Un septembre au printemps

Je pense que vous avez du vous en rendre compte mais coudre les pantalons ce n’est vraiment pas mon truc. À chaque fois, quelque chose ne passe pas (cuisse, mollet…). Du coup, j’appréhende toujours de commencer à en coudre un, de peur de perdre mon temps et du tissu pour un projet que je ne pourrais pas porter. Mais en même temps, s’il y a bien une chose que je n’aime pas s’est m’avouer vaincue ^^ 

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

Cette fois, je me suis lancée à la découverte du dernier livre de Charlotte Auzou, « Je couds ma garde robe ». Julie m’avait éblouie avec sa version de la robe pour les fêtes de fin d’année. J’ai donc eu envie de feuilleter cette merveille de livre qui vous propose de coudre votre garde robe sur une année avec des pièces adaptées et adaptables à chaque saison. Comme à chaque fois, on prend plaisir à ouvrir ce livre et à découvrir chaque modèles. On a envie de tous les coudre mais malheureusement le temps’ nous manque… De mon côté, je me suis plus particulièrement penchée sur le cas du pantalon septembre qui m’est apparu comme le patron parfait pour le basique pantalon droit d’une garde robe. 

Depuis quelques temps, j’avais ce serge bleu marine de la boutique Atelier de Dina dans mon stock de tissu. Je savais que je voulais l’utiliser pour un pantalon mais je n’arrivais pas à trouver le patron parfait. Le tissu ne contient pas d’élasthanne ou très peu, du coup j’ai cousu mon pantalon une taille au dessus. En fait, non… je l’ai cousu deux tailles au dessus… Et oui selon le tableau des tailles mes merveilleuses hanches ne passaient que dans un 40, au lieu de mon 38 habituel. Mais vu mon tissu, je ne pouvais pas échapper au 42. Bon ok, ça fout un sacré coup au moral (surtout que j’essaie désespérément de me remettre à la course ^^) mais il vaut mieux ça qu’un pantalon qui taille mal. 

Ce qui m’a convaincu dans le septembre, c’est sa réalisation qui paraissait simple notamment avec les explications et photos ultras claires données par Charlotte. Du coup, pas de possibilité de se planter. La partie délicate est réellement la braguette, et oui chères couturières cela reste un pantalon ^^ Après cette étapes délicates, le reste est assez simple à réaliser. La seule différence par rapport aux autres pantalons que j’ai pu faire, c’est le montage de la fourche. Au lieu d’insérer une jambe dans l’autre, on vient coudre le dos puis entre les jambes. Simple avec le même résultat ^^

Au final, je suis assez satisfaite de ma première version même si j’ai du faire quelques ajustements. Comme je vous le disais, j’ai coupé le pantalon en 42. Du coup, il était un peu trop large à la taille et au niveau des cuisses. J’ai donc repris à la taille, sur les côtés et entre les jambes. Malheureusement, je n’ai pas pu tout rattraper, ce qui donne un côté « carotte » à mon pantalon. Et oui, car du côté des mollets, et bien… cela passe tout juste ^^ Du coup, pour ma prochaine version il faudra que je coupe un 40 mais en prévoyant d’élargir les bas de jambes.

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

cousettecherie-pantalon-septembre-charlotte-auzou1

Même s’il n’est pas parfait, je vais enfin pouvoir porter un pantalon cousu par moi ^^

signature-cousette-cherie

CATEGORY: COUTURE, Pantalons & Shorts

Vous allez aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *