Une marinière trop Malice

 

Ah les marinières et moi c’est une grande histoire d’amour. J’en possède un nombre que je n’ose même pas vous avouer ^^ Mais honte à moi je n’en avais jamais cousu… Du coup, en voyant mon stock diminuer, je me suis dit que je n’avais plus vraiment d’excuse ^^

C’est donc avec le patron Aime comme Malice de Aime comme Marie pour le magazine Marie Claire Idées de mars que je me suis lancée. Et quoi de mieux que de la maille Armor Lux pour la coudre ?

 

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

 

LE CHOIX DU TISSU


 

Si vous me suivez un peu sur Instagram vous devez vous souvenir de mon périple breton avec Julie d’Atelier Svila. En avril, nous nous sommes rendues à Quimper pour acheter de la marinière Armor Lux. Oui oui cela nous a pris comme ça ^^
Cela faisait quelque temps que nous en parlions, depuis que nous avions découvert que l’usine proposait également la vente de panneaux et tissus marinières au mètre. En tant qu’addict, je ne pouvais pas tenir plus longtemps !
Ni une, ni deux nous voici dans le train accompagnée de notre tricot pour une journée shopping entre filles ^^
Après 3h de train, nous voici arrivées à Quimper. C’est là que nous avons eu la mauvaise surprise de voir la partie braderie fermée pour préparation de la braderie annuelle… L’idée d’avoir fait le déplacement pour rien et de revenir les mains vides nous a vite envahis. Je crois que cela devait vraiment se voir sur notre visage car la responsable de la boutique a eu la grande gentillesse de nous ouvrir les portes pour quelques mètres de tissus. Et tout cela dans la bonne humeur car nous avons été rejoins par les copines bretonnes Breizh Cousette, l’atelier de Lisa et Anne bouzigue.

Au cours de ce shopping, j’ai craqué pour trois marinière différentes. Deux sous forme de panneaux (celle où on retrouve la partie blanche sur le haut), noir et rouge. Et une classique écru et bleu.

J’avais déjà plusieurs marinières Armor Lux dans mon armoire et elles ne bougent pas. Leur qualité m’impressionne toujours quand je touche le tissu. C’est donc avec un vrai plaisir que j’ai cousu ma marinière, trop contente de pouvoir manipuler ce tissu au savoir-faire français. Et oui, les mailles Armor Lux sont toujours tissées dans l’usine Quimperoise.
Sincèrement, je comprends beaucoup mieux le prix qui peut être élevé pour certain. Le tissu est vraiment dingue, la qualité est incroyable. On sent qu’il est fait pour tenir sur la durée.
Au niveau couture, c’est la même sensation. Tout va rapidement et facilement. D’autant plus, si comme moi vous le cousez entièrement à la surjeteuse. Ainsi, il ne se détend pas et ne gondole pas.

Il me tarde de coudre mes prochaines versions ^^

 

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

 

LE PATRON MALICE


 

Ce patron n’a échappé à personne au moment de la publication du numéro de mars du magazine Marie Claire Idée. De nombreuses versions ont rapidement fleuries sur les réseaux sociaux dans des styles différents mais toutes plus jolies les unes que les autres.
Je vous parle bien sur de la robe Aime comme Malice qui été proposée par Aime comme Marie pour le magazine (pas de panique, si vous avez loupé sa sortie, le patron est disponible au format pdf sur la boutique en ligne ^^).
A la base, il s’agit d’une robe mais que l’on peut facilement adapter en top (ce que j’ai fait pour ma marinière ^^). Avec Malice, vive la robe droite simple aux petits détails qui changent tout. Une encolure ronde soulignée de bouton à 2-3 centimètres de la ligne d’épaule pour laquelle on peut facilement ajouter un passepoil pour plus de fantaisie. Les manches initiales sont 3/4 avec un petit revers.

En ce qui me concerne, j’ai raccourci la robe pour avoir une version top plus courante pour une marinière. J’ai également choisi de rallonger les manches de 4-5 centimètres. Je pense avoir eu un petit souci de taille car j’ai coupé un M, correspondant à mes mesures. Au final, j’ai repris mon top sur les côtés mais surtout au niveau des épaules pour convenir à ma stature. Un S aurait largement suffit…

 

Le matériel nécessaire :

  • 2m de tissus pour réaliser les raccords
  • 4 boutons de 12mm de diamètre

Les techniques utilisées :

  • L’encolure avec empiècement
  • Les boutonnières

 

Très sincèrement je conseille ce patron aux débutantes. A vous la jolie robe ou le petit top ! La seule difficulté résidera dans votre choix de tissu. Toutes les variantes sont possibles, mais si comme moi vous choisissez une maille, munissez-vous des bonnes aiguilles pour la coudre.

Après plusieurs semaines de folie au travail, j’espère être plus présente ici et sur les réseaux sociaux pour vous dévoiler des petites cousettes d’été qui me tardent de coudre (oui oui j’ai un sacré retard à rattraper ^^)

 

Belle semaine à tous !

signature-cousette-cherie

 

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

cousette-cherie-aime-comme-malice-1

 

A VOUS DE JOUER


 

CATEGORY: COUTURE, Tops

Vous allez aimer

Comments (2)

Jolie idée d'utiliser ce patron pour faire une marinière. J'aime beaucoup!^^

Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *