grosse que je ne le suis. Cela n'a pas été arrangé avec les fronces dans le dos qui viennent apporter du volume supplémentaire. Comme quoi même en faisant beaucoup de couture, il est toujours possible de se tromper ^^

  Et vous, quel projet avez-vous du retoucher pour être sûre que le modèle vous ailles ?  

Je vous embrasse et à très vite !

signature-cousette-cherie cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1 cousette-cherie-top-linette-1

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11966,11967"]  
 

Je suis ravie de vous retrouver cette semaine et j'espère que vous allez bien. J'ai découvert un nouveau pouvoir au blog !! En retouchant mes photos, j'ai comme le sentiment de partir à nouveau en vacances et je me remémore ces lieux incroyables et ces moments inoubliables.

Aujourd'hui, on prend la direction du parc de Bryce Canyon, l'un de mes préférés, avec ses cheminées de pierre qui sortent de terre, aux couleurs flamboyantes. J'ai choisi ce lieu pour ma blouse Paule d'Anna Rose Pattern en broderie blanche des Coupons de Saint Pierre.

  cousette-cherie-blouse-paule-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

L'été dernier, j'avais beaucoup aimé voir toutes les cousettes avec de belles broderies anglaises. Mais j'avoue que j'en ai pas cousu, ni même acheté... Cette année, j'ai eu envie de me rattraper et cela commence avec ma blouse Paule dans cette broderie des Coupons de Saint Pierre.

Ce que j'aime avec la broderie anglaise, c'est qu'elle peut être portée sans débardeur en dessous pour un joli jeu de transparence sans vulgarité. Bon ok, j'adore cet effet mais la plupart du temps je ne l'assume pas... Du coup, j'ai tendance à ajouter le débardeur ^^

Pour Paule, j'ai choisi cette broderie à l'esprit fleur, qui n'est plus disponible sur le site mais je suis certaines que les autres vous plairont tout autant car elles sont sublimes ^^

Je redoutais la couture de la broderie anglaise à cause des variations d'épaisseurs lié au relief du tissu. J'avoue que si l'on va trop vite, on peut facilement avoir la sensation que la machine à coudre va exploser ^^ Mais en y allant doucement, cela se passe plutôt bien, sans hurlement de la machine ^^

Le tissu est au quotidien très agréable à porter car il s'agit de 100% coton mais pas trop épais pour pouvoir respirer. De même, il ne se froisse pas facilement. Si si je vous l'assure, j'ai porter ma blouse toute la matinée sous un pull avant de faire les photos et finalement aucune (enfin j'ai l'impression ^^) trace de pli !

  cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1  

LE PATRON PAULE


Cela fait quelques semaines maintenant que ma blouse Paule était cousue. Je devais même vous la dévoiler avant mon départ mais le temps tout gris moche a eu raison de moi. J'ai donc préféré attendre et lui trouver un lieu parfait pour lui rendre justice.

Depuis quelque temps, ça s'active du côté de Maud qui nous a dévoilé pas mal de nouveaux patrons ces dernières semaines dont une magnifique collection il y a peu. Je suis une grande fan de son travail et de ses créations féminines au détail qui rendent son modèle unique. J'ai craqué pour le top Penny trop craquant avec ses volants. J'espère le coudre rapidement pour en profiter cet été.

Mais revenant en au sujet du jour, la blouse Paule sortie courant avril. J'ai tout de suite aimé sa coupe légèrement cintrée mais avec des détails qui changent tout. Un boutonnage ou non sur le devant, 2 longueurs de manches que l'on peut marquer avec un empiècement arrondi et un col arrondi trop canon ! Bref vous l'aurez compris, c'est un patron mais avec un nombre incalculable de versions possibles ^^

En ce qui me concerne, j'ai choisi le boutonnage sur le devant (oui toutes mes dernières créations m'ont demandé de dégainer les boutonnières ^^), bien entendu le col arrondi, les manches courtes avec l'empiècement fendu et arrondi. J'ai cousu un 38 car je ne voulais pas être serrée. Sur la partie haute c'est parfait, les épaules ne sont pas tombantes. Par contre, sur le buste, je la trouvais un peu large pour moi... Je l'ai donc reprise d'1cm de chaque côté depuis mon retour de vacances (cela ne se voit donc pas sur les photos ^^). En dehors de cela, je n'ai fait aucune modification.

La broderie anglaise ayant de la tenue, je n'ai pas eu besoin de thermocoller le bol ou la patte de boutonnage.   Le matériel nécessaire :
  • 1m50 de tissu pour 1m40 de laize
  • 6-7 boutons de 10 ou 12mm de diamètre
Les techniques utilisées :
  • Le montage d'un col
  • Les pinces poitrines
  • La patte de boutonnage et les boutonnières

Après réalisation de ma version de Paule, je la pense adaptée à un niveau intermédiaire de couture car mine de rien, il y a quelques détails techniques même  s'ils sont faciles à surmonter.

Amies couturières, sachez que Paule est aussi possible en version jersey, tissu extensible !!! Alors à vos machines ^^  

Je vous souhaite une belle fin de semaine !!

  signature-cousette-cherie   cousette-cherie-blouse-paule-1 [gallery columns="2" size="large" link="none" ids="11992,11991"] cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1 cousette-cherie-blouse-paule-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="2" size="medium" ids="11963,11964"]  
 

Quel plaisir de vous retrouver cette semaine après ces 3 semaines d'absence. Notre voyage dans l'ouest américain a été un vrai bonheur !! Nous en avons pris plein la vue, au delà de tout ce que nous avions pu imaginer. J'ai vraiment hâte de vous en dire un peu plus dans un prochain article ^^

Avant de partir, j'ai été prise d'une frénésie de couture. A tel point, que ma liste de projet a quasiment disparu et que je suis en train de trouver mes nouveaux projets. Je crois que cela ne m'étais jamais arrivé ^^ Ce qui est top, c'est que j'ai pu profiter des jolis paysages pour prendre en photo ces quelques cousettes. Cela change un peu de mon mur blanc ^^

Aujourd'hui, je vais vous parler  d'une pièce que je n'ai pas l'habitude de porter et qui est pourtant un incontournable de nos dressing : le tee-shirt !

Pour cela, j'ai eu la chance de pouvoir découvrir en avant première la nouvelle collection "A terrace in Memphis" de Chat Chocolat et son jersey tencel m'a réconcilié avec ce basique !

  cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1  

LE CHOIX DU TISSU


 

Grâce à la surjeteuse et au point zigzag de ma machine à coudre, je n'ai jamais eu de soucis à me lancer dans un projet utilisant un tissu extensible comme le jersey ou le sweat. Autant je vais facilement utiliser du molleton pour mes cousettes, autant j'utilise le jersey pour des projets pour enfant et pour homme. Je ne sais pas mais je n'arrive pas à intégrer cette matière à mon quotidien, peut être car je me sens trop ''casual'' en la portant. Et pourtant, il est si agréable de porter un simple de tee-shirt. Du coup, je dois vous avouer que les rares tee-shirts que j'ai dans mon armoire, sont issus du commerce... Oui oui, je sais c'est mal ^^

Ainsi, lorsque Chat Chocolat m'a proposé de découvrir sa prochaine collection j'ai un peu hésité. J'adore leurs tissus aux imprimés si jolis et originaux et aux couleurs vives et lumineuses. En même temps, j'avais un peu peur de me lancer dans une pièce à l'opposé de mon style habituel. Mais voilà, rapidement j'ai eu envie de me mettre au défi et sincèrement je ne le regrette pas !

Le tissu que j'ai eu la chance de découvrir est issu de la collection "A terrace in Memphis" qui sera dispoible dès le 26 mai en boutique. Elle se compose de trois motifs qui reste sur une même base blanche/écru avec soit des petits traits droits, soit des petits traits incurvés, soit des petits éclats. Si vous choisissez le sweat, des formes colorés viendront apporter une touche plus originale à vos créations. Alors que le jersey tencel n'aura que les formes simples.

En ce qui me concerne, j'ai choisi de tester le jersey tencel blanc aux petits motifs gris, noir et camel comme des éclats. Je me suis dit que j'allais commencer en douceur niveau motif ^^

Le tissu est juste incroyable ! Il est fluide et doux, ce qui me donne envie de le porter tous les jours. Il ne tient pas chaud non plus et le soleil des canyons me l'a confirmé ^^ De même, il n'est pas trop transparent contrairement à beaucoup de jersey blanc.

A coudre, le plaisir est là. En utilisant les bons points et les bonnes aiguilles, je n'ai constaté aucun souci d'étirement pour autre. Il ne gondole pas non plus, notamment lors de la réalisation de l'ourlet. En ce qui me concerne, je l'ai entièrement cousu à la surjeteuse sans aucune difficulté.

Je vous invite à découvrir également la collection "All Animals are Equal II" sortie il y a quelques semaines et dont j'adore les couleurs !!

  cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1 cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1  

LE PATRON JEANNE


  Mon projet de coudre mon premier tee-shirt a coïncidé avec la sortie de la dernière collection de Ready to sew. Celle-ci est pour moi la collection parfaite pour de bons basiques avec son tee-shirt Jeanne (possible en robe), le gilet Jamie (court ou long), la jupe Juliette (so sexy en simili) et le short Jim (un peu moins mon style). Jeanne est un peu tee shirt a la coupe boyfriend, avec des manches légèrement tombantes et roulottées, une encolure ronde et une poche poitrine plaquée a ajouter selon ses envies. Il devient facilement une robe mais aussi un sweat léger. En ce qui me concerne, je suis restée sur du simple avec la version tee-shirt, manches roulottées et sans poches plaquées. Je l'ai cousu en 38 pour avoir un côté loose, surtout que je n'aime pas les tee-shirt prêt du corps. En moins d'une heure, me voilà réconciliée avec cette pièce ^^ Le matériel nécessaire :
  • 1m10 de tissu en 1m40 de laize
  • Des aiguilles pour coudre le stretch
Les techniques utilisées :
  • Coudre les tissus extensibles
  • Le montage de la bande d'encolure

De manière générale, je conseille le patron aux débutants mais qui ont déjà une ou deux réalisations à leur actif. La principale difficulté vient de la technicité du tissu. Mais avec le bon matériel tout se passe bien. Il vaut mieux partir avec de bonnes bases et ainsi ne pas être découragé. Cela évite de faire un blocage sur une matière qui est vraiment sympa à coudre.

Et vous, est ce que la couture vous a permis de vous réconcilier avec un type de vêtements ? Vu que j'ai plein de choses à vous dévoiler, je vous retrouve dans les prochains jours avec une nouvelles cousettes ^^

Bon courage pour la fin de semaine !

signature-cousette-cherie [gallery link="none" columns="2" size="large" ids="11983,11982"] cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1 cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1 cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1 cousette-cherie-teeshirt-jeanne-1  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" ids="11972"]
 

Cette semaine est une semaine un peu particulière car je fête sur Instagram mes 10 000 abonnés. Je voulais sincèrement vous remercier d'être toujours plus nombreux à me suivre chaque jour et à apprécier mes aventures et cousettes ^^ Merci pour votre soutien, vos conseils mais aussi vos encouragements et votre bienveillance. Grâce à Instagram, j'ai eu la chance de faire de très belles rencontres, de partager avec vous tous ma passion pour la couture. J'ai donc eu envie de vous remercier par le biais d'un concours dont je vous laisse découvrir les modalités sur mon compte Cousette Chérie.

Et ce concours débute avec Emilie, la talentueuse créatrice de Dessine moi un Patron. Pile le jour où je voulais vous dévoiler ma version de Leaf, le patron ultra CANON de la dernière collection sortie la semaine dernière !!

  cousette-cherie-robe-leaf-3  

LE PATRON LEAF


 

La semaine dernière, je vous présentais ma première création issue de la nouvelle collection de Dessine moi un Patron, le top Bloom. Comme je vous le disais, j'ai eu un vrai coup de coeur pour deux nouveaux modèles, Bloom et Leaf. En voyant le dessin technique et les premières versions de Leaf d'Emilie, je me suis tout de suite dit qu'elle était tout simplement CANON!!! et qu'elle allait devenir ma nouvelle robe favorite ^^

Pourtant, Leaf est portefeuille... Une forme que je ne porte pas en robe. Mais là, ce n'est pas n'importe quel portefeuille, il est dans le dos !! Et cela change tout, car le devant est une robe classique avec un buste ajusté à l'encolure assez sage et une jupe avec des plis plats. Mais le dos est merveilleux avec un décolleté créé par le côté portefeuille de la robe. Les emmanchures me rappellent celles de Syrocco avec la possibilité de les laisser tombantes ou de les relever pour créer un petit revers. Cette robe se porte longue ou au genou et est ultra légère et vaporeuse, parfaite pour cet été.

Des parementures devant et dos permettent une jolie finition de la robe et d'avoir une vraie belle pièce dans son dressing.

Leaf est aussi un petit haut légèrement décolleté devant avec sa petite fente (ou non ^^), boutonné dans le dos et toujours avec ces petites manches à revers.

En gros, quand vous achetez Leaf, vous avez deux patrons en un seul. D'autant plus, que les deux versions n'ont qu'une seule pièce en commun, la parementure intérieur !

Donc vous l'aurez compris, ma première version est une robe ^^ Je l'ai réalisé en 38 et je n'ai apporté aucune modification. Elle tombe parfaitement et à l'effet tel que je le recherchais. Un buste ajusté mais qui reste fluide, une jupe vaporeuse et une taille marquée. J'ai choisi de laisser les manches tombantes et une longueur sous le genou pour un esprit un peu rétro.

  Le matériel nécessaire (pour la robe) :
  • 2m60 pour une laize d'1m40
  • Du thermocollant
Les techniques utilisées :
  • Les pinces et les plis
  • La parementure
 

Les techniques utilisées ne sont pas trop compliquées et le livret d'explication permet une avancée en toute sérénité sur le montage. Pour autant, je conseille la robe Leaf aux couturières intermédiaires qui auront déjà eu quelques réalisations à leur actif.

Vous l'aurez donc compris, Leaf est un coup de coeur absolu. Je ne lui trouve aucun défaut et je pense déjà en refaire une prochainement, notamment pour aller au mariage d'une de mes amies.

  [gallery columns="2" link="none" size="large" ids="11950,11949"]  

LE CHOIX DU TISSU


Pour ma première Leaf, j'ai tout de suite vu cette viscose fleurie bleu marine, achetée lors des soldes d'hivers chez Mondial Tissu. Malheureusement, elle n'est plus disponible en boutique mais allez y jeter un oeil car d'autres versions à fleurs sont tout aussi jolies ^^

Le tissu est vraiment parfait pour la robe. Non transparent, fluide, il lui donne un joli tombé tout en lui garantissant une certaine fluidité lorsqu'elle bouge. Les plis et pinces sont facilement marqués et le tissu ne se froisse pas lorsqu'on le porte, ce qui n'est vraiment pas négligeable.

Par contre, la viscose était imprimée sur une face. Ainsi, si un fil vient à être tiré cela entraine une marque blanche que l'on ne peut pas rattraper. Ainsi, lorsque vous êtes fasses à ce type de tissu, n'hésitez pas à choisir une aiguille et des épingles assez fine, puis à coudre doucement pour garder la maitrise du tissu.

 

Et voilà après trois semaines, j'ai terminé avec ma lancée Dessine moi un Patron et je dois vous dire que j'ai beaucoup de chose à dévoiler dans les prochaines semaines.

J'ai été prise d'une frénésie de couture, il faut dire qu'il fallait bien préparer la valise pour les vacances ^^ Oui Oui je repars dans une semaine pour un voyage de dingue, je vous en dis plus dans la semaine ^^

 

Je vous souhaite une très belle semaine à tous !

signature-cousette-cherie   cousette-cherie-robe-leaf-3 cousette-cherie-robe-leaf-3 cousette-cherie-robe-leaf-3 cousette-cherie-robe-leaf-3 cousette-cherie-robe-leaf-3  

A VOUS DE JOUER


  [gallery columns="1" size="medium" ids="11957"]